Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Edito

« Recenser, étudier, faire connaître » André Malraux

Plus de 130 000 dossiers ont été constitués depuis la création du service régional de l'Inventaire en Bretagne en 1964 : textes, photographies, plans, cartes, reproductions de documents anciens alimentent un fonds de données patrimoniales exceptionnel, véritables archives architecturales et formidable outil de connaissance des territoires. 

Compétence de la Région depuis 2004, les enquêtes d'Inventaire sont conduites par des historiens de l'architecture accompagnés de photographes, dessinateurs, documentalistes...

Parce qu'il est essentiel de rendre largement accessible la connaissance produite, le portail patrimoine.bzh permet à chacun d'accéder à ces dossiers. Ceux-ci regroupent des données historiques ainsi que de nombreuses observations relatives à la datation, aux matériaux, au statut de la propriété, à la nature de la protection des édifices répertoriés, à l'intérêt de l’édifice ou de l'objet, et sont abondamment illustrés... Si la méthodologie de l'Inventaire du patrimoine est commune à tous, ces 130 000 dossiers ont été réalisés à des périodes et dans des contextes différents ; la richesse de leur contenu peut donc être variable.

Certains d'entre eux, encore au format papier (avec toutefois des notices succintes dans les bases nationales) feront - dès que possible - l'objet d'une conversion en dossiers électroniques et diffusés sur ce site. 

Focus sur :

Présentation de la commune de Saint-Hélen

Présentation de la commune de Coatréven

Lycées de Bretagne (enquête thématique régionale en cours...)

Patrimoine des sports (enquête thématique régionale en cours...)

Présentation du patrimoine dansé et vestimentaire de Bretagne

Présentation du patrimoine bâti maritime du Parc naturel régional du Golfe du Morbihan

Présentation de la commune de Tréguier (enquête d'Inventaire en cours)

Les fortifications littorales du milieu du 19e siècle dans les îles de Bretagne Sud (1830-1870)

Inventaire du patrimoine des communes de Rennes Métropole

Inventaire des commanderies templières et hospitalières de Bretagne

Les moulins à marée de Bretagne

Inventaire des fours de goémoniers de Bretagne

Les patrimoines maritimes et estuariens du Pays de Morlaix

Postes d'aiguillage de la gare de Rennes

Yvonne Jean-Haffen et l'Inventaire du patrimoine : regards croisés

Lumière sur

Architecture publique ou collective sur la commune de Gahard

L'architecture publique :

Il semble inévitable de parler à cet endroit de Jean Morin, maire de la commune de 1888 à 1912. La commune lui doit en effet un système de distribution d'eau mis en place dès 1892. En 1894, la population s'accroissant, il demande également l'installation d'un bureau de poste.

Le lavoir :

Il date de 1896 et est également du à Jean Morin qui le fait construire pour des raisons d'hygiène. La construction du lavoir s'inscrit dans un plan de distribution d'eau mis en place à cette époque.

L'école :

Sous l'Ancien Régime, l'école était située place du Murier. L'école de garçons est construite en 1889 suite aux lois obligeant les autorités locales à prendre en charge l'enseignement primaire. En effet, les lois Ferry de 1881 et 1882 rendent l'instruction primaire obligatoire pour les garçons et filles âgés de 6 à 13 ans. L'école publique est gratuite et laïque. Avant ces lois, l´enseignement primaire était encore principalement assuré par l´Eglise catholique. De plus, en 1833, la loi Guizot sur l'instruction primaire imposait l´entretien d´une école primaire par commune.

Le projet de construction d'une maison d'école et d'une classe à la Clossais fut proposé par le maire de la commune en 1876, Monsieur Courtois. Avant cette date, l'école se tenait dans une maison du hameau de l'Amplardais. Lorsque l'école de la Clossais fut construite, il y eut un instituteur à la Clossais pour les garçons et une institutrice pour la classe de filles de l'Amplardais. A partir de 1892, l'école devint mixte grâce à la construction d'une seconde classe.

La mairie :

A la fin du 18e siècle, les réunions du Conseil Municipal se tenait dans l'église.

En savoir plus…