Logo du Conseil régional de Bretagne Logo du service de l'Inventaire général
Inventaire général du patrimoine culturel
enquête thématique régionale (fortifications littorales / the Atlantic Wall Linear Museum)
Auteur de la notice : Lécuillier Guillaume
Année de rédaction : 2005
Nord-Pas-de-Calais
Pas-de-Calais
Helfaut
Wizernes
La Coupole
Schotterwerk Nord West (SNW) : Base V2 (actuellement musée)
Vignette
Coupe Nord-Sud de la base de V2 de Wizernes, Plan EZ 723 C (Bundesmilitararchiv)

Désignation

Dénomination : ensemble fortifié ; abris ; blockhaus ; casemates ; édifices logistiques ; centrale électrique ; postes d'observation ; rampe de lancement
Source d'énergie : énergie électrique ; produite à distance ; produite sur place ; générateur ; moteur thermique ; moteur électrique
Destinations successives et actuelle : musée ; promenade

Précisions sur la localisation

Numéro INSEE de la commune : 62423
Aire d'étude : France
Milieu d'implantation : isolé
Latitude : 50.6761782
Longitude : 2.2228176

Eléments de description

Matériau(x) du gros-oeuvre et mise en oeuvre : béton armé
Matériau(x) de couverture : béton en couverture
Parti de plan : plan rectangulaire régulier
Vaisseau et étage : rez-de-chaussée ; 2 étages de sous-sol
Type de la couverture : terrasse
Commentaire descriptif : En raison de la taille des fusées A 4,14 mètres de hauteur pour 13 tonnes dont 1 tonne de charge explosive, toutes les installations sont gigantesques : casernements, centrale électrique, dépôts, magasins, quai de déchargement, usine de production d´oxygène liquide, etc. La base de Wizernes et ses galeries souterraines (d´une longueur totale de près de 7 km) est protégée par une coupole en béton armé de 71 mètres de diamètre et de 5 mètres d´épaisseur. La coupole protège des bombardements aériens les opérations de préparation au lancement des fusées A 4 dans la salle dite « octogonale » - un hall de 21 mètres de hauteur : montage de l´ogive, remplissage des réservoirs en carburant hautement inflammables (alcool à 75°et oxygène liquide), derniers réglages de tir etc.
La mise en œuvre de la Coupole utilise une technique particulière : les coffrages en bois sont remplacés par de la terre compactée et un « anneau » en béton. La forme voûtée est préférée au classique toit en terrasse améliorant ainsi la résistance aux bombardements. Le complexe était directement desservi pas une voie de chemin de fer.
Typologie : Rampes de lancement, usine.
Etat de conservation : bon état ; restauré

Eléments d'historique

Datation(s) principale(s) : 2e quart 20e siècle
Datation(s) en années : 1943 ; 1944
Justification de la (des) datation(s) : daté par travaux historiques
Auteur(s) de l'oeuvre : Organisation Todt (ingénieur militaire)
Justification de la (des) attribution(s) : attribué par travaux historiques
Commentaire historique : Base de lancement des armes « V » : « Vergeltungswaffen ». Le site dit du grand blockhaus d´Eperlecques dépendait de l´Armée de terre allemande. Il a été construit pour la fusée A 4 (V2). L´objectif était de bombarder la ville de Londres située à 170 km de distance grâce au « V2 ». D´autres sites ont été choisis en France pour accueillir cette nouvelle arme : Wizernes, Sottevast, Hainneville. Contrairement aux ouvrages du mur de l´Atlantique, la base de lancement de V2 d´Eperlecques comme les batteries lourdes du Pas-de-Calais et les autres rampes de lancement d´armes stratégiques (« V1 », « V3 » à Mimoyecques) ont un but offensif. Il s´agit de faire régner une « guerre terroriste » sur Londres reposant sur une menace diffuse mais permanente (suivant le principe bien connu de la « grosse Bertha » durant la première guerre mondiale…). La fusée A 4 a été programmée à l´origine pour décembre 1943 mais la production en série dans les usines de Peenemünde, Friedrichsha
fen (usine Zeppelin) et Wiener Neustadt (usine Raxwerke) prend du retard (problèmes de mise au point et d´approvisionnement). L´A4, outre l´aire de décollage, nécessite la construction d´usines d´oxygène liquide et d´installations annexes.
Le programme allemand d´installation des armes « V » : « Vergeltungswaffen » qui comprend 9 grands sites en France a utilisé près de 2 millions de mètres cubes de béton soit 6 millions de tonnes de matériaux divers : béton, fer à béton, sable, gravier, bois de coffrage…
Aujourd´hui, le site de La Coupole est devenu un « Centre d´Histoire et de Mémoire » qui analyse les relations entre innovation technique, sciences et guerre moderne. Les thèmes présentés sont : l´Occupation (1940-1944) dans le nord de la France, la guerre totale (1939-1945) : les armes secrètes allemandes, la « Guerre froide » et la conquête spatiale.
AOK 15 - 15° Armee-Oberkommando -
HQ (Hauptquartier) Tourcoing
Schotterwerk Nord West (SNW).
Extraits du programme pédagogique de La Coupole (http://www.musee-lacoupole.com/fr/musee/themes.asp)
Dès la naissance du projet de La Coupole, en 1987, l´Education nationale - et tout particulièrement l'Académie de Lille - a été associée à la préparation du Centre d'Histoire de LA COUPOLE. La conception du programme historique et scénographique a été confiée à un enseignant du secondaire, Yves Le Maner, avec l'appui d'un comité composé d'historiens, français et étrangers, spécialistes de la Seconde Guerre mondiale (Jean-Pierre Azéma, Etienne Dejonghe, José Gotovitch, etc.)
1929 : - l´armée allemande lance un programme de recherches sur les fusées.
1931 : - l´Allemand Johannes Winkler fait décoller la première fusée à carburant liquide en Europe.
1932 : - Wernher von Braun est embauché par l´armée allemande
1933 : - les nazis arrivent au pouvoir en Allemagne.
1936 : - début de l´aménagement du centre de recherches sur les fusées de Peenemünde et lancement des études pour la réalisation d´une grande fusée stratégique.
3 octobre 1942 : premier essai réussi d´une fusée A4 (ultérieurement dénommée « V2 ») à Peenemünde.
Décembre 1943 : premier essai de catapultage d´un avion sans pilote Fi 103 (baptisé « V1 » en 1944) à Peenemünde.
1942 : - lancement du « projet Manhattan » aux États-Unis, c´est-à-dire la préparation d´une bombe atomique.
13 juin 1944 : - les premiers V1 sont lancés contre Londres.
8 septembre 1944 : - le premier V2 opérationnel tombe près de Paris, mais l´offensive allemande est essentiellement dirigée contre Londres.
2 mai 1945 : Wernher von Braun se rend à l´armée américaine.
Septembre 1945 : arrivée de Wernher von Braun aux Etats-Unis.
1957 : - lancement du premier satellite artificiel, Spoutnik, par l´Union soviétique
1958 : - lancement du premier satellite américain, Explorer, par l´équipe de Wernher von Braun.
« La guerre totale (1939-1945) : les armes secrètes allemandes
(La première grande fusée de l´histoire, le V2)
Le rêve pacifique des passionnés de voyage spatial est confisqué dans les années trente par le pouvoir nazi. À Peenemünde, les hommes de von Braun construisent la première grande fusée de l´histoire, le V2, une arme conçue comme instrument d´une guerre de terreur contre des populations civiles. À travers le programme des armes nouvelles allemandes, c´est la nature même d´une guerre totale qui est dévoilée :
- la mobilisation des scientifiques, des industriels, de la main-d´œuvre – en l´occurrence les déportés du camp de Dora - et de la propagande,
- le déchaînement de campagnes militaires méthodiques contre des villes-cibles.
La « Guerre froide » et la conquête spatiale
Les ingénieurs de Peenemünde sont récupérés par les vainqueurs de 1945 (Américains, Soviétiques, mais aussi … Français). Ils participent aux grands programmes de missiles militaires de la « guerre froide » : la fusée, couplée à la bombe atomique, devient l´un des fondements essentiels de « l´équilibre de la terreur ». Les mêmes hommes sont aussi impliqués dans la grande aventure pacifique qu´est la conquête spatiale ».

Statut juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre : vestiges de guerre ; site archéologique ; à signaler
Elément(s) remarquable(s) : ensemble fortifié
Nature de la protection MH : édifice non protégé MH
Observations : La base V2 de La Coupole a été installée dans une ancienne carrière de craie au sud de Saint-Omer et à proximité de la gare de Wizernes.
Adresse postale : Musée de La Coupole / BP 284 - 62504 Sainte-Omer.
Site internet : www.lacoupole.com (site officiel).

Documentation

Bibliographie
HAUTEFEUILLE, Constructions Spéciales : histoire de la construction par l´organisation Todt, dans le Pas-de-Calais et le Cotentin, des neuf grands sites protégés pour le tir des V1. V2. V 3 et les productions d´oxygène liquide, Paris, 1985, 315 p.

Illustrations

Voir

Ministère de la Culture et de la Communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne / Service Régional de l'Inventaire) / Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles. (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne, APIB ; (c) Groupe de Recherche sur l'Architecture et les Infrastructures. Renseignements : Centre de documentation de l'inventaire du patrimoine culturel (02 22 93 98 40 / 24)
Page principale
Avertissement : Toute demande motivée de retrait d'illustration sera examinée par le service.
Conception de l'application : Pierrick Brihaye, Malo Pichot, Alain Jenouvrier, Guillaume Lécuillier