Logo du Conseil régional de Bretagne Logo du Conseil général d'Ille-et-Vilaine Logo du service de l'Inventaire général
Inventaire général du patrimoine culturel
Inventaire préliminaire : Ille-et-Vilaine
Auteurs de la notice : Orain Véronique ; Lécuillier Guillaume
Année de rédaction : 2003
Bretagne
Ille-et-Vilaine
Iffendic
Présentation de la commune d'Iffendic
Vignette
Etang la Gaule d'Iffendic au lieu-dit la Chambre au Loup
Dénomination : généralités
Numéro INSEE de la commune : 35133
Aire d'étude : Ille-et-Vilaine

Introduction

Canton de Montfort-sur-Meu

Arrondissement de Rennes

Superficie : 7366 ha

Population 1999 : 3047 hab.

Cours d´eau : Le Meu, ruisseaux des Portes, de la Ville Marchand, des Roullers,

de Trémelin, de Boutavent, de Fronian, de Putenoë, de Careil, de Penhouët

Nombre total de dossiers documentés : 376

Nombre total de dossiers pré sélectionnés pour étude : 59

Les conditions de l´enquête

Cet inventaire préliminaire a été réalisé d´octobre à décembre 2003. La rapidité de l´opération sur un territoire aussi étendu n´a pas permis le dépouillement minimal des sources.

Des compléments bibliographiques, iconographiques et des recherches plus poussées en archives restent à faire. Ce recensement est néanmoins exhaustif car toutes les oeuvres antérieures à 1940 ont été vues. Certaines d´entre elles n´ont pas fait l´objet d´une notice, mais sont géoréférencées sur la carte générale de la commune. Ces édifices laisser pour contre ne sont pas forcément inintéressants, seulement leur mauvais état de conservation ou leur manque de lisibilité après de profonds remaniements n´ont pas justifié l´ouverture d´une fiche documentaire.

En lisière de la forêt de Brocéliande

Située en lisière de la forêt de Brocéliande, la commune d´Iffendic, s´étend sur un vaste territoire. Elle fait partie des plus grandes communes du département d´Ille-et-Vilaine, dont les limites nous apparaissent aujourd'hui surprenantes, comme les enclaves sur Saint-Maugan situées au Nord-Ouest. Elle est traversée par la rivière du Meu qui forme quasiment une frontière insolite entre le Sud et le Nord. La partie méridionale, avec ses bois, ses points culminants, ses réserves d´eau et ses sites naturels est un véritable enchantement pour les amoureux de la nature. Le site de la Chambre au Loup, avec sa roche pourpre, n´est pas sans rappeler le Val Sans Retour de la forêt de Paimpont. C´est également Boutavent, terre de légendes où se devinent encore les vestiges d´un château fort sur un promontoire rocheux. Résidence favorite du roi Judicaël, au 7e siècle, puis du roi Salomon, au 9e siècle, elle appartient au 12e siècle aux seigneurs de Montfort.

L´étang de Careil, avec ses 97 hectares, remis en eau récemment par le Conseil Général d´Ille-et-Vilaine est aujourd´hui une réserve ornithologique. L´étang de Trémelin situé au coeur d´une zone forestière est aussi un lieu de promenade apprécié par les gens du terroir mais également par les rennais.

La partie au Nord du Meu est quant à elle moins élevée et moins boisée. Les terres sont plus riches et s´y situent de nombreuses résidences seigneuriales et de notables, les châteaux de Tréguil, de la Morinais et du Pin, les manoirs de Bouquidy et de la Ville Eon et les belles maisons aux teintes si contrastées de la Brossette, de la Harenguais et du Bas Canlou.

Le paysage vallonné est un paysage de bocage qui a été en partie sauvegardé grâce à l´arrêt du remembrement. La plupart des chemins creux bordés d´arbres centenaires sont encore en place, même si certains ne sont plus praticables et ne relient plus les hameaux entre eux. Ils forment néanmoins le squelette du bocage et témoignent du tracé d´anciennes parcelles qu´il conviendrait de mieux étudier dans une étude à venir.

Au carrefour de voies antiques

Les vestiges archéologiques relativement nombreux découverts sur la commune témoignent de l´existence d´axes de circulation protohistoriques. Les menhirs de la Petite Barre et du Bois de Boutavent font parties des témoins les plus manifestes. Aujourd´hui à l´écart des grands axes routiers, Iffendic était, il y a très longtemps, un carrefour de voies antiques. A l´époque romaine, le centre de la cité se plaçait un peu plus au Nord du bourg actuel. Au Nord-est, au sommet de la colline, les parcelles de la Rue Piou, des Boissières, des Molinais regorgent de fragments de tuiles et de céramiques sigillées, caractéristiques de cette période. Les récentes recherches de Jean Claude Poupa ont également prouvé l´importance du site et la découverte d´un établissement riche disposant de thermes renforce l´hypothèse de l´établissement du « vicus » d´Iffendic.

Variété des matériaux et palette de couleurs

Les matériaux de construction issus des carrières locales offrent une variété de mise en oeuvre et de couleurs. Les maisons du Bas Canlou et du Plessis Jus témoignent parmi tant d´autres de la richesse de la mise en oeuvre. Au Bas Canlou, la façade arrière est en bauge, tandis que la façade principale est constituée principalement de schiste et de quartz qui forment des bandes de couleur très décoratives. Ses lignes de pierres sombres alternées avec des lignes blanches de quartz forment une association très heureuse. Les matériaux de second oeuvre utilisés pour les corbelets de la corniche, pour les encadrements des baies et la lucarne sont également variés, schiste vert, pierre coquillière, poudingue et rendent compte de l´emploi de matériaux différents selon les époques.

L´emploi récurrent de la terre dans la construction à partir du 17e siècle sur un territoire de carrière est un phénomène à signaler. La présence de nombreux celliers à cidre en façade arrière peut peut-être expliquer cet usage. La terre étant un matériau aux qualités thermiques reconnues. Les fermes à partir de la fin du 18e siècle et surtout au 19e siècle emploient toutefois majoritairement la bauge comme matériau principal. Elles rendent compte de l'ample diffusion de ce savoir faire qui s'étend bien au-delà du bassin de Rennes.

Documentation

Document figuré
IFFENDIC. Menhir de la Pierre Longue, dessiné par F. Bourges. In : BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine... Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929, 4 vol, tome II, p. 202.
Bibliographie
OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. par MM. A. Marteville et P. Varin. Rennes : Molliex, 1845, p. 356-358.
Le Patrimoine des Communes d'Ille-et-Vilaine, Paris : Flohic Editions, 2000. (Collection Le Patrimoine des Communes de France), tome I, p. 977-981.
GUILLOTIN DE CORSON. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886, 6 vol, tome IV, p. 721-731.
BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929, 4 vol, tome II, p. 194-206.
JET, René. Iffendic, son histoire. Les gens d'ici. Copyright : René Jet, Rennes, 1999.
POUPA, Jean-Claude. Les grands chemins du pays d'Iffendic. Glanes en Pays Pourpré, n°36, 1994, p.21-36.
POUPA, Jean-Claude. Iffendic : Ville gallo-romaine, Paroisse primitive et Bourg du Moyen Age, Glanes en Pays Pourpré, n°56.
EVEILLARD, Jean-Yves. La voie romaine de Rennes à Carhaix, Recherches autour d'un itinéraire antique, Thèse de doctorat, 1972, Université de Paris-Sorbonne..
POUPA, Jean-Claude. Iffendic. Ville gallo-romaine, paroisse primitive et bourg du Moyen Age, Glanes en Pays Pourpré, n° 56.

Annexe

Liste des dates portées

1567, Moulin à eau, le Breuil

1599, Ferme, Tréez

1632, Manoir, Bouquidy

1638, Maison de retenue, La Harenguais

1642, Ferme, les Portes

1647, Maison de retenue, La Brossette

1653, 3ème Ferme, Trévit

1653, Maison, La Ville Carré

1657, Ferme, le Bout

1661, Ferme, Boutavent

1684, Ferme, la Ville Briand

1686, 2ème Ferme, La Boisselais

1686, Ferme, le Coudray

1702, Eglise paroissiale Saint Eloi

1704, 3ème Ferme, les Portes

1757, Ferme, la Hamelinais

1787, Ferme, le Tertre

1821, Ferme, la Cornillère

1827, Ferme, route de Montfort

1831, Maison de retenue, La Harenguais

1833, Chapelle Saint Barthélémy

1845, Ferme, la Landasière

1847, Ferme, la Bruyère

1854, Maison, 19 route de Montfort

1873, Ferme, la Chicaudais

1874, Croix de chemin, le Petit Delieuc

1878, Croix de Chemin, la Croix Mahieuc

1889, Croix de chemin, route de Bédée

1889, Ferme, la Cornillère

1893, Ecole publique des garçons, 24 route de Gaël

1893, Ferme, 17 boulevard de la Trinité

1902, Maison, 10 rue de Gaël

1909, Ferme, la Rejardière

1923, Maison, la Ville Sorier

1963, Monument commémoratif, la Châsse.

Illustrations

Voir

Ministère de la Culture et de la Communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne / Service Régional de l'Inventaire) / Conseil Général d'Ille-et-Vilaine / Association Pour l'Inventaire Bretagne. (c) Inventaire général. Renseignements : Centre de documentation de l'inventaire du patrimoine culturel (02 22 93 98 40 / 24)
Page principale
Avertissement : Toute demande motivée de retrait d'illustration sera examinée par le service.
Conception de l'application : Pierrick Brihaye, Malo Pichot, Alain Jenouvrier, Guillaume Lécuillier