Logo du Conseil régional de Bretagne Logo du Conseil général d'Ille-et-Vilaine Logo du service de l'Inventaire général
Inventaire général du patrimoine culturel
Inventaire préliminaire : Ille-et-Vilaine
Auteur de la notice : Pichot Malo
Année de rédaction : 2000
Bretagne
Ille-et-Vilaine
Minihic-sur-Rance (Le)
Présentation de la commune de Le Minihic-sur-Rance
Vignette
Le bourg vu de la pointe de Grainfolet (Saint-Suliac, 35)
Dénomination : généralités
Numéro INSEE de la commune : 35181
Aire d'étude : Ille-et-Vilaine

Introduction

Le territoire du Minihic-sur-Rance est installé sur la rive gauche de la Rance. Il est limité au nord et à l'ouest par la commune de Pleurtuit à laquelle il fut rattaché jusqu'au milieu du 19e siècle. Il est bordé au sud par le ruisseau de la Houssaye qui sépare l'Ille-et-Vilaine et les Côtes d'Armor.

Peu étendue, la commune ne compte que 391 hectares. Sa façade maritime, très importante, est organisée suivant trois anses qui abritèrent la majeure partie de son activité économique. L'anse de la Gauthier fut le premier havre du Minihic. Depuis le 19e siècle, on lui préfère celle de la Landriais où s'installèrent la majorité des chantiers de construction navale qui firent en partie la renommée de la commune. Enfin, la plus importante en superficie, l'anse de Saint-Buc, dite également Fosse Mort, abritait les deux moulins à marées de la commune (les moulins de Fosse Mort et de la Herviais). S'enfonçant assez loin dans les terres, elle rejoint le vallon du Grand Val qui fut en partie exploité en carrière jusqu'en 1973.

Le sol est essentiellement composé de granulite feuilleté hormis les hameaux de la Rabinais et de Saint-Buc reposant sur un fin banc de schistes micacés et feldspathisés. Quelques filons de diabase traversent le bourg et les hameaux de la Landriais et de Trégondé.

La commune est formée de nombreux écarts. Les plus importants sont : Saint-Buc et La Rabinais au sud, la Gandrais au nord-ouest, la Ganchais, la Landriais et Trégondé au nord-est. Le territoire est parcouru de voies de circulation importantes, notamment par la route menant de Dinan au bac de Jouvente (en Pleurtuit) d'où l'on traversait la Rance. Certains écarts s'installèrent le long de cette voie qui évolua au fil des siècles.

La création de la commune du Minihic est récente. Ancien territoire dépendant de l'agglomération de Pleurtuit, elle formait, avec La Richardais, le coeur de l'économie maritime pleurtuisiènne. La paroisse créée en 1843 fut érigée au rang de commune en 1849. Le hameau établi autour du moulin de Vaucouleur fut alors choisi pour devenir le centre bourg. Sa situation centrale par rapport aux axes de circulation nord-sud et ouest-est fut sans doute déterminante.

Le Minihic compte plusieurs éléments remarquables du patrimoine régional et national : la route départementale numéro 114 menant à Pleurtuit et La Richardais est inscrite à la liste supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1967. La promenade des Hures, au nord de la commune, y est également inscrite depuis 1961, de même que la pointe de Trégondé depuis 1945. Au sud de la commune, la chapelle Sainte-Anne, ancienne chapelle privative du château de Saint-Buc, est classée Monument Historique depuis 1982. Un remarquable exemplaire de cale de radoub datant du 20e siècle est également protégé depuis 1996. Racheté par une association, elle est en cours de réhabilitation dans le port de la Landriais.

Documentation

Document d'archives
A.D. Ille-et-Vilaine. Série M. Foires et Marchés : 8 M 68 (1896).
Documents figurés
LE BOT, Jean. Les bateaux de la Rance maritime au début du siècle. Le Rouget de Dol, 1988, n° 53, p. 13-26.
Carte des environs de Saint-Malo. Carte, par l'ingénieur Picot, levée en 1703. (Archives de l'Institut Géo-national, Saint-Mandé).
Carte géologique détaillée de la France : Dinan. Plan, par le Service de la Carte géologique de la France du Ministère de l'Industrie, 3e édition, 1864, échelle : 1/80 000e.
Carte de la France, feuille 128, Saint-Malo Avranches. Levée, par César-François Cassini de Thury, levée vers 1783, échelle : 1/86 400e.
Commune du Minihic-sur-Rance. Plan cadastral. Tableau d'assemblage. Levée, par Demoton, 1829, sans échelle. (A.C. Minihic-sur-Rance).
Bibliographie
HOURRIERE, Jean-François, HOURRIERE, Françoise. Le Minihic-sur-Rance. 150 ans. 1849-1999. Le Minihic-sur-Rance : Association des Amis de la Baie de la Landriais, 1999.
FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : [s.e.], 1994, p. 117.
YVON, Pierre-Jean. Saint-Malo - Dinard - Dinan - par la Rance ; visite anecdotique de cartes postales anciennes. Saint-Malo : ATIMCO, 1990.
BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927, t. 2, p. 415-416.
GUILLOTIN DE CORSON, Abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886, t. 3, p. 235-237, 503, 565, 621.
GAUTHIER, Pascal. Le Minihic : une commune en bords de Rance. Un demi-millénaire d'histoire. Bulletin et Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie d'Ille-et-Vilaine, 2000, p. 257-301.

Illustrations

Voir

Voir aussi

Ministère de la Culture et de la Communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne / Service Régional de l'Inventaire) / Conseil Général d'Ille-et-Vilaine / Association Pour l'Inventaire Bretagne. (c) Inventaire général. Renseignements : Centre de documentation de l'inventaire du patrimoine culturel (02 22 93 98 40 / 24)
Page principale
Avertissement : Toute demande motivée de retrait d'illustration sera examinée par le service.
Conception de l'application : Pierrick Brihaye, Malo Pichot, Alain Jenouvrier, Guillaume Lécuillier