Logo du Conseil régional de Bretagne Logo du Conseil général d'Ille-et-Vilaine Logo du service de l'Inventaire général
Inventaire général du patrimoine culturel
Inventaire préliminaire : Ille-et-Vilaine
Auteurs de la notice : Gilbert Xavier ; Rochard Karine
Année de rédaction : 1999
Bretagne
Ille-et-Vilaine
Bovel
Présentation de la commune de Bovel
Vignette
Le quartier de bovel sur la carte des Cassini, extrait
Dénomination : généralités
Numéro INSEE de la commune : 35035
Aire d'étude : Ille-et-Vilaine

Introduction

1) Le cadre naturel

Le territoire de Bovel s'étend sur les anciennes Landes d'Anast entre deux lignes de collines d'orientation latitudinale. Si deux cours d'eaux marquent les confins au nord et à l'est, respectivement le Ruisseau de la Fontaine du Rozay et le Ruisseau des Biardiaux, les limites occidentale et méridionale vis à vis de Campel et de Maure ne correspondent à aucun accident naturel. Au sud-ouest, l'érosion a creusé un site remarquable : la vallée de Hadé, dominé par l'éperon de la Roche-Cotherel.

Le sous-sol, composé de schistes pourprés et de grès ocres a fournit la majorité des matériaux de construction.

2) Histoire et patrimoine

Citée dès 843 comme l'une des sept chapelles de la paroisse primitive d'Anast dans une charte du Cartulaire de Redon, Bovel demeure jusqu'au début du Concordat une simple frairie de Maure.

Démembrée au XIIIe siècle de la vaste seigneurie d'Anast, le Bois d'Anast devient le siège d'une juveigneurie, apanage d'une branche puînée de la famille de Maure. Demeuré attaché à l'église paroissiale où il possédait la "Chapelle des Cadets", ce lignage est sans doute à l'origine du pèlerinage associé à une une fontaine miraculeuse qui a valu à la chapelle Notre-Dame de Bovel sa notoriété locale, sans doute dès la fin du Moyen Age. Moins prestigieuse par ses origines, la Roche-Cotherel s'avère un remarquable vestige des grands ensembles manoriaux d'Ancien régime.

Nouvelle paroisse, commune tardive, Bovel s'individualise tardivement comme territoire au cours du XIXe siècle, qui voit l'émergence d'une architecture publique.

L'ancien presbytère des Garreaux, dont l'aménagement est évidemment lié à la promotion de la chapelle au rang d'église paroissiale en 1836 est l'un des édifices les plus anciens du corpus et il a gardé grosso modo l'allure qu'il devait avoir vers 1900.

La reconstruction de l'église par Arthur Regnault en 1869 et l'établissement d'un cimetière, sans doute vers la même époque, sont autant de jalons importants qui marquent l'autonomie d'abord religieuse, puis politique à l'égard de Maure, consacrée en 1872 par la création de la commune qui se dotevers 1900 d'une école originale conçu par l'architecte Laloy.

Documentation

Documents figurés
Carte géologique détaillée de la France, extrait de la feuille de Redon levée par les Officiers du Corps d'Etat-Major Moisy, Blanchard et Giroux et publiée par le Dépot de la Guerre en 1855, révisée en 1928. 3e réédition, Service de la Carte géologique de la France du ministère de l'Industrie. Offset-Levallois (Seine), 1964. 1/80000e.
Carte de la France levée par César-François CASSINI de THURY, extrait de la feuille 129, Rennes. XVIIIe siècle. réédition Institut Géographique National.
Bibliographie
BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine Histoire Archéologie Monuments Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929, 4 vol, T.I p.197-199 .
GUILLOTIN DE CORSON. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886, 6 vol, T.IV p.211-214 .
OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. nlle éd[1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845, T.II p. 19-20.
CHEDEVILLE, André et TONNERRE, Noël-Yves. La Bretagne féodale XIe-XIIIe siècles. Rennes : Ouest-France, 1987, p. 290-291.

Illustrations

Voir

Ministère de la Culture et de la Communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne / Service Régional de l'Inventaire) / Conseil Général d'Ille-et-Vilaine / Association Pour l'Inventaire Bretagne. (c) Inventaire général. Renseignements : Centre de documentation de l'inventaire du patrimoine culturel (02 22 93 98 40 / 24)
Page principale
Avertissement : Toute demande motivée de retrait d'illustration sera examinée par le service.
Conception de l'application : Pierrick Brihaye, Malo Pichot, Alain Jenouvrier, Guillaume Lécuillier