Logo du Conseil régional de Bretagne Logo du service de l'Inventaire général
Inventaire général du patrimoine culturel
enquête thématique régionale (fortifications littorales)
Auteur de la notice : Lécuillier Guillaume
Année de rédaction : 2002
Bretagne
Finistère
Plougonvelin
Pointe de Bertheaume
Fort et batteries haute et basse (Re 60)
Vignette
Vue aérienne du fort de Bertheaume, n° 83, rapport Pinczon du Sel. Livre IV, vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest

Désignation

Dénomination : fort ; batteries ; corps de garde
Appellation et titre : fort de Bertheaume ; château de Bertheaume ; Castel Perzel
Destinations successives et actuelle : musée ; promenade
Partie(s) contituante(s) : blockhaus

Précisions sur la localisation

Numéro INSEE de la commune : 29190
Aire d'étude : Bretagne Nord
Milieu d'implantation : isolé
Latitude : 48.3359915
Longitude : -4.7009737

Eléments de description

Matériau(x) du gros-oeuvre et mise en oeuvre : granite ; pierre de taille ; moyen appareil ; petit appareil ; moellon ; terre ; rocaille
Matériau(x) de couverture : pierre en couverture ; terre en couverture
Type de la couverture : terrasse
Etat de conservation : restauré ; inégal suivant les parties

Eléments d'historique

Datation(s) principale(s) : 15e siècle ; 16e siècle ; 17e siècle ; 18e siècle
Datation(s) secondaire(s) : 19e siècle ; 2e quart 20e siècle
Datation(s) en années : 1694 ; 1695
Auteur(s) de l'oeuvre : Vauban (ingénieur militaire) ; Musinot (ingénieur)
Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'oeuvre : Louis XIV (personnage célèbre)
Justification de la (des) attribution(s) : attribué par source
Commentaire historique : Fonction : observer et protéger l'anse de Bertheaume et le goulet de Brest. Système défensif de Brest du 17e au Mur de l'Atlantique.

Statut juridique

Statut de la propriété : propriété de la commune

Intérêt et protection

Intérêt de l'oeuvre : vestiges de guerre
Nature de la protection MH : édifice non protégé MH

Synthèse

LE FORT DE BERTHEAUME A PLOUGONVELIN.

LA DEFENSE DE LA COTE NORD DU VESTIBULE

in La route des fortifications en Bretagne et Normandie de Guillaume Lécuillier, coll. les étoiles de Vauban, Paris, éditions du Huitième jour, nov. 2006, 168 p.

"Je viens de faire une tournée le long de la côte commençant par Bertheaume, Le Conquet, Portsall, l´Aber Wrac´h dont les retranchements s´avancent fort - j´en ai marqué un alentour de l´île de Cézon dans la rivière d´Aber Wrac´h, [...] - il est autant dangereux que tous les échouages du Conquet sont désormais bien fortifiés [...]". Vauban, Correspondances, 11 juin 1694.

Le fort de Bertheaume situé sur un îlot rocheux sur la côte léonarde est occupé depuis la protohistoire. Au Moyen-Age, une forteresse se dressait sur le rocher... mais elle est détruite vraisemblablement en 1558 par une flotte anglo-flamande. Dès 1683, Vauban s'intéresse à l'emplacement de l'îlot de Bertheaume pour établir une batterie de canons à deux niveaux de feu et des mortiers. Les canons sont mis en place pour la campagne de 1694. L'objectif est de protéger le mouillage du Trez Hir d'une bombarderie ennemie en coordination avec les autres batteries de côte. Le fort de Bertheaume est agrandi successivement en 1695 et 1699.

En cherchant bien, on peut encore apercevoir les vestiges de deux échauguettes. L´utilisation du fort s´est poursuivie jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd'hui, le fort de Bertheaume peut se visiter sur terre ou suspendu dans les airs grâce à un parcours type accro-branche et des tyroliennes... Une mise en valeur originale rappelant le "pont-volant suspendu" qui , au 18e siècle, permettait de franchir l'abîme !

Documentation

Bibliographie
Fort de BertheaumeCHEVILLOTTE (Y.), "Le château de Bertheaume, la pointe de Perzel, des origines à nos jours", in Saint-Mathieu de Fine-Terre à travers les âges, Actes du colloque du 22 et 23 septembre 1994, Actes réunis et publiés par Bernard Tanguy et Marie-Claire Cloître, Centre de Ressources Bretonnes et Celtiques et Amis de Saint-Mathieu, 1995, p. 127-130, .
CHEVILLOTTE (Y.), "Le château de Bertheaume, la pointe de Perzel, des origines à Vauban (1694)", Plougonvelin, 1990, 15 p. dactylographiées, Histoires et choses d´autrefois à Plougonvelin.
LE BERRE (R.) - CHEVILLOTTE (Y.), "Franchir l´abîme ! ", Les cahiers de l´Iroise, n° 164, 1994, p. 51-56.
MIRIEL (H.), "De Bertheaume au Conquet par le cap Saint-Mathieu", Les cahiers de l´Iroise, n° 164, 1994, p. 5-12.

Annexe

PETER (J), préface de Jean Meyer, Vauban et Brest. Une stratégie modèle de défense portuaire, 1683-1704, Paris, Economica et Institut de Stratégie Comparée, 1998, 320 p.

"En 1694, la batterie de Bertheaume n´était encore équipée que de trois canons et deux mortiers. Sans le négliger pour autant, Vauban trouvait l´endroit difficilement accessible. Le 28 septembre, l´intention de Vauban était de faire travailler en 1695 au projet du fort de Bertheaume.

En mai 1699, Vauban estimait à propos de bâtir un petit château avec une batterie sur le rocher de Bertheaume pour commander la rade de ce nom.

En 1700, un projet fut établi par Benoît de Musinot, officier d´artillerie de la Marine à Brest et inventeur du mortier tournant, comportant la construction d´une fortification en forme de bastion et d´une batterie semi-circulaire, ainsi que d´un magasin, d´un hangar et d´une poudrerie (Service Historique de la Marine, Vincennes, Ms 144)".

Illustrations

Voir

Voir aussi

Ministère de la Culture et de la Communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne / Service Régional de l'Inventaire). (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne, APIB. Renseignements : Centre de documentation de l'inventaire du patrimoine culturel (02 22 93 98 40 / 24)
Page principale
Avertissement : Toute demande motivée de retrait d'illustration sera examinée par le service.
Conception de l'application : Pierrick Brihaye, Malo Pichot, Alain Jenouvrier, Guillaume Lécuillier