Logo du Conseil régional de Bretagne Logo du service de l'Inventaire général
Inventaire général du patrimoine culturel
inventaire topographique (Le Faou)
Auteurs de la notice : Douard Christel ; Toscer Catherine
Année de rédaction : 1997
Bretagne
Finistère
Faou (Le)
Présentation de la commune du Faou
Vignette
La rivière, le port et l'église paroissiale Saint-Sauveur
Dénomination : généralités
Numéro INSEE de la commune : 29053
Aire d'étude : Parc Naturel Régional d'Armorique
Commentaire historique : L'enquête de 1996
L´inventaire topographique du patrimoine architectural et mobilier et de la commune du FAOU, soutenu par le Conseil général du Finistère, a été réalisé entre 1995 et 1996. Il a été accompagné de plusieurs produits de valorisation :
ITINERAIRES PEDAGOGIQUES. « Architecture et mobilier religieux. Église paroissiale Saint-Audoën, Rosnoën ». Dossier et CD ROM. Ministère de la Culture et de la Communication et Centre Départemental de Documentation Pédagogique, Brest, 1997.
IMAGES DU PATRIMOINE. « Entre mer et fleuve. Le Faou et son canton ». Ministère de la Culture et de la Communication, Rennes, 1998.
EXPOSITION ITINERANTE retraçant les caractéristiques patrimoniales du territoire cantonal, 1998.
Du dossier papier au dossier électronique
Dans le cadre du recensement du patrimoine architectural du P.N.R.A. (Parc Naturel Régional d´Armorique), structure à laquelle adhère la commune du Faou, la mise à jour des dossiers - traitement des données, numérisation des images - et la présentation des données sous forme électronique, ont été réalisées en 2005.
Certains dossiers intègrent, sous forme de fiches au format Acrobat Reader, des éléments issus de la documentation assemblée d´une manière traditionnelle (dossiers verts) réalisés entre 1995 et 1996. Contenant notamment des indications bibliographiques, des annexes, des plans, des croquis ou encore des documents anciens, ils sont accessibles par simple clic : Annexes /INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES).
Méthode et résultats
L´inventaire a porté sur l'ensemble des édifices bâtis avant 1920. Les dossiers qui suivent sont classés du général ou du thématique (dossiers collectifs), au particulier.
Les oeuvres uniques ou au contraire représentatives, à valeur patrimoniale intrinsèque et revêtant un intérêt à l'échelon communal, sont traitées dans un dossier individuel. La restitution des données découle de la méthode d'analyse : à chaque élément sélectionné correspond une notice. Cependant, pour appréhender les familles d'édifices représentés en grand nombre (les maisons par exemple), il a été procédé à une sélection raisonnée d'unités à étudier, les caractères communs à chaque famille étant restitués dans un dossier collectif.
Ainsi, parmi les 601immeubles recensés par l'INSEE en 1999, 161sont documentés, soit dans un dossier individuel (21), soit collectivement (140), c´est-à-dire mentionnés et illustrés dans un dossier collectif qui reflète, au même titre que les dossiers individuels, le patrimoine bâti significatif de la commune.
Parmi les 262 objets mobiliers recensés et conservés dans les deux édifices religieux appartenant à la commune (église paroissiale Saint-Sauveur, église Notre-Dame de Rumengol), 140 ont fait l´objet d´un dossier individuel. Ces données, non restituées dans le cadre de cette opération, sont consultables dans la base PALISSY (objets mobiliers) du ministère de la Culture.
A l´échelle nationale, l´accès aux données est possible via les bases de données MERIMEE (architecture) et PALISSY (objets mobiliers) du Ministère de la Culture.
Note de synthèse
La position stratégique d'un havre situé au fond d'une ria permettait la surveillance du fond de la rade de Brest. Situé au croisement de voies anciennes, lieu d'échanges et passage obligé entre Quimper, Landerneau et Brest, l'agglomération, avec l'extension de la vicomté à partir du 11e siècle, se développe entre une motte castrale et la rivière. Successivement contrôlée par des familles puissantes, notamment les Quélennec, Beaumanoir, Guémadeuc, Plessis-Richelieu, Rohan-Chabot et Magon de La Gervaisais, lié au dynamisme de ses foires et marchés, la ville dotée d´un port ouvert sur l´Atlantique, affirme son essor entre le 16e et le 17e siècle, prospérité qui se manifeste à travers la diversité d´un patrimoine civil et religieux de grande qualité (maisons urbaines, église paroissiale Saint-Sauveur, église paroissiale Notre-Dame). A son territoire exigu (275 ha) fut rattaché la commune de Rumengol (909 ha) en 1971. Le Faou qui compte 1568 habitants en 1999, demeure aujourd´hui un lieu patrimonial fréquenté et reconnu.
Site, secteur ou zone de protection : site inscrit ; parc naturel régional

Illustrations

Voir

Ministère de la Culture et de la Communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne / Service Régional de l'Inventaire). (c) Inventaire général. Renseignements : Centre de documentation de l'inventaire du patrimoine culturel (02 22 93 98 40 / 24)
Page principale
Avertissement : Toute demande motivée de retrait d'illustration sera examinée par le service.
Conception de l'application : Pierrick Brihaye, Malo Pichot, Alain Jenouvrier, Guillaume Lécuillier