Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 8501 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bateau de pêche plaisance
    Bateau de pêche plaisance "Stéphanie" Trédrez-Locquémeau - Locquémeau - en écart
    Historique :
    Le bateau creux Stéphanie immatriculé PL 111062 a de belles formes traditionnelles, construit pour
    Description :
    . Longueur : 4, 65 m, largeur 2 m, tirant d'eau : 0, 90 m, jauge brute : 1 tonneau 84. Le bateau est motorisé
    Titre courant :
    Bateau de pêche plaisance "Stéphanie"
    Illustration :
    Vue générale du bateau de plaisance Stéphanie IVR53_20042204689NUCA Vue de face du bateau de plaisance Stéphanie IVR53_20042204690NUCA
  • Le Sillon
    Le Sillon Camaret-sur-Mer - le Sillon - isolé - Cadastre : 1831 A 293 2001 AD 0052 à 0061
    Historique :
    Le Sillon est à l'origine une formation de galets et graviers sur laquelle sont d'abord construites , après deux violentes tempêtes, le sillon est une nouvelle fois restauré. Deux ans plus tard et jusqu'en 1844, un môle est construit à la pointe est afin d'atténuer le ressac des lames venant s'engouffrer dans le port. L'édifice, dont la solidité est jugée douteuse, est aussi renforcé : les travaux interne du sillon est, durant le 19e siècle, le siège d'activités liées à la pêche : aire d´échouage ou d -début 1919), le sillon de Camaret est occupé par un Centre d´Aviation Maritime, dont la mission est de lutter contre des attaques des sous-marins allemands. Il devient rapidement le centre d´aviation maritime le plus important de la côte atlantique. Le centre dispose alors de quatre hangars et de nombreuses
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Référence documentaire :
    p. 18-19 BUREL, Marcel, Camaret-sur-Mer : promenade dans le passé, Bannalec : Imprimerie régionale
    Description :
    Le mur de défense de la digue menant au Sillon est en moellons de granite maçonnés. L'ensemble
    Localisation :
    Camaret-sur-Mer - le Sillon - isolé - Cadastre : 1831 A 293 2001 AD 0052 à 0061
    Titre courant :
    Le Sillon
    Illustration :
    Camaret : le Sillon et le Notic. Plan cadastral de 1831 (AD Finistère 3 P 25 Le sillon, vers 1950. IVR53_20112905891NUCB Le sillon : vue des différents édifices IVR53_20112905892NUCB Vue de l'entrée du port, depuis le chemin de la Corniche (vers 1950). IVR53_20112905893NUCB
  • Ferme, le Restou (Argol)
    Ferme, le Restou (Argol) Argol - le Restou - isolé - Cadastre : 1833 B 60 2001 ZC 0046
    Historique :
    étables sont refaites en 1860 et 1866. En 1910, un second logis est créé et agrandi dans le 4e quart du 20e siècle. Durant cette période, les dépendances et le premier logis sont transformés : rajout de fenêtres et modification de la pente de toit de l'appentis. Le fournil présent sur le plan cadastral de
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Observation :
    également été pour le puits du 17e siècle car doté en 1862 d'une superstructure.
    Description :
    Ensemble concerté composé de trois corps de bâtiments organisés en U autour d'une cour. Le premier logis est à comble à surcroît et prolongé en retour vers l'ouest par le second logis de type ternaire
    Localisation :
    Argol - le Restou - isolé - Cadastre : 1833 B 60 2001 ZC 0046
    Titre courant :
    Ferme, le Restou (Argol)
    Illustration :
    Le Restou. Extrait du plan cadastral de 1833. 3 P 4/1 (AD Finistère). IVR53_20122905036NUCB
  • Église paroissiale Saint-Gentien, le Bourg (Pluherlin)
    Église paroissiale Saint-Gentien, le Bourg (Pluherlin) Pluherlin - Bourg (Le)
    Historique :
    A l'emplacement de l'église Saint-Gentien, le cadastre napoléonien de 1840 figure un premier monument sont proposés par M. Maigné, architecte départemental. Le projet, jugé trop onéreux par le conseil plans de Francis Leray, architecte de Redon, s'échelonnent de 1886 à 1902. En 1886, le chœur et le transept sont construits puis raccordés à l'ancienne nef, l'année suivante. En 1901 (date portée sur le
    Contributeur :
    Redacteur Le Lu Stéphanie
    Référence documentaire :
    . LE MENÉ, Jean-Marie. Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes Le patrimoine des communes du Morbihan. Le patrimoine des communes du Morbihan. Paris : Flohic éditions, 1996. (Le patrimoine des communes de France).
    Auteur :
    [architecte] Le Ray Francis
    Description :
    frappe par sa hauteur. Le massif occidental se compose d'un porche, avec tympan en calcaire, où trône la , intérieurement par des demi-colonnes. Le carré du transept couvert comme le reste de l'édifice d'une fausse voûte en appentis. Le décor extérieur est quasiment absent : il se résume à la représentation du Christ et
    Localisation :
    Pluherlin - Bourg (Le)
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Gentien, le Bourg (Pluherlin)
    Texte libre :
    Cette église qui hésite entre le néo-roman (tympans sculptés, fenêtres et portes en plein cintre ornées de dents de scie) et le néo-gothique (colonnes à chapiteaux à crochets soutenant des voûtes
    Illustration :
    Le bourg. Extrait du plan cadastral de 1840 (A.D Morbihan 3 P 217) IVR53_20135615000NUCB Date portée sur le piedroit du porche IVR53_20135615001NUCA Vue de la nef, vers le choeur IVR53_20135600084NUCA
  • Ferme, le Gouarde (Nostang)
    Ferme, le Gouarde (Nostang) Nostang - le Gouarde - en écart - Cadastre : 1837 D 1146
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Observation :
    hypothèse (seule la fenêtre côté ouest est chanfreinée), aucune reprise dans le mur sud ne vient confirmer humains n'empruntaient pas le même accès, grâce à la présence du couloir le séparant de l'étable et de la porte spécifique pour le bétail : la salle devait donc rester relativement propre.
    Description :
    l'est. Le logis est accessible par une porte chanfreinée, en anse de panier, avec accolade moulurée de sortir. Des traces de reprises, entre la salle et l'étable sont visibles. Depuis le couloir, une cheminées ; celle engagée contre le mur ouest (17e siècle) à piédroits largement chanfreinés et consoles retour dans le mur sud est percé, un placard mural à étagère en pierre. La grange est couverte d'un plafond en barrasseaux et percée de deux portes : une au sud, en anse de panier et une autre au nord. Le absent sur le plan cadastral de 1837 : l'accès se faisait à l'origine par une échelle de meunier.
    Localisation :
    Nostang - le Gouarde - en écart - Cadastre : 1837 D 1146
    Titre courant :
    Ferme, le Gouarde (Nostang)
    Illustration :
    Nostang, Le Gouarde, plan cadastral de 1837, section D (AD Morbihan 3P) IVR53_20105607887NUCA Elévation sud, le logis au centre et la grange à l'est IVR53_20105607898NUCA Elévation sud, l'étable à l'ouest et le logis au centre IVR53_20105607899NUCA
  • Croix de chemin N°2, le Pont d'Arz (Pluherlin)
    Croix de chemin N°2, le Pont d'Arz (Pluherlin) Pluherlin - Pont d'Arz (Le) - en écart
    Historique :
    Croix du 17e siècle non figurée sur le cadastre de 1840.
    Contributeur :
    Redacteur Le Lu Stéphanie
    Localisation :
    Pluherlin - Pont d'Arz (Le) - en écart
    Titre courant :
    Croix de chemin N°2, le Pont d'Arz (Pluherlin)
  • Le patrimoine militaire de la commune de Camaret-sur-Mer
    Le patrimoine militaire de la commune de Camaret-sur-Mer Camaret-sur-Mer - toute la commune - isolé
    Historique :
    Le patrimoine militaire a fait l'objet d'une étude exhaustive sur une période allant du 17e siècle
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Titre courant :
    Le patrimoine militaire de la commune de Camaret-sur-Mer
    Annexe :
    des fortifications littorales a été piloté par le service régional de l'Inventaire de Bretagne sous la Bretagne (70%), le département du Finistère (20%) et la Direction régionale des Affaires Culturelles (10 du patrimoine » et édité aux Presses universitaires de Rennes. Le cadre géographique correspond à la d'Ouessant et la côte nord Finistère. Cette publication englobe donc à la fois le pays de Brest, la partie occidentale du Parc naturel régional d'Armorique et le parc marin d'Iroise. Le patrimoine militaire de la qui constituent le patrimoine fortifié proprement dit), un patrimoine industrialo-militaire (ensemble alors d´étagement des fortifications. C´est le cas par exemple des ouvrages de la pointe de Cornouaille vient de « Fortificatio, fortificare » ; « Fortis » : fort et « facere » : faire. Par métonymie, le
  • Mairie-école, rue Paul Le Roux (Nostang)
    Mairie-école, rue Paul Le Roux (Nostang) Nostang - le Bourg - en village
    Historique :
    Dès le début des années 1880, le conseil municipal de la commune de Nostang vote pour la construction d'une école. Un premier plan est proposé le 10 juin 1882 par l'architecte de l'arrondissement . Faute de ressources, le projet reste sans suite pendant vingt ans. En 1902, la mairie de Nostang vote à
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Observation :
    Contrairement aux plans d'Halouis dont les corps de bâtiment sont construits sur le même alignement , le plan d'Amand Charier beaucoup plus original met l'accent sur la mairie et isole les salles de classe. Cependant, a disparu de ce nouveau projet : le petit fronton d'inspiration néoclassique que l'on
    Description :
    Le groupe scolaire est composé de trois corps de bâtiment : une mairie et deux classes. Elle
    Localisation :
    Nostang - le Bourg - en village
    Titre courant :
    Mairie-école, rue Paul Le Roux (Nostang)
  • Ferme, Le Jonio (Pluherlin)
    Ferme, Le Jonio (Pluherlin) Pluherlin - Jonio (le) - en écart - Cadastre : 1840 D3 128, 129, 130
    Historique :
    1639, date portée sur le linteau de la fenêtre de la salle et la seconde au nord, à étage, est élevée nord remaniée et enduite au milieu du 20e siècle. Le puits devant la fenêtre de la partie sud a été construit avant 1837, car ils apparaissent sur le plan cadastral à cette date.
    Contributeur :
    Enqueteur Le Lu Stéphanie
    Description :
    Alignement formé d'un logis mixte et d'un logis à étage. Le logis mixte ou logis étable, en rez-de
    Localisation :
    Pluherlin - Jonio (le) - en écart - Cadastre : 1840 D3 128, 129, 130
    Titre courant :
    Ferme, Le Jonio (Pluherlin)
    Texte libre :
    siècle sur le territoire, présente le grand intérêt d'avoir conservé intacte sa séparation en palis s'insèrent et sont fixés les palis. Le logis mitoyen au nord, un peu plus récent, daté 1645, et présentant un propriété, le système à logis décalé (un logis à étage allié à un logis étable sans étage) étant un modèle
    Illustration :
    Plan cadastral 1840, section D3 : Le jonio, parcelles 127, 128, 130 (AD Morbihan, 3P 217/16 pour le passage des têtes de vaches et mangeoire pour le passage des têtes de vaches et mangeoire pour le passage des têtes de vaches et mangeoire
  • Maison, Le Gachot (Pluherlin)
    Maison, Le Gachot (Pluherlin) Pluherlin - Gachot (le) - en écart - Cadastre : 1840 C2 83, 84
    Historique :
    en ruines. La dépendance en alignement date d'avant 1840 (elle figure sur le plan de 1840)
    Contributeur :
    Redacteur Le Lu Stéphanie
    Localisation :
    Pluherlin - Gachot (le) - en écart - Cadastre : 1840 C2 83, 84
    Titre courant :
    Maison, Le Gachot (Pluherlin)
    Texte libre :
    : ce sont les deux seuls connus de ce type sur le territoire. De la même manière, la présence d'un l'embrasure de la porte : solidarisant l'encadrement avec la maçonnerie, elles jouent le rôle qu'auront aux
  • Ancienne école dite
    Ancienne école dite "de Kerloc'h" Camaret-sur-Mer - Route départementale n° 8, Camaret - Châteaulin - isolé - Cadastre : 2001 AS 0113
    Historique :
    pour les garçons est construit. Dépendant à l'origine de Crozon, le village de Kerloc'h et quinze élèves ne le réintégrent qu'à la Libération. De 1965 à 1975, l'école est à son apogée avec un nombre fermeture définitive de l'école en 1997. Pourtant éloigné de Kerloc'h, l'école a toujours portée le nom de
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Auteur :
    [entrepreneur] Le Roux
    Description :
    Le groupe scolaire est composé de cinq corps de bâtiment, en partie symétrique. Il comprend : les logements des instituteurs au centre et dans le même alignement, les classes : deux à l'ouest (une pour les
  • Ancienne mairie et maison-d'école, bourg (Argol)
    Ancienne mairie et maison-d'école, bourg (Argol) Argol - le Bourg - en village - Cadastre : 2001 AB 0032
    Historique :
    commune, le Conseil d'Argol vote le 19 février 1836, la construction d'une maison d'école. Ce n'est qu'en un fournil (ensemble figuré sur le plan cadastral de 1833 et appartenant à sieur Kernevez) afin d'y établir une école primaire publique pour filles, le logement de l'instituteur et une mairie. Cependant, le projet réalisé par l'entrepreneur François Le Cam de Pleyben, selon les plans de l'architecte Mignon , n'est réalisé qu'en 1854. Rapidement garçons et filles occupent le même édifice : les garçons au rez-de -chaussée, les filles au grenier. L'étage est partagé entre le logement de l'institutrice et la mairie 1905, la mairie investit un local situé sur le jardin de l'école. En 1911, une annexe est construite afin d'accueillir une deuxième école de filles ainsi que le logement de l'institutrice adjointe. Le nouvel édifice est réalisé par l'entrepreneur Cornec de Châteaulin, selon les plans de l'architecte Le
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Auteur :
    [entrepreneur] Le Cam [architecte] Le Lan
    Description :
    L'ensemble est constitué de deux corps de bâtiments. Le premier est à étage et de type ternaire. Le
    Localisation :
    Argol - le Bourg - en village - Cadastre : 2001 AB 0032
    Illustration :
    Le Bourg. Extrait du plan cadastral de 1833. 3 P 4/1 (AD Finistère) IVR53_20122905066NUCB
  • Tour de défense
    Tour de défense "dite tour Vauban" Camaret-sur-Mer - le Sillon - isolé - Cadastre : 1831 A 291
    Historique :
    , entre autres, sur la fortification des côtes et des anses qui bordent le goulet de Brest. Alors que
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Précisions sur la protection :
    l'Unesco le lundi 7 juillet 2008.
    Description :
    La tour, construite sur le sillon, se compose de quatre niveaux. Elle est accompagnée d'une
    Localisation :
    Camaret-sur-Mer - le Sillon - isolé - Cadastre : 1831 A 291
    Illustration :
    Vue de l'escalier, depuis le comble IVR53_20122900944NUCA Vue depuis la tour, vers le sillon IVR53_20122900950NUCA Vue depuis la tour, vers le môle IVR53_20122900953NUCA
  • Ancien hôtel de voyageurs dit
    Ancien hôtel de voyageurs dit "hôtel de la Marine" actuellement café Camaret-sur-Mer - le Bourg - 27, 28 quai Gustave Toudouze - en ville
    Historique :
    chantier de réparation de navire sur le Styvel. Déjà propriétaire d'une auberge, dont la date de parcelle voisine, d'un hôtel baptisé : l'Hôtel de la marine. Le nouvel édifice devient le rendez-vous
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Observation :
    Ce bâtiment est l'un des témoignages de l'attraction qu´a exercé Camaret sur le milieu artistique à l'aube du 20e siècle et dont le nom de Gustave Toudouze lui est associé. Il est par ailleurs représentatif d'une période de mutation dans la population, débutée dès le 3e quart du 19e siècle, où les femmes
    Référence documentaire :
    p. 115 BUREL, Marcel, Camaret-sur-Mer : promenade dans le passé, Bannalec : Imprimerie régionale p. 317 Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. 1.
    Localisation :
    Camaret-sur-Mer - le Bourg - 27, 28 quai Gustave Toudouze - en ville
    Illustration :
    Le Café de la Marine, vers le début du 20e siècle. IVR53_20112905819NUCB
  • Ancienne maison à boutique, puis salorge, actuellement habitation
    Ancienne maison à boutique, puis salorge, actuellement habitation Camaret-sur-Mer - le Bourg - 22 rue de Reims - en ville - Cadastre : 1831 A 702 2001 AD 117
    Historique :
    Cette maison édifiée au 18e siècle se trouvait à l'origine, au cœur du quartier du Notic, sur le grève, comme l'atteste le plan cadastral de 1831. Cette nouvelle activité entraîne quelques aménagements  : une baie de la façade antérieure est largement agrandie. Dans le 4e quart du 19e siècle, lors du
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Observation :
    par d'importants commanditaires exerçant une activité commerciale en rapport avec la pêche, dans le cas présent une salorge qui devait certainement fournir le sel nécessaire à la conservation des  : cloison du rez-de-chaussée, escalier, lambris, cheminées et témoigne par son agrandissement dès le 1er
    Référence documentaire :
    p. 26-31. TEPHANY, Joseph. Camaret-sur-Mer : courte notice . Paris : Le livre d´Histoire éditions
    Description :
    et les cheminées sont coffrées. Les portes menant jadis à la grève, pour le rez-chaussée et probablement à un escalier extérieur, pour le premier étage, ont été remplacés par des placards. Le dernier
    Localisation :
    Camaret-sur-Mer - le Bourg - 22 rue de Reims - en ville - Cadastre : 1831 A 702 2001 AD 117
  • Ancienne gare de Camaret
    Ancienne gare de Camaret Camaret-sur-Mer - le Bourg - rue de la Gare - en ville - Cadastre : 2001 AL 0336
    Historique :
    Souhaitée dès le début du 20e siècle, cette gare, terminus de la ligne de chemin de fer n°7 Châteaulin-Camaret, n'est inaugurée que le 14 août 1925. Le projet pourtant validé par le ministère des
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Observation :
    -Le Fret/Camaret, dont l'intérêt réside dans la qualité de la mise en oeuvre, l'homogénéité et
    Référence documentaire :
    p.50-56 CADIOU, Didier. Il y a 70 ans de Châteaulin à Camaret par le train. Dans Avel Gornog n° 3 p. 191-198 CHAURIS, Louis. Le chemin de fer Châteaulin-Camaret, les pierres et la guerre . Dans p. 51- 59 JACQUOT André, LAEDERICH Pierre, ROZE Bernard, Le réseau Breton. éditions de l'Ormet p. 319 Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. 1.
    Description :
    Edifice composé d'un haut corps central, le bâtiment-voyageur, composé de trois niveaux d'élévation , flanqué de deux corps de bâtiments en rez-de-chaussée, dont l'un constitue le hall. Les encadrements des ouvertures, rampants, cheminées, marches et bordures de trottoir sont en granite de l'Aber-Ildut et le pignon
    Localisation :
    Camaret-sur-Mer - le Bourg - rue de la Gare - en ville - Cadastre : 2001 AL 0336
  • Ancienne maison de mareyeur
    Ancienne maison de mareyeur Camaret-sur-Mer - le Bourg - 7 rue de Dixmude - en ville - Cadastre : 1831 A 691, 692 2001 AD 0161
    Historique :
    à l'origine sur le front de mer jusqu´à la construction du quai Toudouze en 1842. Le plan cadastral
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Référence documentaire :
    p. 320 Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. 1.
    Description :
    d'un rez-de-chaussée et d'un étage surmonté d'un comble. Le premier niveau est percé d'une porte en plein cintre flanquée de deux fenêtres. Le second niveau devait avoir le même organisation, comme semble
    Localisation :
    Camaret-sur-Mer - le Bourg - 7 rue de Dixmude - en ville - Cadastre : 1831 A 691, 692 2001 AD 0161
  • Quai Gustave Toudouze
    Quai Gustave Toudouze Camaret-sur-Mer - le Bourg - quai Gustave Toudouze - en village - Cadastre : 1831 A 2001 AD
    Historique :
    , sollicité par la municipalité et l'autorité militaire afin de faciliter le chargement et le déchargement des le plan cadastral de 1831 et dont la construction du quai conduit à un alignement. Afin de continuer tourisme à la fin du 19e siècle, conduit à l'ouverture de nouvelles auberges et d'hôtels. Le quai reçoit sardinière. Face à une forte croissance démographique liée à l'essor de la pêche, le port est agrandi de 80m
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Référence documentaire :
    p.16-22. BUREL, Marcel, Camaret-sur-Mer : promenade dans le passé, Bannalec : Imprimerie régionale p. 317 Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. 1. p. 26-27. TEPHANY, Joseph. Camaret-sur-Mer : courte notice . Paris : Le livre d´Histoire éditions
    Description :
    Le quai, long d'environs 350 m, large de 30 m et haut de 6 à 7 mètres est paré et remblayé avec des autres en granite, accostables qu´à marée haute. Les pierres des cales et le parement sont en pierre de taille. Le front portuaire est jalonné de commerces, d'anciens cafés, d'hôtels, dont certains ont conservé leur façade d'origine, notamment le Café de la Marine, situé au n° 27 et 28, qui à fait l'objet
    Localisation :
    Camaret-sur-Mer - le Bourg - quai Gustave Toudouze - en village - Cadastre : 1831 A 2001 AD
    Illustration :
    Le port. Vers 1900 (fonds Villard) IVR53_20092905909VAB Le sillon, la chapelle Notre-Dame de Rocamadour et la tour Vauban, vue depuis les quais. Vers 1900 Vue du Styvel vers le sud : le port et le quai Gustave Toudouze (fonds Villard Le port de Camaret, avant la construction du quai Téphany. IVR53_20112905894NUCA Le quai Gustave Toudouze, vue depuis la rue des Quatre-Vents (vers 1960). IVR53_20112905899NUCA Vue du quai, depuis le sud IVR53_20112905811NUCA Vue prise du sillon vers le sud (port de commerce, quai Théphany) IVR53_20102900169NUCA Vue depuis le quai Vauban vers le sillon, la chapelle Notre-Dame de Rocamadour et la tour Vauban
  • Chapelle Saint-Julien
    Chapelle Saint-Julien Camaret-sur-Mer - nord Lannilien - en écart - Cadastre : 1830 (2e section de Saint-Julien) 518 2001 BS 0010, 0011
    Historique :
    construction : Tanguy le curé, Mathurin le fabricien et Disarbo le recteur. Pendant la période révolutionnaire 1805. Le plan cadastral de 1831 indique une petite fontaine au sud-ouest, encore en place. La fenêtre
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Observation :
    Bien que le mobilier d'origine ait disparu la chapelle conserve un Christ en croix de bois datant
    Référence documentaire :
    p. 99 BUREL, Marcel, Camaret-sur-Mer : promenade dans le passé, Bannalec : Imprimerie régionale p. 314 Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. 1.
    Description :
    CUR: MATHVRI F. S ARBO R : DI. 1666. La charpente est moderne. Le chœur est éclairé par une baie en arc brisé sur le mur méridional.
  • Ancienne ferme, Kermarzin (Argol)
    Ancienne ferme, Kermarzin (Argol) Argol - Kermarzin - en village - Cadastre : 1833 B 339 2001 ZB 0069, 0081
    Historique :
    Ferme reconstruite entre 1879 et 1880, dont témoignent les dates portées sur le logis et la dépendance, à l'emplacement d'une ferme plus ancienne présente sur le cadastre de 1830. Durant l'époque contemporaine, le linteau de bois de la grange est remplacé par du béton et un long corps de bâtiments est érigé dans l'alignement est de l'ancien logis. La dépendance au sud a disparu. Le puits présent sur le plan
    Contributeur :
    Le Lu Stéphanie
    Observation :
    Ferme, dont le logis bas du 19e siècle est représentatif des fermes d'Argol.
    Description :
    Le logis en rez-de-chaussée surmonté, d'un comble à surcroît, est construit en moellon de grès et présente une élévation ordonnancée. La dépendance construite à l'ouest, est dans le même alignement.