Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 105 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Groupe de batteries antiaériennes de Marine de Brest (III. Marine Flak Brigade)
    Groupe de batteries antiaériennes de Marine de Brest (III. Marine Flak Brigade) Brest
    Historique :
    centre ville, elles constituent une véritable "barrière de feu". Elles sont rattachées au Marine Flak Regiment 24 (créé en décembre 1941) puis au III. Marine-Flak-Brigade à partir du 1er avril 1943. On compte cuve à eau ; 2 guérites en béton armé). Marine-Flak 231 - Roscanvel, Pointe des Espagnols, Batterie . Fla. 231) - Groupe de projecteurs (7 / Ma. Fla. 231) Marine-Flak 803 - Crozon, Trébéron, Batterie ) - Brest, Ecole Navale et base de sous-marins, Batterie antiaérienne (9 canons de 2 cm) (6 / Ma. Fla. 803 cm ; 2 canons de 2 cm) (Ma. Fla. 803) Marine-Flak 804 - Roscanvel, Pointe de Cornouaille, Batterie / Ma. Fla. 804) - Groupe de projecteurs (7 / Ma. Fla. 804) Marine-Flak 805 - Guipavas, Kermeur ) (6 / Ma. Fla. 805) - Groupe de projecteurs (7 / Ma. Fla. 805) Marine-Flak 811 - Plougastel-Daoulas
    Titre courant :
    Groupe de batteries antiaériennes de Marine de Brest (III. Marine Flak Brigade)
    Appellations :
    Marine Flak Regiment 24 III. Marine-Flak-Brigade
    Illustration :
    / Lambezellec (Lageplan Marine Flak Batterie 1 / 231 Toni ; Wehrgeologenstelle 1, februar 1944. Anlage zu : Az / Lambezellec (Lageplan Marine Flak Batterie 1 / 231 Toni ; Wehrgeologenstelle 1, februar 1944. Anlage zu : Az / Lambezellec (Lageplan Marine Flak Batterie 1 / 231 Toni ; Wehrgeologenstelle 1, februar 1944. Anlage zu : Az
  • Ancienne base de sous-marins de Lorient-Keroman (actuellement entrepôts)
    Ancienne base de sous-marins de Lorient-Keroman (actuellement entrepôts) Lorient - Keroman - la Presqu´île - en écart
    Historique :
    L´Allemagne d´Hitler se dote de l´arme sous-marine dès 1935 avec le lancement de ses deux premiers sous-marins : Unterseeboot 1 et Unterseeboot 2 abrégés en "U1" et "U2". Donitz est nommé à la tête de la flotte sous-marine allemande ; en 1939, en dépit d´un programme de construction important, l ´Allemagne ne dispose encore que de 46 sous-marins, 91 unités en 1941, 382 unités en 1942 pour culminer à 431 sous-marins en 1943. En juin 1940, Donitz, devenu commandant en chef des sous-marins et contre-amiral sous-marins japonais. La 2e flottille est transférée en Norvège en août 1944. En février 1941, c´est de bombardements aériens. La capacité d´accueil est de deux sous-marins de type II. C´est le site de septembre 1941 soit 7 mois après le début des travaux. Il permet d´abriter 7 sous-marins et le chariot de le 1er octobre 1941 : dotée de deux alvéoles doubles, elle permet d´accueillir 4 sous-marins. Son -tranbordeur sont des innovations allemandes : ils permettent de sortir un sous-marin de l´eau en un temps
    Référence documentaire :
    Les bases sous-marines de l´Atlantique et leurs défenses GAMELIN (P.), Les bases sous-marines de l "U. Boote ! Les sous-marins allemands" PALLUD (J.-P.), "U. Boote ! Les sous-marins allemands", 39 "U Boote Les sous-marins allemands. 2 - Les bases : Brest - Lorient - Saint-Nazaire - La Pallice - Bordeaux" PALLUD (J.-P.), "U Boote Les sous-marins allemands. 2 - Les bases : Brest - Lorient - Saint Pierres de mer, "Le patrimoine immobilier de la Marine nationale" Pierres de mer, "Le patrimoine immobilier de la Marine nationale". Collectif sous la dir. de la Commission du patrimoine de la Marine et du Service des Travaux immobiliers maritimes avec le concours du Service historique de la Marine, Paris "Rapport Pinczon du Sel" "Rapport Pinczon du Sel", vers 1946-1947, Service Historique de la Marine "Rapport Pinczon du Sel" "Rapport Pinczon du Sel", vers 1946-1947, Service Historique de la Marine
    Description :
    Les bases de sous-marins ont été réalisées selon des plans-types par l´organisation Todt. En fonction du nombre de sous-marins qu´elle est censée accueillir, l´architecture de la base est déclinée en avec le monde extérieur, on trouve : - côté mer : les alvéoles et les sous-marins. - côté terre : les -marins doivent attendre le bon créneau horaire pour entrer dans la rade-abri où ils constituent des proies faciles pour l´aviation alliée. Lorient est la plus aboutie des bases de sous-marins : ils
    Typologies :
    base de sous-marins
    Titre courant :
    Ancienne base de sous-marins de Lorient-Keroman (actuellement entrepôts)
    Annexe :
    Marine 20055603484NUCA : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de la Marine 20055603485NUCA : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de la Marine 20042903572NUCA Les bases de sous-marins en Europe On comptait d´autres bases de sous-marins en Europe D'IDEES POUR LA RECONVERSION DE LA BASE DE SOUS MARINS DE LORIENT KEROMAN (France) : http://www.uia
    Texte libre :
    La plus grande des bases de sous-marins allemandes sur l´Atlantique se trouve à Lorient. La III" abréviation de Keroman. Les sous-marins allemands surnommés "les loups gris" - parce qu´ils se déplaçaient en meute - ont fait passer la guerre sous-marine dans l´ère moderne. Juste avant le feu nucléaire d´Hiroshima, le sous-marin représente une menace diffuse mais permanente sur toutes les mers du globe, les sous-marins sont partout où on ne les attend pas. Sur les 168 sous-marins basés à Lorient , 135 sont coulés par les alliés soit 80 % de perte. Durant la bataille de l´Atlantique, les sous-marins pourtant, les équipages allemands ont fait passer le sous-marin dans sa phase d´excellence, la Kriegsmarine
    Illustration :
    , vers 1946-1947, Service Historique de la Marine, Vincennes IVR53_20055603483NUCA Vue aérienne de la base de sous-marins de Lorient (K3), rapport Pinczon du Sel, vers 1946-1947 , Service Historique de la Marine, Vincennes IVR53_20055603484NUCA Vue aérienne de la base de sous-marins de Lorient (K3, K1), rapport Pinczon du Sel, vers 1946-1947 , Service Historique de la Marine, Vincennes IVR53_20055603485NUCA Une base de sous-marins en construction, Signal (Lorient : ?) IVR53_20042903978NUCA Image de propagande allemande : Sur la côte française de l'Atlantique : un sous-marin allemand , après une croisière contre les navires anglais rentre dans une base sous-marine (Lorient Image de propagande allemande : troupes défilant devant la base de sous-marins (Keystone n° K033511 Plan générale de la base de sous-marins de Lorient Keroman (Concours de la base de sous-marins
  • Blockhaus de Kernevel, rue de la Marine (Larmor-Plage)
    Blockhaus de Kernevel, rue de la Marine (Larmor-Plage) Larmor-Plage - le Kernevel - rue de la Marine - en ville - Cadastre : AL 1145
    Historique :
    transformer ce port en base de ravitaillement pour sous-marins. Dès le 7 juillet, un submersible vient y faire direction de tous les sous-marins opérant dans l´Atlantique. L´amiral et son état-major logent alors dans la base des sous-marins de Lorient est lancée et elle prend très rapidement une importance stratégique la base des sous-marins, devient une véritable forteresse disposant d´une autonomie complète en Kernevel sont réquisitionnées par la Marine. Kerlilon devient la résidence du commandement d´arrondissement , les villas Kerosen et Margaret servant aux transmissions et aux logements. Cette même année, la Marine propriétaires en 1956. La même année, la Marine achète les villas Kerlilon et Kerosen à leurs propriétaires par la Marine à leurs propriétaires et à la commune. En 1983, Kerlilon devient la résidence du COMAR (Commandement de la Marine). Aujourd´hui, sur les neuf blockhaus de l´ensemble du Kernevel, sept appartiennent toujours à la Marine. Parmi ces derniers, un seul est encore utilisé et mis à la disposition du club
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    rade au cours de la bataille de l´Atlantique (coordination des sous-marins allemands). Ces héritages
    Référence documentaire :
    p. 38-41 GAMELIN, Paul. Les bases sous-marines allemandes de l´Atlantique et leurs défenses, 1940
    Description :
    salon de la villa. On y inscrit tous les sous-marins groupés en flottilles dont toutes les positions
    Localisation :
    Larmor-Plage - le Kernevel - rue de la Marine - en ville - Cadastre : AL 1145
    Titre courant :
    Blockhaus de Kernevel, rue de la Marine (Larmor-Plage)
  • Ancienne base de sous-marins de Brest (U-Bunker ou U-Bootboxe)
    Ancienne base de sous-marins de Brest (U-Bunker ou U-Bootboxe) Brest - Arsenal - Les Quatre Pompes - en ville
    Référence documentaire :
    DELPEU´CH (Y.) (Capitaine de vaisseau), "Le Mur de l´Atlantique", La Revue de la Marine Nationale , déc. 1947, Service historique de la Marine, Brest. Les bases sous-marines de l´Atlantique et leurs défenses GAMELIN (P.), Les bases sous-marines de l "U. Boote ! Les sous-marins allemands" PALLUD (J.-P.), "U. Boote ! Les sous-marins allemands", 39 "U Boote Les sous-marins allemands. 2 - Les bases : Brest - Lorient - Saint-Nazaire - La Pallice - Bordeaux" PALLUD (J.-P.), "U Boote Les sous-marins allemands. 2 - Les bases : Brest - Lorient - Saint PARTRIDGE (C.), Hitlers Atlantic Wall, Guernesey, 1976, Bibliothèque de la Marine Brest. Pierres de mer, "Le patrimoine immobilier de la Marine nationale" Pierres de mer, "Le patrimoine immobilier de la Marine nationale". Collectif sous la dir. de la Commission du patrimoine de la Marine et du Service des Travaux immobiliers maritimes avec le concours du Service historique de la Marine, Paris
    Typologies :
    base de sous-marins
    Titre courant :
    Ancienne base de sous-marins de Brest (U-Bunker ou U-Bootboxe)
    Annexe :
    national de la Marine, Paris 20052904216NUCA : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes . Fonds de la Marine 20082909065NUC : , 2Fi04982. 20082909062NUC : , 2Fi04979. 20082909063NUC : , 2Fi04980
    Texte libre :
    La base de sous-marins, le U-Bunker ou U-Bootboxe de Brest (2011) "L’Allemagne d’Hitler se dote de l’arme sous-marine dès 1935 avec le lancement de ses deux premiers sous-marins : Unterseeboot 1 et 2 -marine allemande. En 1939, en dépit d’un programme de construction important,l’Allemagne ne dispose encore que de 46 sous-marins, 91 unités en 1941, 382 unités en 1942 pour culminer à 431 en 1943. Les sous -marins, les « Loups-gris », sont la force majeure de la seconde bataille de l’Atlantique. En juin 1940 , Dönitz, devenu commandant en chef dessous-marins et contre-amiral, décide d’installer à Lorient-Keroman en raison des importantes destructions subies parle port en 1940. Cinq bases de sous-marins sont fonction de la hauteur d’eau : les sous-marins doivent attendre le bon créneau horaire pour entrer dans la bases de sous-marins : ils disposaient là en effet d’un véritable slipway. À Saint-Nazaire, La Pallice flottilles de combat ont reçu au total 224 unités durant leur service. Les travaux de la base de sous-marins
    Illustration :
    Plan général de la base de sous-marins de Brest IVR53_20042904065NUCA droite : le futur site de la base de sous-marins IVR53_20042903946NUCA Une base de sous-marins en construction, Signal (Lorient : ?) IVR53_20042903978NUCA Vue aérienne verticale du Stützpunkt Marineschule (école navale), U-Bootbunker (base de sous-marins Vue aérienne verticale du Stützpunkt Marineschule (école navale), U-Bootbunker (base de sous-marins Vue aérienne verticale du Stützpunkt Marineschule (école navale), U-Bootbunker (base de sous-marins Vue aérienne verticale du Stützpunkt U-Bootbunker (base de sous-marins. A signaler : les fondations Vue aérienne verticale du Stützpunkt U-Bootbunker (base de sous-marins. A signaler : les fondations aérienne oblique de la base de sous-marins et de l'Ecole Navale (construite de 1929 à 1936) servant de Vue aérienne oblique de la base de sous-marins de Brest après le conflit. Au second plan : l'école
  • Séminaire des Jésuites (jusqu'en 1762) puis caserne de la Marine puis hôpital (1776-1834) puis caserne puis établissement des Pupilles de la Marine (1863-1883) puis caserne Guépin (détruite)
    Séminaire des Jésuites (jusqu'en 1762) puis caserne de la Marine puis hôpital (1776-1834) puis caserne puis établissement des Pupilles de la Marine (1863-1883) puis caserne Guépin (détruite) Brest - Quartier intra-muros de la rive gauche
    Observation :
    remontée à l´emplacement de l´ancienne préfecture maritime. Trophée avec armes, drapeaux et ancre de marine
    Titre courant :
    Séminaire des Jésuites (jusqu'en 1762) puis caserne de la Marine puis hôpital (1776-1834) puis caserne puis établissement des Pupilles de la Marine (1863-1883) puis caserne Guépin (détruite)
    Annexe :
    20082908855NUCA : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de la Marine de la Marine, SHDMD07001867_P. 20082908825NUCA : Service Historique de la Défense, Château de
    Illustration :
    Desclouzeaux, intendant de la Marine à Brest IVR53_20082908872NUCA
  • Batterie de Droite (4 canons Marine de 19 cm modèle 1870 puis 4 canons Guerre de 24 cm en 1914)
    Batterie de Droite (4 canons Marine de 19 cm modèle 1870 puis 4 canons Guerre de 24 cm en 1914) Locmaria-Plouzané - Pointe du Grand Minou - Toulbroc'h - isolé
    Titre courant :
    Batterie de Droite (4 canons Marine de 19 cm modèle 1870 puis 4 canons Guerre de 24 cm en 1914)
    Illustration :
    , Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901710NUCA 1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901711NUCA de droite (4 canons Marine de 19 cm) IVR53_20122901485NUCA
  • Hôpîtal Saint-Louis (1665 ; incendié en 1678) puis Hôpital de la Marine (1684-1685 ; incendié en 1776) puis Hôpital Clermont-Tonnerre (1822-1835), puis Hôpital Clermont-Tonnerre, Service de Santé des Armées, blockhaus hôpital et enceinte
    Hôpîtal Saint-Louis (1665 ; incendié en 1678) puis Hôpital de la Marine (1684-1685 ; incendié en 1776) puis Hôpital Clermont-Tonnerre (1822-1835), puis Hôpital Clermont-Tonnerre, Service de Santé des Armées, blockhaus hôpital et enceinte Brest - Quartier intra-muros de la rive gauche - rue du Colonel Fonferrier - en ville
    Historique :
    Le ministre de la Marine et des Colonies Aimé Marie Gaspard de Clermont-Tonnerre (1779-1865) pose Jésuites devenu caserne de la Marine. L'hôpital Clermont-Tonnerre de facture néoclassique est élevé de 1823
    Titre courant :
    Hôpîtal Saint-Louis (1665 ; incendié en 1678) puis Hôpital de la Marine (1684-1685 ; incendié en
    Illustration :
    quartier de la Marine, fait à Brest le 26 mai 1848 (d'après le procès verbal de conférence), vu en 1850 par fortification, le quartier de l'hôpital de la Marine et l'anse de la Tonnellerie, fait à Brest le 22 juillet
  • Batterie du Centre de 100 mm à tir rapide (4 canons M de 100 mm modèle 1881 TR sur affûts Vavasseur puis 4 canons M de 100 mm modèle 1897 TR sur affûts Marine modèle 1897 à pivot central modifiés)
    Batterie du Centre de 100 mm à tir rapide (4 canons M de 100 mm modèle 1881 TR sur affûts Vavasseur puis 4 canons M de 100 mm modèle 1897 TR sur affûts Marine modèle 1897 à pivot central modifiés) Locmaria-Plouzané - Pointe du Grand Minou - Toulbroc'h - isolé
    Titre courant :
    puis 4 canons M de 100 mm modèle 1897 TR sur affûts Marine modèle 1897 à pivot central modifiés)
    Illustration :
    , Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901710NUCA 1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901711NUCA
  • Batterie lourde dite de Flescou Lannilis (4 canons de 10,5 cm K.331) (Av 66a), au pied du château d'eau, à l'Ouest de Lannilis
    Batterie lourde dite de Flescou Lannilis (4 canons de 10,5 cm K.331) (Av 66a), au pied du château d'eau, à l'Ouest de Lannilis Lannilis - Au pied du château d'eau, à l'Ouest de Lannilis - bâti lâche
    Typologies :
    batterie lourde de Marine
    Illustration :
    1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901667NUCA 1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901668NUCA
  • Batterie de côte (canons de 164,7 mm) puis batterie lourde allemande (4 canons Krupp de 15 cm) (Cr 11 et Cr 350) (M.A.A. 262), Cap de la Chèvre (Crozon)
    Batterie de côte (canons de 164,7 mm) puis batterie lourde allemande (4 canons Krupp de 15 cm) (Cr 11 et Cr 350) (M.A.A. 262), Cap de la Chèvre (Crozon) Crozon - Cap de la Chèvre - isolé - Cadastre : LW LX
    Historique :
    Allemands. Batterie allemande dépendant de la Marine-Artillerie-Abteilungen Marine-Artillerie-Abteilungen (groupe d´artillerie côtière de marine) 262 Brest.
    Typologies :
    batterie de Marine française "moderne"
    Annexe :
    Construite, sur un site vierge, de 1937 à 1939, par la Marine à qui la défense des côtes incombait depuis étanches, type Marine fermant les locaux. Par contre il n'existe aucun élément (cuisine, WC, etc étanches type Marine (verrous à serrage progressif sur rampe) subsistant en partie. Au mur des divers Marine pour une mission tactique spécifique de tir à la mer, avec les ouvrages terrestres contemporains essentiellement au fait que la Marine n'envisageait que des périodes de combat occasionnelles et relativement
    Illustration :
    ° 129 annexe, rapport Pinczon du Sel. Livre IV, vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest ° 130, rapport Pinczon du Sel. Livre IV, vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest , vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901817NUCA , Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901818NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B."Domähn" (4 canons de 10,5 cm C/32 ; 2 canons de 2 cm) (3 / Ma Fla 805) Guipavas - Forestic - en écart
    Historique :
    Batterie antiaérienne dépendant du Marine-Flak 805 poste de commandement de Saint-Marc (Centre de
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Domähn"
    Illustration :
    , Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901793NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Viermaster" (4 canons de 10,5 cm C/32 ; 2 canons de 2 cm) (4 / Ma Fla 804) Plougastel-Daoulas - Kerziou - en écart
    Historique :
    Batterie antiaérienne du Marine-Flak 804 dépendant du poste de commandement du fort de Lanvéoc (Cr
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Viermaster"
    Illustration :
    , Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901774NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Dingi" (4 canons de 10,5 cm C/32 ; 2 canons de 2 cm) (3 / Ma Fla 803) Brest - Arsenal - Kerbonne - bâti dense
    Historique :
    Batterie antiaérienne allemande du Marine-Flak 803 dépendant du poste de commandement du Portzic.
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie
    Illustration :
    , vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901789NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Einspänner" (4 canons de 10,5 cm C/32 ; 2 canons de 2 cm) (1 / Ma Fla 805) Guipavas - Kermeur Coataudon - Au dessus de la plage du Moulin Blanc - bâti lâche
    Historique :
    Batterie antiaérienne du Marine-Flak 805 dépendant du poste de commandement de Saint-Marc (Centre
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Einspänner"
    Illustration :
    , Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901772NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Zwischendeck" (4 canons de 10,5 cm C/32 ; 2 canons de 2 cm) (B 413 / 2 / Ma Fla 803) Guilers - Bois de Keroual - Keriolet, Kerjean - en écart
    Historique :
    Batterie antiaérienne allemande du Marine-Flak 803 dépendant du poste de commandement du Portzic.
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Zwischendeck"
    Illustration :
    , Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901768NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Zellwolle" (4 canons de 10,5 cm C/32 ; 2 canons de 2 cm) (2 / Ma Fla 805) Brest - Mesmerrien - Zone industrielle de Kergarradec - en ville
    Historique :
    Batterie antiaérienne du Marine-Flak 805 dépendant du poste de commandement de Saint-Marc (Centre
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Zellwolle"
    Illustration :
    , Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901771NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Zebra" (4 canons de 10,5 cm C/32 ; 2 canons de 2 cm) (2 / Ma Fla 811) Relecq-Kerhuon (Le) - Kerjean - bâti lâche
    Historique :
    Batterie antiaérienne du Marine-Flak 811 dépendant du poste de commandement de Plougastel-Daoulas
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Zebra"
    Illustration :
    , Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901773NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B
    Batterie antiaérienne codée M.K.B "Vulkan" (4 canons de 12,8 cm ; 2 canons de 2 cm) (B 339, B 58-60, 63) (4 / Ma. Fla. 231) Brest - Montbarrey - - en écart
    Historique :
    Batterie antiaérienne du Marine Flak 231 dépendant du poste de commandement de Lambezellec.
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Vulkan"
    Illustration :
    . Livre IV, vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901778NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Einhorn" (4 canons de 10,5 cm C/33) (B 408) (1 / Ma Fla 811) Plougastel-Daoulas - Kerdéniel - en écart
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Einhorn"
    Illustration :
    , Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901781NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Dorsch" (4 canons de 10,5 cm C/32 ; 2 canons de 2 cm) (Cr 325) (3 / Ma Fla 804), L'île Longue (Crozon) Crozon - L'île Longue - en écart
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Dorsch"
    Illustration :
    1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901775NUCA
1 2 3 4 6 Suivant