Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 79 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Quartier (détruit) puis boulevard de la Marine
    Quartier (détruit) puis boulevard de la Marine Brest - Quartier intra-muros de la rive gauche - Sept-Saints - en ville
    Titre courant :
    Quartier (détruit) puis boulevard de la Marine
    Illustration :
    Vue générale du boulevard de la Marine IVR53_20082909684NUCA Vue du boulevard de la Marine : traces d'impacts de tirs IVR53_20082909685NUCA Vue du boulevard de la Marine : traces d'impacts de tirs IVR53_20082909686NUCA Vue du boulevard de la Marine : traces d'impacts de tirs IVR53_20082909687NUCA Vue du boulevard de la Marine : escalier nord IVR53_20082909688NUCA
  • Groupe de batteries antiaériennes de Marine de Brest (III. Marine Flak Brigade)
    Groupe de batteries antiaériennes de Marine de Brest (III. Marine Flak Brigade) Brest
    Historique :
    centre ville, elles constituent une véritable "barrière de feu". Elles sont rattachées au Marine Flak Regiment 24 (créé en décembre 1941) puis au III. Marine-Flak-Brigade à partir du 1er avril 1943. On compte cuve à eau ; 2 guérites en béton armé). Marine-Flak 231 - Roscanvel, Pointe des Espagnols, Batterie . Fla. 231) - Groupe de projecteurs (7 / Ma. Fla. 231) Marine-Flak 803 - Crozon, Trébéron, Batterie ) - Brest, Ecole Navale et base de sous-marins, Batterie antiaérienne (9 canons de 2 cm) (6 / Ma. Fla. 803 cm ; 2 canons de 2 cm) (Ma. Fla. 803) Marine-Flak 804 - Roscanvel, Pointe de Cornouaille, Batterie / Ma. Fla. 804) - Groupe de projecteurs (7 / Ma. Fla. 804) Marine-Flak 805 - Guipavas, Kermeur ) (6 / Ma. Fla. 805) - Groupe de projecteurs (7 / Ma. Fla. 805) Marine-Flak 811 - Plougastel-Daoulas
    Titre courant :
    Groupe de batteries antiaériennes de Marine de Brest (III. Marine Flak Brigade)
    Appellations :
    Marine Flak Regiment 24 III. Marine-Flak-Brigade
    Illustration :
    / Lambezellec (Lageplan Marine Flak Batterie 1 / 231 Toni ; Wehrgeologenstelle 1, februar 1944. Anlage zu : Az / Lambezellec (Lageplan Marine Flak Batterie 1 / 231 Toni ; Wehrgeologenstelle 1, februar 1944. Anlage zu : Az / Lambezellec (Lageplan Marine Flak Batterie 1 / 231 Toni ; Wehrgeologenstelle 1, februar 1944. Anlage zu : Az
  • Polygone de la Marine et terrain d'aviation (détruit)
    Polygone de la Marine et terrain d'aviation (détruit) Brest - le Polygone
    Historique :
    militaires de l'arsenal de Brest connu sous le nom de "Polygone de la Marine" a été aménagé sur un plateau en "l'Albatros I"). Un des essais sur le Polygone de la Marine aboutit à un vol plané d'environ 200 mètres de (ex caserne du Polygone (construite en 1913 pour un régiment d'artillerie de marine puis un peloton de la Marine accueille les "barraques" de Brest destinées à loger les familles pendant la reconstruction
    Titre courant :
    Polygone de la Marine et terrain d'aviation (détruit)
    Appellations :
    Polygone de la Marine
  • Gymnase de la Marine, rue amiral Courbet (Brest)
    Gymnase de la Marine, rue amiral Courbet (Brest) Brest - rue amiral Courbet - en ville
    Titre courant :
    Gymnase de la Marine, rue amiral Courbet (Brest)
    Texte libre :
    Présenté dans la presse de l'époque comme "une réalisation grandiose", le gymnase de la Marine
  • Buanderie de la Marine actuellement Service du Matériel du Commissariat de la Marine : blanchisserie industrielle de l'Anse Saupin
    Buanderie de la Marine actuellement Service du Matériel du Commissariat de la Marine : blanchisserie industrielle de l'Anse Saupin Brest - - Anse Saupin - en ville
    Titre courant :
    Buanderie de la Marine actuellement Service du Matériel du Commissariat de la Marine
    Illustration :
    Vue de la buanderie de la Marine dans l'Anse Saupin IVR53_20082909792NUCA Vue de la buanderie de la Marine dans l'Anse Saupin IVR53_20082909793NUCA
  • Ancienne base de sous-marins de Brest (U-Bunker ou U-Bootboxe)
    Ancienne base de sous-marins de Brest (U-Bunker ou U-Bootboxe) Brest - Arsenal - Les Quatre Pompes - en ville
    Référence documentaire :
    DELPEU´CH (Y.) (Capitaine de vaisseau), "Le Mur de l´Atlantique", La Revue de la Marine Nationale , déc. 1947, Service historique de la Marine, Brest. Les bases sous-marines de l´Atlantique et leurs défenses GAMELIN (P.), Les bases sous-marines de l "U. Boote ! Les sous-marins allemands" PALLUD (J.-P.), "U. Boote ! Les sous-marins allemands", 39 "U Boote Les sous-marins allemands. 2 - Les bases : Brest - Lorient - Saint-Nazaire - La Pallice - Bordeaux" PALLUD (J.-P.), "U Boote Les sous-marins allemands. 2 - Les bases : Brest - Lorient - Saint PARTRIDGE (C.), Hitlers Atlantic Wall, Guernesey, 1976, Bibliothèque de la Marine Brest. Pierres de mer, "Le patrimoine immobilier de la Marine nationale" Pierres de mer, "Le patrimoine immobilier de la Marine nationale". Collectif sous la dir. de la Commission du patrimoine de la Marine et du Service des Travaux immobiliers maritimes avec le concours du Service historique de la Marine, Paris
    Typologies :
    base de sous-marins
    Titre courant :
    Ancienne base de sous-marins de Brest (U-Bunker ou U-Bootboxe)
    Annexe :
    national de la Marine, Paris 20052904216NUCA : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes . Fonds de la Marine 20082909065NUC : , 2Fi04982. 20082909062NUC : , 2Fi04979. 20082909063NUC : , 2Fi04980
    Texte libre :
    La base de sous-marins, le U-Bunker ou U-Bootboxe de Brest (2011) "L’Allemagne d’Hitler se dote de l’arme sous-marine dès 1935 avec le lancement de ses deux premiers sous-marins : Unterseeboot 1 et 2 -marine allemande. En 1939, en dépit d’un programme de construction important,l’Allemagne ne dispose encore que de 46 sous-marins, 91 unités en 1941, 382 unités en 1942 pour culminer à 431 en 1943. Les sous -marins, les « Loups-gris », sont la force majeure de la seconde bataille de l’Atlantique. En juin 1940 , Dönitz, devenu commandant en chef dessous-marins et contre-amiral, décide d’installer à Lorient-Keroman en raison des importantes destructions subies parle port en 1940. Cinq bases de sous-marins sont fonction de la hauteur d’eau : les sous-marins doivent attendre le bon créneau horaire pour entrer dans la bases de sous-marins : ils disposaient là en effet d’un véritable slipway. À Saint-Nazaire, La Pallice flottilles de combat ont reçu au total 224 unités durant leur service. Les travaux de la base de sous-marins
    Illustration :
    Plan général de la base de sous-marins de Brest IVR53_20042904065NUCA droite : le futur site de la base de sous-marins IVR53_20042903946NUCA Une base de sous-marins en construction, Signal (Lorient : ?) IVR53_20042903978NUCA Vue aérienne verticale du Stützpunkt Marineschule (école navale), U-Bootbunker (base de sous-marins Vue aérienne verticale du Stützpunkt Marineschule (école navale), U-Bootbunker (base de sous-marins Vue aérienne verticale du Stützpunkt Marineschule (école navale), U-Bootbunker (base de sous-marins Vue aérienne verticale du Stützpunkt U-Bootbunker (base de sous-marins. A signaler : les fondations Vue aérienne verticale du Stützpunkt U-Bootbunker (base de sous-marins. A signaler : les fondations aérienne oblique de la base de sous-marins et de l'Ecole Navale (construite de 1929 à 1936) servant de Vue aérienne oblique de la base de sous-marins de Brest après le conflit. Au second plan : l'école
  • Séminaire des Jésuites (jusqu'en 1762) puis caserne de la Marine puis hôpital (1776-1834) puis caserne puis établissement des Pupilles de la Marine (1863-1883) puis caserne Guépin (détruite)
    Séminaire des Jésuites (jusqu'en 1762) puis caserne de la Marine puis hôpital (1776-1834) puis caserne puis établissement des Pupilles de la Marine (1863-1883) puis caserne Guépin (détruite) Brest - Quartier intra-muros de la rive gauche
    Observation :
    remontée à l´emplacement de l´ancienne préfecture maritime. Trophée avec armes, drapeaux et ancre de marine
    Titre courant :
    Séminaire des Jésuites (jusqu'en 1762) puis caserne de la Marine puis hôpital (1776-1834) puis caserne puis établissement des Pupilles de la Marine (1863-1883) puis caserne Guépin (détruite)
    Annexe :
    20082908855NUCA : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de la Marine de la Marine, SHDMD07001867_P. 20082908825NUCA : Service Historique de la Défense, Château de
    Illustration :
    Desclouzeaux, intendant de la Marine à Brest IVR53_20082908872NUCA
  • Caserne pour les troupes de la Marine puis caserne du 2ème Régiment de l'Infanterie Coloniale (1901-1944) surnommée caserne Fautras (détruite)
    Caserne pour les troupes de la Marine puis caserne du 2ème Régiment de l'Infanterie Coloniale (1901-1944) surnommée caserne Fautras (détruite) Brest - Quartier intra-muros de la rive gauche
    Référence documentaire :
    gardes de la Marine. Vers 1770.Plan, support papier, 0,585 x 0,420 mètre, 3e quart 18e siècle, vers 1770.
    Auteur :
    [personnage célèbre] Chevalier de Fautras, Officier de marine. Fut lieutenant de vaisseau, chef d'escadre et major général de la marine du département de Brest. Appelé aussi Fautras d'Andreuil.
    Titre courant :
    Caserne pour les troupes de la Marine puis caserne du 2ème Régiment de l'Infanterie Coloniale (1901
    Appellations :
    Quartier d'Infanterie de Marine
    Annexe :
    Marine, SHDMD07001871_P. 20062907124NUCA : Musée des Plans-reliefs, Paris, Article 4, n° 126
    Illustration :
    Plan partiel de Brest relatif au projet de place devant l´hôtel des gardes de la Marine. Vers 1770 Marine, n° 135. Citerne du bagne, n° 134. Hangar pour l'école des pièces de bord IVR53_20062907124NUCA Marine, n° 135 (face sur le Champ de Bataille) IVR53_20062907125NUCA Marine, n° 135 (face opposée du pavillon du milieu regardant le rempart) IVR53_20062907126NUCA du rempart regardant la caserne des troupes de Marine IVR53_20062907127NUCA
  • Hôpîtal Saint-Louis (1665 ; incendié en 1678) puis Hôpital de la Marine (1684-1685 ; incendié en 1776) puis Hôpital Clermont-Tonnerre (1822-1835), puis Hôpital Clermont-Tonnerre, Service de Santé des Armées, blockhaus hôpital et enceinte
    Hôpîtal Saint-Louis (1665 ; incendié en 1678) puis Hôpital de la Marine (1684-1685 ; incendié en 1776) puis Hôpital Clermont-Tonnerre (1822-1835), puis Hôpital Clermont-Tonnerre, Service de Santé des Armées, blockhaus hôpital et enceinte Brest - Quartier intra-muros de la rive gauche - rue du Colonel Fonferrier - en ville
    Historique :
    Le ministre de la Marine et des Colonies Aimé Marie Gaspard de Clermont-Tonnerre (1779-1865) pose Jésuites devenu caserne de la Marine. L'hôpital Clermont-Tonnerre de facture néoclassique est élevé de 1823
    Titre courant :
    Hôpîtal Saint-Louis (1665 ; incendié en 1678) puis Hôpital de la Marine (1684-1685 ; incendié en
    Illustration :
    quartier de la Marine, fait à Brest le 26 mai 1848 (d'après le procès verbal de conférence), vu en 1850 par fortification, le quartier de l'hôpital de la Marine et l'anse de la Tonnellerie, fait à Brest le 22 juillet
  • École navale puis Centre d'Instruction Naval (C.I.N.)
    École navale puis Centre d'Instruction Naval (C.I.N.) Brest - Arsenal - avenue de L'école navale - en ville
    Genre :
    de marins
    Historique :
    Historiquement, l'École navale est l'école des officiers de marine de la Marine nationale française . Elle est l'héritière des compagnies de gardes de Marine de l'Ancien Régime, l'École navale, fondée à la Borda, en référence au chevalier Jean-Charles de BORDA (1733 ; 1799) officier de marine et mathématicien préparer les élèves aux concours d'entrée aux écoles d'officiers de la Marine nationale, de l'Armée de
    Référence documentaire :
    -1936" non édité, 1997, 3 vol., 614 p. (Service Historique de la défense. Bibliothèque de la marine  : Histoire et géographie contemporaine. Photographie du Musée national de la Marine à Paris.
    Auteur :
    [personnage célèbre] Georges Leygues, ministre de la marine
    Annexe :
    ministre de la Marine se trouva devant un problème d'importance ; il s'agissait du sort de l'école navale marine doit être à flot d'établir l'école navale à terre. Ainsi, la première décision relative à la construction d'une école navale à terre remonte à 1908. L'administration de la marine hésita entre deux des fortifications adjacentes. Le ministre de la Marine conformément à l'avis d'une commission réunie , alors ministre de la Marine, revenant à la suite d'une nouvelle instruction sur la disposition marine, les mesures préparatoires ayant pour objet de débarrasser le plateau de la Pointe des établissements de la Guerre et de la Marine qu'il contenait, la rédaction des programmes et des projets se poursuivirent en 1911 et 1912. Entre temps un accord était intervenu entre le ministre de la Marine et le sous la marine, le département des Beaux-arts fût chargé de l'établissement des plans et de l'exécution ministre de la Marine, Théophile Delcassé (1852-1923), estima que la dépense était trop élevée, bien que
    Illustration :
    droite : le futur site de la base de sous-marins IVR53_20042903946NUCA Vue aérienne de la base de sous-marins de Brest après le conflit. Au second plan : l'école navale Vue de l'Ecole Navale à Brest : visite du ministre de la marine, M. Jacquinot. A ses côtés l'amiral
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Dingi" (4 canons de 10,5 cm C/32 ; 2 canons de 2 cm) (3 / Ma Fla 803) Brest - Arsenal - Kerbonne - bâti dense
    Historique :
    Batterie antiaérienne allemande du Marine-Flak 803 dépendant du poste de commandement du Portzic.
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie
    Illustration :
    , vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901789NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Zellwolle" (4 canons de 10,5 cm C/32 ; 2 canons de 2 cm) (2 / Ma Fla 805) Brest - Mesmerrien - Zone industrielle de Kergarradec - en ville
    Historique :
    Batterie antiaérienne du Marine-Flak 805 dépendant du poste de commandement de Saint-Marc (Centre
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Zellwolle"
    Illustration :
    , Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901771NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B
    Batterie antiaérienne codée M.K.B "Vulkan" (4 canons de 12,8 cm ; 2 canons de 2 cm) (B 339, B 58-60, 63) (4 / Ma. Fla. 231) Brest - Montbarrey - - en écart
    Historique :
    Batterie antiaérienne du Marine Flak 231 dépendant du poste de commandement de Lambezellec.
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Vulkan"
    Illustration :
    . Livre IV, vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901778NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Vollblut" (4 canons de 10,5 cm C/33 ; 2 canons de 2 cm) (B 333) (4 / Ma Fla 811) Brest - Le Portzic - Kerriou, Le Coat - en écart
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Vollblut"
    Illustration :
    antiaérienne de 105 mm, n° 106, rapport Pinczon du Sel. Livre IV, vers 1947, Service Historique de la Marine Vue des vestiges des encuvements dans le champ de la Marine IVR53_20032901933NUCA Vue des vestiges des encuvements dans le champ de la Marine : boulons de fixation d'un canon
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Dampfhammer" (4 canons de 12,8 cm ; 2 canons de 2 cm) (3 / Ma. Fla. 231) Brest - Saint-Marc - Manoir du Bot - bâti dense
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Dampfhammer"
    Illustration :
    1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901780NUCA
  • Batterie lourde codée M.K.B.
    Batterie lourde codée M.K.B. "Portzic II" (3 canons de 15,2 cm sous casemates de type 669 SK) (B 332) (6a / M.A.A. 262) Brest - Le Portzic - en écart
    Historique :
    Batterie dépendant de la Marine-Artillerie-Abteilungen (groupe d´artillerie côtière de marine) 6a
    Appellations :
    (Marine Küsten Batterie Portzic II
    Illustration :
    , n° 107, rapport Pinczon du Sel. Livre IV, vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest , rapport Pinczon du Sel. Livre IV, vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901744NUCA
  • Batterie lourde codée M.K.B.
    Batterie lourde codée M.K.B. "Portzic III" (3 canons de 8,8 cm sous casemates de type 671 SK) (B 331) (6b / M.A.A. 262) Brest - Le Portzic - en écart
    Historique :
    Batterie dépendant de la Marine-Artillerie-Abteilungen (groupe d´artillerie côtière de marine) 6b
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie Portzic III
    Illustration :
    Marine, Brest IVR53_20032901747NUCA Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901742NUCA , rapport Pinczon du Sel. Livre IV, vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901743NUCA
  • Batterie lourde codée M.K.B.
    Batterie lourde codée M.K.B. "Portzic I" (4 canons de de 10,5 cm sous casemates de type 671 SK) (B 330) (2 / M.A.A. 262) Brest - Le Portzic - en écart
    Historique :
    Batterie dépendant de la Marine-Artillerie-Abteilungen (groupe d´artillerie côtière de marine) 2
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie Portzic I
    Illustration :
    , rapport Pinczon du Sel. Livre IV, vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901749NUCA
  • Batterie antiaérienne codée M.K.B.
    Batterie antiaérienne codée M.K.B. "Vorwerk" (4 canons de 10,5 cm C/32 ; 2 canons de 2 cm) (4 / Ma Fla 805) Brest - Pont ar Bilou - chemin de Roc'h Glaz - en écart
    Historique :
    Batterie antiaérienne du Marine-Flak 805 dépendant du poste de commandement de Saint-Marc (Centre
    Appellations :
    Marine Küsten Batterie "Vorwerk"
    Illustration :
    , Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901770NUCA
  • Porte Fautras (1847)
    Porte Fautras (1847) Brest - avenue Maréchal Foch - en ville
    Auteur :
    [personnage célèbre] Chevalier de Fautras, Officier de marine. Fut lieutenant de vaisseau, chef d'escadre et major général de la marine du département de Brest. Appelé aussi Fautras d'Andreuil.
1 2 3 4 Suivant