Logo ={0} - Retour à l'accueil

Voirie (Perros-Guirec)

Dossier IA22006165 réalisé en 1999

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
Dénominationsvoirie
Aire d'étude et cantonCôte de Granit Rose - Perros-Guirec
AdresseCommune : Perros-Guirec

Au 19e siècle, les différentes voies communales partent de l' église paroissiale, vers les différents hameaux, le port, et les anciens systèmes défensifs isolés le long de la côte, tel à Trestrignel. Ces voies sont empierrées, de largeur inégale, et en assez mauvais état. La voie principale est le chemin de grande communication n°11 qui vient de Lannion, en passant par le port, et menant au bourg (actuelle rue de Landerval), qui présente une très forte déclivité. Pour se rendre à la Clarté, le chemin vicinal ordinaire n°3 longe la grève de Trestraou. Ploumanac' h vit presqu' en autarcie autour de son port et de sa chapelle jusqu' à ce que le chemin vicinal ordinaire n°1 (actuelle rue Vicaire) soit percé en 1866-67 et permette de rejoindre la Clarté autrement qu' à travers les sentes de la lande. Au milieu du 19e siècle, l' actuelle rue du Maréchal-Joffre est percée pour joindre le bourg depuis le port, de laquelle se détache la rue de Trestrignel qui mène à la grève du même nom. La création du lotissement de Trestrignel et le percement de nombreuses voies en 1895 et 1896 marque le développement du réseau urbain sur des initiatives privées. Parmi ces nouvelles voies, le chemin de la Messe percé en 1895 est prolongé au-delà du tracé du lotissement, et rejoint Croas-ar-Skin en longeant la côte. En 1898, la côte de Croas-ar-Skin (actuelle rue du Maréchal-Foch), est écrêtée afin de faciliter l'accès à la plage de Trestraou. La route en corniche est percée entre 1911 et 1918, parallèle à la côte, et perpendiculaire à l' ensemble des voies anciennes et étroites. Cette nouvette ossature irrigue le front de mer et participe à l' affirmation du nouveau centre actif, tourné vers les plages, en défaveur du port. En 1913 est créée l' avenue du Casino, en joignant deux voies anciennes. Les initiatives publiques sont rares, et les voies nouvelles sont le plus souvent issues des lotissements créés à partir de 1925, ensuite incorporées dans la voirie publique. Ces voies sont le plus souvent sans issue, tracées perpendiculairement à la route en corniche, ou traversent un parcellaire jusqu' alors inexploité créant de nouveaux îlots en périphérie urbaine.

Période(s)Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .