Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Voilerie Richard, 7 rue du Glorioux (Saint-Malo)

Dossier IA35000655 réalisé en 1998

Fiche

Précision dénomination voilerie
Appellations voilerie Richard
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, magasin industriel, bureau, cour, entrepôt industriel
Dénominations tissage
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Saint-Malo
Adresse : 7 rue du Glorioux
Cadastre : 1982 BM 1073, 1074

Le tissage Richard, spécialisé dans la confection de voiles, est fondé en 1848 à Saint-Malo intra-muros, puis implanté sur ce site en 1946. D'abord axée sur l'équipement des bateaux de pêche côtière et des trois mâts terre-neuvas, l'apparition, vers 1938, des bateaux à moteur et des chalutiers entraîne la lignée des Victor Richard, maîtres voiliers de père en fils, à se convertir et à s'orienter vers la plaisance. Paralysé par la guerre, ce secteur se développe ensuite assez vite tant en voilerie qu'en accastillage, pour atteindre son apogée de 1960 à 1980. En 1971, l'usine Richard, transformée en SARL, est spécialisée dans la fabrication de voiles pour bateaux sur mesure et en série, et exerce, en annexe, l'accastillage, le gardiennage et l'entretien des voilures. Elle confectionne des voiles de compétition, des gréements de plaisance et de compétition, sur mesure. Pour les besoins de sa production, la voilerie utilise des toiles à voiles, d'une surface approximative de 50 000 m2, provenant de France, de Grande-Bretagne et d'Allemagne. En 1971, les débouchés concernent à 30 % le marché régional, à 60 % le marché français et à 10 % le marché extérieur. Jusqu'en 1973, plusieurs campagnes de construction sont entreprises pour agrandir les différents ateliers et entrepôts. La Voilerie Richard, essentiellement tournée vers la vente de fournitures pour bateaux, est toujours en activité. En 1971, le matériel de production se compose de douze machines à coudre industrielles et d'une presse hydraulique de câblage (force 20 t) datée de 1967 et classée dans la catégorie du matériel exceptionnel. En 1876, la voilerie emploie deux ouvriers, et dix-huit salariés en 1971.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1946, daté par source, daté par tradition orale, daté par travaux historiques

Etablissement implanté en fond de parcelle autour d'une cour fermée, longue et étroite, accessible par un corps de passage. L'atelier de fabrication, de plan rectangulaire, en schiste, a un étage carré couvert d'un toit à croupes en ardoises. La façade antérieure est percée de différentes baies encadrées de granite. Il est flanqué, au fond de la cour, d'une aile en retour d'équerre, le magasin industriel, construit en briques creuses et couvert d'un appentis en matériau synthétique. L'ancien entrepôt industriel, petit corps de bâtiment de nouveau en retour d'équerre, constitue, aujourd'hui, le bureau. En 1971, l'établissement représente une superficie couverte de 1500 m2 avec un volume de stockage de 500 m3.

Murs schiste
brique creuse
moellon
Toit ardoise, matériau synthétique en couverture
Étages 1 étage carré
Couvertures appentis
croupe
Énergies énergie électrique
achetée
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AM Saint-Servan 59W 440. Cession, échange. Acquisitions de terrains ou immeubles, Richard, rue du Glorioux (1952-1953).

  • AD Ille-et-Vilaine 5Z 77. Sous-préfecture de Saint-Malo. Industrie : instructions (1893-1908) ; situation industrielle des villes (1876-1882).

  • AD Ille-et-Vilaine 3per 2740. Annuaire technique régional. Bretagne : Ille-et-Vilaine, p. B 631 (1971).

Documents figurés
  • Voilerie Richard, plan masse et de situation, AM Saint-Malo 48S 16 : fonds privé de l'entreprise d'électricité Guilloët, architecte R. Blin (1974).

  • Projet d'agrandissement de la Voilerie Richard, plan masse du sous-sol, AM Saint-Malo 48S 16 : fonds privé de l'entreprise d'électricité Guilloët, architecte R. Blin (1974).

  • Voilerie Richard, élévations et coupes, AM Saint-Malo 48S 16 : fonds privé de l'entreprise d'électricité Guilloët, architecte R. Blin (1974).

  • Voilerie Richard, détails et coupes, AM Saint-Malo 48S 16 : fonds privé de l'entreprise d'électricité Guilloët, architecte R. Blin (1974).

  • Voilerie Richard, plan général, SIOC'HAN-MONNIER, F. Patrimoine architectural maritime des côtes de la Manche Bretonne. DRAC/CNRS, 1990, 10.

    p. 649
Bibliographie
  • SIOC'HAN-MONNIER, F. Patrimoine architectural maritime des côtes de la Manche Bretonne. DRAC/CNRS, 1990, 10.

    p. 647, 649-650