Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ville de La Guerche-de-Bretagne

Dossier IA35034762 réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Dénominations ville
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Guerche-de-Bretagne (La)
Adresse Commune : Guerche-de-Bretagne (La)
Jusqu'à la Révolution française, la Guerche-de-Bretagne dépendait de la paroisse de Rannée. Pourtant, au 12e siècle, elle formait déjà une ville autour de son château. La ville de la Guerche-de-Bretagne était une ville close, c'est-à-dire qu'une partie des habitations, les plus proches du château, était enserrée dans un rempart. Les murs d'enceinte qui entouraient la ville avaient vraisemblablement été édifiés au 13e-14e siècle. Dès le milieu du 15e siècle, ils avaient subi des réparations. Autour de la ville close, il existait des fossés, et un étang au nord-est permettant de renforcer la défense de la ville. La Place Henri Platier correspond aujourd'hui à l'emplacement des anciens fossés sud de la ville. Quatre portes principales permettaient d'accéder à la ville : la porte de la Chartre au nord, la porte d'Anjou à l'est, la porte de Rannée au sud et enfin la porte Saint-Nicolas à l'ouest. De plus, une poterne, la porte Garnière, était percée dans la courtine ouest, au sud de la porte Saint-Nicolas. Deux de ces portes (de Rannée et de la Chartre) dataient du milieu du 17e siècle. Il ne subsiste actuellement aucun vestige des fortifications de la ville de la Guerche. Seuls le parcellaire et le tracé des rues témoignent encore de l'organisation de la ville close médiévale. Cette enceinte protégeait de nombreuses habitations, groupées autour des bâtiments importants de la ville tels le château, la collégiale Notre-Dame et les halles. Le château de la Guerche-de-Bretagne a disparu au cours du 15e siècle. La collégiale, construite en plusieurs campagnes de construction successives au 13e siècle, au 16e siècle et au 19e siècle, est toujours un des monuments phares de l'architecture guerchaise. Les halles étaient situées sur l'actuelle place Charles de Gaulle. Elles avaient un plan en croix et disparurent au cours des années 1830. Ainsi, en 1827, lors de la réalisation du cadastre, elles existaient encore car elles figurent sur ce document. Les rues de la Chartre, de Rannée, Notre-Dame et d'Anjou étaient les rues principales de la ville close. A l'instar de toutes les rues médiévales, elles sont relativement étroites et souvent sinueuses, tortueuses. Dans ces rues, il existait de nombreuses maisons à pans de bois à porches des 16e et 17e siècles. Actuellement, il reste quelques exemples de ce type de maison rue d'Anjou (place Charles de Gaulle) et rue du Cheval Blanc. Ainsi, ces maisons à porches, abritant des commerces, étaient logiquement installées à proximité des halles situées au centre de la ville. Ce type de maison était, semble-t-il, très fréquent dans cette ville et constitue donc encore aujourd'hui une des caractéristiques de l'architecture urbaine guerchaise. Il existait également des faubourgs à la Guerche-de-Bretagne, c'est-à-dire des quartiers périphériques à la ville close. Les logements des faubourgs sont en général réservé à une population un peu moins riche que celle de la ville close. En effet, les parcelles sont beaucoup moins chères dans les faubourgs, car, contrairement aux parcelles situées intra-muros, celles-ci ne sont pas protégées en cas d'attaque extérieure. Il subsiste assez peu de constructions anciennes dans les faubourgs, hormis la maison du numéro 60 du faubourg de Rennes dont la construction remonte probablement au 17e siècle. Une grande majorité des constructions actuellement situées dans les faubourgs de la ville a été construite ou reconstruite au cours de la seconde moitié du 19e siècle. Il existait quatre principaux faubourgs à la Guerche-de-Bretagne : le faubourg de Ridal (faubourg de Vitré), le faubourg de la Grange (faubourg d'Anjou), le faubourg de la Chaussée (faubourg de Nantes) et enfin le faubourg Saint-Jean (faubourg de Rennes). La ville de la Guerche-de-Bretagne compte aujourd'hui un peu plus de 4000 habitants.
Période(s) Principale : Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine

Données complémentaires architecture IP35

SCLE1 Moyen Age ; Temps modernes ; Epoque contemporaine
IAUT sans objet
ICHR typicum
IESP typicum
ICONTX intégré
SEL repéré

Annexes

  • 20043519985NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Bibliographie
  • La Guerche hier et aujourd'hui. Images de la ville du début du siècle à 1989. La Guerche de Bretagne : Patrimoine et Culture en Pays Guerchais, Mairie de La Guerche, 1990.

  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    p. 133-149 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

    p. 419-421
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000. (Le patrimoine des communes de France).

    p. 660-667
  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • AUBRY, Ernest. Notes chronologiques sur La Guerche-de-Bretagne. Paris : Office d'édition et de diffusion du livre d'histoire, 1994. (Monographies des villes et villages de France).

  • Etude d'ensemble des cantons de la Guerche de Bretagne et de Janzé. Ministère de l'Equipement, du Logement, de l'Aménagement du territoire et des Transports, Comité Interministériel pour les villes, PACT ARIM d'Ille-et-Vilaine, Union régionale .

Périodiques
  • Seigneurs de La Guerche. Documents et Recherches sur le Pays de La Guerche, Culture et Tourisme en Pays Guerchais, octobre 1983, (numéro 1).