Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Village (Tréfumel)

Dossier IA22017221 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Tréfumel en raison de la qualité architecturale de son église et de ses maisons rurales a été labelisée parmi les communes du patrimoine rural en Bretagne.

Dénominations village
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Tréfumel

La paroisse de Tréfumel mentionnée en 1187 est une ancienne trêve démembrée de la paroisse primitive de Plouasne. Initialement possession du prieuré Saint-Magloire de Léhon, elle passa au début du 15e siècle sous la dépendance de l´abbaye Saint-Jacques de Montfort. Il est possible que l´ancien presbytère (actuellement la mairie) occupe le site de l´ancien prieuré. L´observation du cadastre ancien de 1833 fait apparaître que le bourg peu développé est formé outre l´église et le château de la Rivière de quelques maisons disposées de part et d´autre du carrefour de l´axe Guenroc le Quiou et Plouasne Saint-Juvat. Cette configuration au parcellaire lâche fait apparaître des maisons disposant d´une cour antérieure avec dépendances et jardins. A l´est de l´église, la haute maison appelée Taverne des faluns, implantée à l´alignement de la voierie est probablement dès l´origine une ancienne auberge, ce que semble confirmer, l´important volume de sa salle de même que l´existence d´un ancien accès intérieur à la cave. L´édifice était flanqué à l´est par une forge encore en usage au début du 20e siècle comme l´illustrent plusieurs photographies anciennes. Au nord de l´église, l´actuel restaurant de la Vielle Auberge occupe les murs de l´ancienne école privée créée par la famille Brindejonc des Moulinets entre 1863 et 1865. A l´ouest du bourg, le village du Marais comprenait quatre ensembles de maisons distincts au sud de l´arrivée de Guenroc. Trois subsistent aujourd´hui : la plus proche du bourg, datée de 1668, la deuxième, reconstruite en 1830 qui a hébergé une étude de notaire, et la troisième, à l´ouest, dont la cour est traversée au 19e siècle par deux passages parallèles menant dans les prairies au nord à une large mare de forme irrégulière traversée par deux passages à gué, vestige probable d´un ancien bras de la Rance. L´ancienne chapelle Sainte-Agnès qui dépendait du château est représentée sur le cadastre de 1833 au nord de l´ancienne avenue menant à ce dernier accompagnée d´un petit enclos. Elle a été déplacée de quelques dizaines de mètres au sud en 1839, lors de la création de la route actuelle et entièrement remontée. C´est dans cette partie de la commune à l´ouest du bourg que s´implantera à la fin du 19e siècle le bâtiment de la mairie-école, édifice soigné entièrement construit en pierre de taille des faluns dans le style du 18e siècle.

Période(s) Principale : 12e siècle
Principale : 15e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20102211587NUC : Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20102201652PB : Collection P. Marqué