Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Village et port de Morgat

Dossier IA29004808 réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées quai, chapelle, phare, hôtel, maison
Dénominations village, port
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Crozon
Adresse Commune : Crozon
Lieu-dit : Morgat

L´occupation du site, avec cuves à salaisons, est attestée, comme ailleurs en baie de Douarnenez, dès l´époque gallo-romaine. Le havre de Morgat est mentionné dans le cartulaire de l´abbaye de Landévennec (11e siècle), notamment les pêcheries (ar gored) de l´étang du Loc´h aujourd´hui comblé. Le quartier possédait une chapelle dédiée à Sainte Marine qui figure sur le cadastre de 1830 ; ce n´est qu´en 1958 que Morgat sera doté d´un nouveau lieu de culte, la chapelle Notre-Dame de Gwel-Mor bâtie sur le terre-plein du Loc´h. Liées à la pêche locale, des presses à sardines existent au moins depuis le milieu du 18e siècle. Plusieurs conserveries fonctionnent entre 1900 et 1945. Celles appartenant à l´industriel Michel Poriel dominaient la baie. Ce patrimoine industriel a quasiment disparu. La répartition en deux quartiers distincts séparés par l´étang du Loc´h est bien perceptible sur les documents anciens. Les magasins étaient prédominants dans la partie sud (anciens quais, actuellement rue de la Fontaine), les habitations des marins-pêcheurs avec dépendances et jardins occupaient la partie nord appelée anciennement Toul Ar Loc´h (à l´ouest de l´actuel boulevard de la Plage). En 1830, le voyageur Jean-François Brousmiche décrit Morgat comme « une réunion de magasins de pressoirs et de maisons de pêcheurs ». Quelques vestiges de bâtiments abritant à la fois le magasin au rez-de-chaussée et le logis à l´étage subsistent rue du Cap de la Chèvre. Malgré une activité portuaire relativement modeste, des nouvelles infrastructures voient le jour entre 1846 et 1914 : un môle de 105 mètres (1861, prolongé en 1902), des quais de 250 mètres de long et et de quatre mètres de haut (1884-1885) construits en granite de Locronan et en kersantite, l´Abri du Marin (1904, reconstruit en 1960) et le phare du Kador (1914). Avec l´essor de la station balnéaire, le port sert également d´abri aux bateaux de plaisance et aux vapeurs qui assurent le transport des touristes pour visiter les célèbres grottes. Fragile et soumis aux assauts de la mer, le sillon de galets délimitant l´étang du Loc´h reste longtemps l´unique accès terrestre au port soumis à l´ensablement. L´étang est progressivement asséché. Liés au déclin de l´activité halieutique et à la naissance d´un tourisme balnéaire plus populaire, les projets de la création d´un port de plaisance remontent à la fin des années 1960. Les infrastructures actuellement en place (quai Kador, digue, enrochements, pontons, centre nautique, capitainerie, centre de plongée) sont achevées en 1979 et font de Morgat le troisième port de plaisance du Finistère.

Période(s) Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Le port de Morgat illustre bien la mutation d'un espace de travaill lié à la pêche côtière vers un lieu touristique fortement remanié et urbanisé au cours d'un siècle.

Statut de la propriété propriété publique
propriété privée

Annexes

  • Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci, a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel.

    Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Ecart de Morgat : .

  • 20102910743NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 45.

    20102910744NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 45.

    20102911434NUCB : Collection particulière

    20092906182VAB : Service départemental de l'architecture et du patrimoine du Finistère, Carte postale : CROZON 6201.

    20092906174VAB : Service départemental de l'architecture et du patrimoine du Finistère, Carte postale : CROZON 3728.

    20092906173VAB : Service départemental de l'architecture et du patrimoine du Finistère, Carte postale : CROZON 3727.

    20092906156VAB : Service départemental de l'architecture et du patrimoine du Finistère, Carte postale : CROZON 3648.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. Série 3 P 45. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire, 1830-1831.

    Archives départementales du Finistère : Série 3 P 45
Documents figurés
  • Service départemental de l'Architecture et du Patrimoine du Finistère. Fonds Villard.

Bibliographie
  • BROUSMICHE, Jean-François. Voyage dans le Finistère en 1829, 1830 et 1831. Quimper, 1978.

  • CADIOU, Didier. Évolution des infrastructures portuaires de Morgat. Dans : Avel Gornog , N° 2, juillet 1994, pp. 2-7.

  • KERDREUX, Jean-Jacques. Morgat première moitié du XIXe siècle : le village, la flottille, les marins-pêcheurs. Dans : Avel Gornog , N° 2, juin 1994, pp. 30-36.

  • MENESGUEN, Claudie. Le port de plaisance [Morgat] : le tonneau des Danaïdes ? Dans : Avel Gornog , N° 2, juin 1994, pp. 22-29.

  • PERON, Paulette, RIOU, Yves. Les usines de conserves [Morgat]. Dans : Avel Gornog , N° 2, juin 1994, pp. 12-14.

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Douard Christel - Maillard Florent - Tanguy-Schröer Judith
Judith Tanguy-Schröer , né(e) Tanguy
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.