Logo ={0} - Retour à l'accueil

villa Beyssier, 17 chemin de la pointe (Locquirec)

Dossier IA29132154 réalisé en 2016

Fiche

Cette élément a été sélectionné afin de représenter le corpus "villa" de la commune pour deux raisons : son architecture régionaliste et son emplacement, Pointe du Château.

L'attrait touristique de Locquirec est notable à partir de la fin du XIXe siècle. La commune reste une station familiale qui attire majoritairement la petite bourgeoisie.

La pointe du Château est l'un des endroits les plus prisés de la villégiature sur Locquirec. Les villas, de styles et de dimensions divers, appartiennent pour certaines à la grande ou la moyenne bourgeoisie, telle la villa Beyssier.

Construite sur les plans d'un architecte morlaisien reconnu, Charles Penther, la villa présente une architecture régionaliste qui correspond à la tendance générale des villas bretonnes de l'époque.

Destinationsmaison
Dénominationsvilla
Aire d'étude et cantonPays de Morlaix
AdresseCommune : Locquirec
Adresse : 17 chemin
de la pointe
Cadastre : 2016 000 AH 01 98

Villa construite par Charles Penther, architecte morlaisien dans la première moitié du XXe siècle

Période(s)Principale : 1ère moitié 20e siècle
Secondaire
Secondaire
Dates
Auteur(s)Auteur : Penther Charles
Charles Penther

Architecte du gouvernement, Morlaix


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

La villa Beyssier, dominant la plage de Porz Biliec, profite d'une vue dégagée sur la mer depuis la pointe du Château.

Elle affiche un style clairement régionaliste que ce soit dans la nature des matériaux employés, leur mise en œuvre ou les volumes. L'alliance de l'enduit de couleur blanche en partie supérieure et de la pierre en soubassement, pour les chaînages d'angles et les encadrements d'ouvertures anime et structure les façades. Les linteaux et appuis de fenêtres, tout comme la toiture, semblent être en schiste bleu de Locquirec. À l'instar des maisons traditionnelles bretonnes, un porche couvert, précédé d'un degré droit, conduit le visiteur vers l'entrée de la maison.

Plusieurs éléments concourent au caractère rustique : le volume massif, les contreforts, la tour demi-hors-œuvre et la forte présence de la pierre. Pour autant, cette villa reste élégante grâce à un subtil jeu de couleurs, dû aux matériaux, et de modénature qui appuie la composition ordonnancée de la façade principale (façade opposée à la mer non visible). Elle apporte un élancement à la silhouette massive en orientant le regard vers la partie supérieure de la travée centrale. Les trois fenêtres accolées du rez-de-chaussée sont chacune couvertes d'un demi-arc, liant ainsi ces fenêtres aux baies géminées du 1er étage. Un motif de lanternon, soutenu par des volutes, inspiré de la Renaissance léonarde, couronne l'ensemble et orne le large fronton. Une petite boule pointe vers le sommet.

Des motifs triangulaires imbriqués ornent les souches de cheminées.

Murspierre maçonnerie enduit
Toitschiste en couverture
Étagessous-sol, 2 étages carrés, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
terrasse

Références documentaires

Documents figurés
  • Charles PENTHER, Architecture Ch.Penther, décembre 1935

    Bibliothèque municipale de Morlaix
Bibliographie
  • Roger LE DEUNFF, Une presqu'île en Bretagne, Locquirec, Morlaix, Imprimerie de Bretagne, 2013, 140 p.

(c) Pays de Morlaix ; (c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Perrine Céline