Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tannerie Miaux, puis garage d'automobiles, nommée Ker Groutel, 27 rue de la Tannerie ; place du Groutel (Vannes)

Dossier IA56004176 inclus dans Rue de la Tannerie (Vannes) réalisé en 2004

Fiche

Œuvres contenues

AppellationsKer Groutel
Parties constituantes non étudiéesséchoir, atelier, immeuble, cour, passage couvert, maison, rue
Dénominationstannerie
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Lieu-dit : le Groutel
Adresse : 27 rue de la, Tannerie, place du
Groutel
Cadastre : 1844 K3 795 ; 1980 BO 141, 143, 490, 483, 341, 147, 148, 306

Cette tannerie établie sur le déversoir du moulin au Duc, au débouché de l'étang au Duc, est la seule qui subsistait en 1997 des 13 tanneries recensées dans la rue de la Tannerie dans le rôle de capitation de 1696 et 1701. Cependant en 1797, suite à l'impôt de 1750 dit "la marque des cuirs", il n'en subsistait que quatre. Une maison est mentionnée en 1677 comme appartenant à Michel Le Garo maitre pintier et Françoise Dragé. Un bâtiment figure à cet emplacement sur le plan de la rue du Roulage établi en 1787, ainsi que sur le plan cadastral de 1844. La tannerie utilise une portion (la 6e roue) du moulin au duc proche comme moulin à tan. Elle utilise également des appentis situés le long du ruisseau, visible sur le cadastre de 1844 pour le lavage des peaux. Julien-Marie Miaux succède sur cette 6e roue à Charles Corniquel en 1857, ce dernier continuant à exploiter un autre tournant du moulin. C'est probablement lui qui est à l'origine de la reconstruction en 1912 de tous les bâtiments qui subsistaient en 1997. La tannerie Miaux est encore signalée dans l'annuaire de 1924. Cependant, les Miaux avaient racheté le moulin du Buzo avant 1883, à cause des nuisances liées au nouvel état du moulin au Duc des frères Boterff. L'atelier au fond de la cour, fut utilisé comme garage de réparation automobile après la 2e guerre mondiale. Les bâtiments ont été détruits en 1998, pour construire un immeuble.

Période(s)Principale : 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1912, daté par tradition orale
Auteur(s)Personnalité : Miaux Jules propriétaire attribution par source

Le logis principal sur rue est un immeuble de plan double en profondeur, à deux étages carrés, construit en moellon de granite enduit et couvert d'un toit à longs pans à pignon couvert en ardoise. Le rez-de-chaussée est occupé par une boutique ; on accède à l'escalier de distribution par un passage couvert qui dessert également la cour postérieure. Une porte en pignon donne accès au couloir qui mène à l'escalier qui occupe la partie centrale de la façade postérieure. Sur la façade antérieure, un cartouche en granite est gravé du nom de la maison, Ker Groutel. Autour de la cour se développent sur un plan en U, un certain nombre de bâtiments liées à l'activité de tannerie, ainsi qu'un séchoir au centre. Les bâtiments sont en moellons enduits, à un étage carré, à l'exception du bâtiment en retour à l'ouest, en moellon et en rez-de-chaussée. Ils sont couverts d'un toit à longs pans à pignon couvert. A l'exception de celle du pignon est, toutes les cheminées du bâtiment ouest et nord sont sur mur gouttereau. Le séchoir accolé à l'atelier est construit en pan de fer hourdi de brique, avec partie supérieure formée d'abat-vent, couvert en fibro-ciment d'un toit à longs pans partiellement vitré.

Mursgranite
brique
enduit
moellon
pan de fer
Toitardoise, ciment amiante en couverture
Étages1 étage carré, 2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour en charpente
Typologiesen alignement de rue, plan double en profondeur
États conservationsdétruit après inventaire
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A. D. Loire-Atlantique B 2341 : 5 mars 1677 : déclaration et dénombrement de Michel Le Garo Me pintier et Françoise Dragé sa femme demeurant en la rue du Four du Chapitre d´une maison couverte d´ardoises située en la rue de la Tannerie de cette ville la première comme on arrive à main droite en la dite rue de la Tannerie avec un appentis au derrière aussy couvert d´ardoises contenant le dit logis de longueur par le devant 25 pieds laize franche à deux longères et de travers et profondeur 21 pieds donnant la dite maison par le devant du côté du midy sur la dite rue, de l´autre côté qui est au minuit sur le dit appentis du côté à soleil levant sur le courant et ruisseau qui descend de l´estang au duc, et de l´autre côté qui est au soleil couchant à une maison et mazeril appartenant aux héritiers de défunt Pedrault, en laquelle maison demeure comme locataire Louise veuve du défunt Bago. Un jardin au derrière de la dite maison contenant sous fond et murailles y compris l´appentis cy-devant déclaré 32 pieds de longueur et de travers et largeur 27 pieds donnant les dits pignons et jardins sur le dit courant et ruisseau qui descend de l´étang au duc qui est du côté du levant et du côté du couchant à muraille et longère appartenant au dit Le Garo et femme et héritiers du dit feu Pedrault et du bout vers le midy sur la dite maison et de l´autre bout vers le minuit à chemin qui conduit de la rue Gillart au moulin à Tan. Un autre jardin situé en la rue de la Tannerie susdite paroisse advis de la dite maison la rue entre deux donnant vers le minuit par le devant sur la dite rue du côté du midy au dit ruisseau et courant qui descend de l´étang au duc au moulin à fouler et du côté du couchant à jardin appartenant à Jean Ollivart et consorts, iceluy jardin contenant de longueur 34,5 pieds et de travers et de largeur 27,5 pieds. Le tout advenu du chef de la dite Dragé de la succession bénéficiaire de défunt Pierre Dragé et Nicole Taronel ses père et mère qui les ont possédés de tout temps immémorial à la cognoissance d´un chacun.

  • Sources iconographiques

    19985600360XA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, C 704/17.

    19985600363XA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, C 704/16.

    20035604308NUCA : Archives départementales du Morbihan, 3P 593.

    20055604147NUCA : Archives départementales du Morbihan, S 1153.

    20045605691NUCB : Archives municipales de Vannes, 9 Fi.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique B 2341 : 5 mars 1677 : déclaration et dénombrement de Michel Le Garo Me pintier et Françoise Dragé sa femme demeurant en la rue du Four du Chapitre d´une maison couverte d´ardoises située en la rue de la Tannerie de cette ville la première comme on arrive à main droite en la dite rue de la Tannerie.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2341
Périodiques
  • DALIDO, Jean. Groutel, quartier artisanal de Vannes. In : Atelier de topographie historique morbihannaise, Société polymathique du Morbihan, N° 8, déc. 1998.