Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tannerie Fouéré, rue Saint-Hélier (Rennes)

Dossier IA35027695 inclus dans Ancien bourg Saint-Hélier, puis faubourg et actuellement quartier Saint-Hélier (Rennes) réalisé en 1996

Fiche

  • Cadastre de 1842
    Cadastre de 1842
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • logement patronal
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement patronal
Dénominationstannerie
Aire d'étude et cantonRennes ville - Rennes ville
AdresseCommune : Rennes
Adresse : rue
Saint-Hélier
Cadastre : 1842 C 789, 790

Tannerie Théophile Fouéré fondée en 1866 et semblant avoir été reconstruite en 1884 comme l'atteste la date portée sur la clef de la plate-bande qui surmonte la porte d'entrée. En 1912, la tannerie-corroierie est spécialisée dans les cuirs et peaux en poils tannés et corroyés. En 1924, elle est toujours en activité. Aujourd'hui, les bâtiments de la tannerie sont en partie utilisés par les bureaux et les entrepôts des Grands Moulins de Rennes. En 1879, installation par M. Fouéré père d'une chaudière à vapeur que Théophile Fouéré fils utilise toujours en 1912. A cette date, il s'agit d'une chaudière de forme horizontale, tubulaire, à foyer carré, d'une capacité de 1,272 m3 et d'une surface de chauffe de 14,46 m2. Construite par MM. Bourgeois et Bouchez, à Arras (62), la chaudière à vapeur est timbrée à 6 kg.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1884, porte la date

L'ancienne tannerie se compose d'un corps de bâtiment principal flanqué d'une aile en retour d'équerre. Edifiée en schiste recouvert d'enduit, elle longe un bras de la rivière de l'Ille qui alimente également les Grands Moulins de Rennes, situés à moins de 30 mètres en amont. La tannerie, à deux étages carrés et un étage de comble, est couverte d'un toit à croupe en ardoise percé de trois lucarnes alternant fronton triangulaire et fronton cintré. Une partie du deuxième niveau est destinée au logis patronal. La façade antérieure est à sept travées de baies encadrées de pierres de taille en calcaire harpées. Le troisième niveau est régulièrement ponctué de tirants placés entre chaque baie. Ils représentent les initiales de l'ancien propriétaire-exploitant, TF pour Théophile Fouéré, disposées en croix sur une ancre marine.

Murscalcaire
schiste
enduit
pierre de taille
moellon
Toitardoise
Étages2 étages carrés, étage de comble
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Annuaire officiel d'Ille-et-Vilaine : administratif, industriel et commercial, Rennes.

    1900-1921
  • Annuaire Rationnel d'Ille-et-Vilaine.

    1924
  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série M ; 5 M 291. Tanneries et megisseries (1830-1913) .

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série S ; 8S 68. Déclarations de machines à vapeur (1911-1918) .

Documents figurés
  • [1842]. Plan cadastral parcellaire de la commune de Rennes. Section C, dite du Colombier, 5e feuille, dessin, Jouchel du Ranquin, Roger, Viel, Ferré et Simon géomètres, 1842 (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • [1900 ca]. Travail des peaux en rivière, carte postale, 1er quart 20e siècle, in VEILLARD, J.-Y. Rennes naguère 1850-1939, éd. Payot, Paris, 1981, p. 160.

  • [1900 ca]. Ebourrage sur chevalet à la tannerie Fouéré, carte postale, 1er quart 20e siècle, in VEILLARD, J.-Y. Rennes naguère 1850-1939, éd. Payot, Paris, 1981, p. 160.

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le Vieux Rennes. Rennes : Plihon et Hommay, [1911].

    p. 423-427
  • VEILLARD Jean-Yves, Rennes naguère 1850-1939. Paris : édition Payot, coll. Mémoires des villes, 1981.

    p. 160-161
  • JOVIN, S. Tanneries et mégisseries d'Ille-et-Vilaine aux XIXème et XXème siècles . Mémoire de maîtrise, 2 vol., Rennes, juin 1996.

Périodiques
  • VEILLARD (J.-Y.), "Rennes industriel et monumental en 1897". In Archéologie industrielle en Bretagne, arts de l'ouest, 1991.

    p. 221-230