Logo ={0} - Retour à l'accueil

Site archéologique de l'Île Maudez (Lanmodez)

Dossier IA22013851 réalisé en 2008

Fiche

Dénominationssite archéologique
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Lézardrieux
AdresseCommune : Lanmodez
Lieu-dit : l'Île Maudez

L'Île Maudez recèle de nombreux vestiges archéologiques et plusieurs éléments non datés, qui relèvent de l'histoire monastique de l'île. Ces pièces archéologiques ont été repérées dans l'île Maudez, à l'extérieur ou conservées à l'intérieur des bâtiments. Seul l'oratoire a été étudié ainsi que la pêcherie située à l'Ouest de l'île. Nous avons relevé dans le Nord-Est de l'île un ensemble de pierres taillées et de rochers : une pierre d'extraction, avec des traces de taille, située à côté d'un petit muret de pierres sèches, non loin d'une ancienne petite carrière, à fleur d'estran. Nous avons aussi repéré à proximité, deux rochers qui se rejoignent pour former un passage, utilisé par les femmes du pays pour demander un enfantement. Selon la tradition orale, cette pierre est appelée 'pierre de fécondité'. Une forme de menhir est présente dans le bâtiment jouxtant l'ancienne église prieurale. Une 'pierre des reliques' serait aussi située sur l'estran Ouest de l'Île Maudez, où les corps des naufragés étaient recueillis par saint Maudez, selon la tradition orale. Une pierre tombale a aussi été repérée ainsi que deux troncs d'offrande en granite, très anciens, dont l'un est situé dans la l'oratoire de saint Maudez. Un autel primitif existe dans l'oratoire, qui supporte une dalle de schiste, dont nous avons retrouvé un second exemplaire déplacé. L'emplacement d'une seconde cellule monastique, située à quelques mètres de l'oratoire, est marqué par des pierres en cercle. Plusieurs pierres sculptées ont été trouvées dans l'île. Elles présentent la forme d'un visage humain, semblable aux têtes de moine découvertes dans l'abbaye de Beauport. Une dalle de granite, sculptée en relief avec une croix, de forme très primitive. Une autre pierre présente une croix celtique. Une belle auge en pierre a aussi été repérée près de l'unique puits de l'île. Une meule artisanale en pierre, servant à moudre le grain. Ces pierres ont toutes été déplacées par le propriétaire de l'île. Cependant, il est difficile de dater l'ensemble de ces pièces archéologiques, qui témoignent des différentes populations qui ont séjourné dans l'île depuis l'époque néolithique jusqu'aux périodes plus récentes de l'épopée monastique.

Période(s)Principale : Néolithique
Principale : Haut Moyen Age
Principale : 7e siècle
Principale : 12e siècle

La pierre tombale mesure 220 cm de longueur, 65 cm de largeur et 50 cm de hauteur. Le tronc d'offrande mesure environ 70 cm de hauteur et 20 cm de diamètre. L'ancienne pierre d'autel en schiste mesure 147 cm de longueur et 58 cm de largeur. L'auge en pierre, très rustique, mesure 150 cm de longueur et 80 cm de largeur. La meule mesure 48 cm de diamètre.

États conservationsbon état
Techniquessculpture

Important gisement archéologique.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvresite archéologique, à signaler