Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Sarcophage dit de saint Samson

Dossier IM35004723 réalisé en 1998

Fiche

Voir

Les invasions normandes de 878 provoquèrent un exode des reliques des Corps-Saints de Dol. Les ossements de saint Samson furent donc rassemblés dans un sac de cuir et le sarcophage, trop lourd pour être transporté, fut laissé sur place. A leur retour dans la nouvelle cathédrale de Dol, les reliques sont déposées dans une châsse d'argent. Au 10e siècle, un sarcophage de pierre fut installé sous la châsse ; c'est celui qui est mentionné par Dubuisson-Aubenay, en 1636 dans son "Itinéraire de Bretagne" : derrière le grand autel "l'on voit un tombeau ou sarcueil de perre d'une pièce... il y a une chaire de bois devant ledit tombeau où l'on fait seoir, deux heures au moins, les fols que l 'on amène faire leur nevaine ou au moins leur pélerinage à Saint Samson". En 1742, le sarcophage est déplacé et installé dans la chapelle absidale, dans l'arcade abritant la tombe de Mgr Jean Dubois. L'abbé Chevrier fit enlever la chaire de bois puis transporter le sarcophage dans le jardin du presbytère.

Dénominations sarcophage
Appellations dit de saint Samson
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Dol-de-Bretagne
Adresse Commune : Dol-de-Bretagne
Adresse : place de la Cathédrale

Le sarcophage déposé dans le jardin du presbytère par l'abbé Pierre Chevrier (curé de Dol entre 1841 et 1866) est peut-être celui qui reçut le corps de saint Samson à sa mort en 565.

Période(s) Principale : 2e moitié 6e siècle , (?)
Catégories taille de pierre
Matériaux granite, taillé
États conservations oeuvre déposée
manque
oeuvre menacée
mauvais état
Précision état de conservation

Le sarcophage a perdu son couvercle ; il est déposé dans le jardin du presbytère.

Données complémentaires objets IP35

IOBJET historique
IOBJTPS typicum
IOBJSPAS unicum au niveau régional ou d'un territoire
PIOBJT Oeuvre intéressante pour l'histoire locale.
PSEL sélection possible
Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé MH, 1960/01/18