Logo ={0} - Retour à l'accueil

Sanatorium et hospice dit fondation Foucher de Careil, 105 route du Bourg (Trégastel)

Dossier IA22007203 inclus dans Ville de Trégastel réalisé en 2000

Fiche

Appellationsdit Fondation Foucher de Careil
Destinationsimmeuble à logements
Parties constituantes non étudiéesmaison
Dénominationssanatorium, hospice
Aire d'étude et cantonCôte de Granit Rose - Perros-Guirec
AdresseCommune : Trégastel
Adresse : 105 route du
Bourg
Cadastre : 1987 BC 128

En mars 1899, une cérémonie a lieu lors de la pose de la première pierre de ce que l' on nomme à l'époque deux asiles pour convalescents et pour enfants anémiés. Le maître-de-l' ouvrage est la comtesse Amélie Foucher de Careil, veuve du comte Alexandre Foucher de Careil, ancien préfet des Côtes-du-Nord (1870) qui fut aussi ambassadeur de France en Autriche. L'établissement est décrit comme étant organisé selon les mêmes principes que l' hôpital militaire d'Auteuil dont la comtesse est la présidente et une des principales fondatrices avec le docteur Duchaussois. Un acte notarié d'octobre 1898 fait don à la commune de Trégastel de l'ensemble des meubles et immeubles encore non édifiés en échange du don par la commune d' un terrain communal en bord de grève pour le bain des enfants. La comtesse se charge de verser annuellement l' argent nécessaire au bon fonctionnement des établissements. L' édifice est construit loin des plages : un premier bâtiment est destiné à recevoir des adultes convalescents, vraisemblablement des enseignants, un second est édifié sous le nom de sanatorium, afin d' accueillir les enfants anémiés. Quelques lits sont réservés à titre gratuit à de vieux marins pêcheurs. Pendant la Première Guerre mondiale, l' établissement devient un hôpital complémentaire. L' édifice a été récemment transformé en immeuble à logements.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Personnalité : Foucher de Careil Amélie commanditaire attribution par source

Edifice composé de deux corps de bâtiment accolés correspondant aux deux unités de soins des adultes et des enfants. Les murs sont enduits mais les chaînes d'angles et entourages des baies sont apparents (granite gris). Sous-sol semi-enterré formant soubassement dont l'appareil polygonal est laissé apparent. Régularité des percements couverts d'un linteau.

Mursgranite
enduit
moellon
Toitardoise
Étagessous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans brisés
croupe brisée
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .