Logo ={0} - Retour à l'accueil

Réduit C, enceinte urbaine (Le Palais)

Dossier IA56132101 inclus dans Bastion 21, enceinte urbaine (Le Palais) réalisé en 1973

Fiche

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiéesmur défensif, poterne, casemate
Dénominationsréduit
Aire d'étude et cantonBretagne Sud - Belle-Ile-en-Mer
AdresseCommune : Palais (Le)
Cadastre :

Le réduit C est la caserne défensive voûtée à l'épreuve destinée à servir de réduit de gorge à l'ouvrage C des projets de l'Empire. Sa construction est entreprise en 1813, après celle des réduits A et B. Il est laissé inachevé en 1814.

Les projets pour la construction de l'enceinte du Palais des années 1820 aux années 1860 prévoient tantôt son achèvement et conservation à la gorge du bastion 21, tantôt sa suppression.

L'opportunité de disposer de locaux à l'épreuve supplémentaires le fait achever sous sa forme actuelle en 1864-1865, au moment de l'organisation du bastion 21.

Il sort du domaine militaire après la Seconde Guerre mondiale. Il sert actuellement de remise pour la commune et les associations du Palais.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Dates1813, daté par source, daté par travaux historiques
1865, daté par source, daté par travaux historiques
Auteur(s)Auteur : Génie

Le réduit C devait être un bâtiment voûté rectangulaire à façade bastionnée formant la courtine et les flancs d'une tenaille couvrant la gorge de l'ouvrage C, identique au réduit A. Son plan au sol et ses maçonneries sur un peu plus de la moitié de la hauteur de l'élévation actuelle son héritées des travaux de 1813-1814. Tout le reste date de son achèvement dans les années 1860 et de transformations ultérieures.

Le bâtiment de 35 mètres en façade de gorge se compose de cinq travées voûtées juxtaposées, et de deux petites pièces correspondant aux bastionnets prévus en façade frontale. La travée centrale est un passage devant initialement desservir l'ouvrage C. Elle est munie d'une large porte à chaque extrémité. Les quatre autres travées sont similaires entre elles, hormis celles placées immédiatement de part et d'autre du passage central, qui présentent dans un angle un arrondi correspondant au logement de l'escalier non construit. Les portes de communication entre les travées sont actuellement murées en parpaings.

La façade de gorge est actuellement percée de cinq portes, dont quatre sont d'anciennes fenêtres modifiées. L'inscription "Réduit C" est gravée au dessus de la porte de la travée centrale. La façade frontale est munie d'une porte correspondant au passage central et de deux fenêtres donnant dans les travées de gauche. Toute la partie droite est noyée dans un massif terrassé raccordé aux parapets du bastion 21, vestige d'une grande traverse disparue. Le toit est également constitué de terrassements. Le bastionnet de gauche subsiste. Son flanc est percé de trois créneaux de tir. D'autres créneaux de tir - obturés - sont encore visibles dans le bastionnet et les deux travées de droite.

L'état actuel du réduit est marqué par son usage comme remise de matériel, sans aucune mise en valeur patrimoniale.

Mursschiste moellon
granite pierre de taille
calcaire pierre de taille
Toitterre en couverture
Plansplan carré symétrique
Couvrementsvoûte en berceau segmentaire
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété de la commune
Sites de protectionsite classé
Protectionsclassé MH, 2004/11/03
Précisions sur la protection

Classement de l'ensemble de l'enceinte urbaine du Palais.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Service historique de la Défense, département Armée de Terre, Vincennes. Archives du Génie ; Article 8, Places françaises et d'Algérie : 1 VH 297, Place de Belle-Île-en-Mer, projets et dépenses annuels, 1862-1875. Direction du Génie de Brest, Place de Belle-Ile, Mémoire du chef du Génie sur les projets pour 1864-1865, 30 janvier 1864.

    Service Historique de la Défense du Château de Vincennes : 1 VH 297
Bibliographie
  • LE POURHIET-SALAT, Nicole, La défense des îles bretonnes de l´Atlantique, des origines à 1860, Vincennes, Service Historique de la Marine, 1983, 2 vol. : XLV-375 p. XXV pl.

  • PROST, Philippe, L'enceinte urbaine du Palais, un grand chantier de l'Empire, In CONGRES DE L'ASSOCIATION VAUBAN (5,6,7 mai 1989), Vauban à Belle-Île, Le Palais, Éditions Gondi, 1990, pages 74-87.

  • FAUCHERRE, Nicolas, PROST, Philippe, CHAZETTE, Alain (sous la dir. de), Les Fortifications du littoral, La Bretagne Sud, Chauray-Niort, 1998, 279 p., collection : les fortifications du littoral. ISBN 2-910137-24-4.

  • PORTIER, Carlette, POUTORD, Jacques, Belle-Île-en-Mer. L'enceinte urbaine de Palais, Locmaria, Société historique de Belle-Île-en-Mer, 1998.

Périodiques
  • CHAURIS, Louis, Nature et provenance des pierres mises en œuvre dans les ouvrages défensifs à Belle-Île (Morbihan), Bulletin de l'association bretonne, 2011, CXX, p. 285-302.