Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Quartier dit plage de l'Ecluse (Dinard)

Dossier IA35000422 inclus dans Ville (Dinard) réalisé en 1996

Fiche

Appellations dit plage de l'écluse
Parties constituantes non étudiées promenade, établissement de bains, casino, piscine, cabine de bain, hôtel de voyageurs, batterie, lotissement concerté
Dénominations quartier
Aire d'étude et canton Côte d'Emeraude - Dinard
Adresse Commune : Dinard
Cadastre : 1982 H

La plage de l'Ecluse, principale plage de Dinard, est devenue depuis le début de la villégiature le coeur de la station balnéaire. Située dans une anse profonde entre les pointes escarpées du Moulinet à l'est et de la Malouine à l'ouest, elle est bordée au sud par une digue promenade. Les différents guides touristiques vantent son sable fin et sa pente douce sécurisante pour la baignade. Un premier établissement de bains y est construit en 1859, puis un casino en bois en 1866. A partir de cette période, la plage devient le monopole des baigneurs et la municipalité y interdit en 1870 l'enlèvement des marnes et du sable utilisés par les agriculteurs de la commune. Le premier hôtel construit directement sur la grève est le grand hôtel des Terrasses en 1889, qui s'adosse au nouveau casino rebâti en 1877. En 1892, est élevée la nouvelle attraction de la plage, la villa Crystal, maison de verre sur plusieurs étages, accompagnée d'une tour en maçonnerie semblable à un phare surmonté d'un belvédère qui sera qualifié de tour Eiffel de Dinard. En 1900, les terrains appelés les squares des Falaises situés à l'ouest de la grève sont vendus à une société parisienne qui y installe en 1902 un palace dit l'hôtel Royal et un nouveau casino dû à l'architecte Blanchet. Un nouvel espace d'agrément est dès lors envisagé par la mairie qui a acheté en 1901 à l'est du casino des terrains vagues afin d'y aménager un square réalisé en 1907. A cette date, une partie de la digue est construite et de nouveaux projets sont en cours. En 1912, une passerelle à l'usage du public est installée dans la partie est de la grève de l'Ecluse, permettant, avant l'ouverture de la porte d'Emeraude, de circuler plus facilement entre le débarcadère du Bec de la Vallée et la plage. Les années 20 et 30 sont également une période de grands projets et de nouveaux aménagements, tels que la réalisation par René Aillerie de la piscine à ciel ouvert et des cabines de bains fixes, du chemin de ronde allant de la plage de l'Ecluse à la pointe du Moulinet et la construction du balnéum de Maurice Fournier avec sa piscine d'eau de mer chauffée permettant de prendre des bains de mer en toute saison. Cet établissement balnéaire de qualité est détruit au profit d'une nouvelle attraction, synonyme de modernité, la piscine olympique qui est inaugurée en juillet 1967. Lui est bientôt adjoint un nouvel édifice municipal en 1973, l'actuel palais des congrès.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle

Anciennement quartier de : Dinard.

Statut de la propriété propriété publique
propriété privée

Annexes

  • Informations complémentaires :
  • 19953500822X : Musée de Dinard

    19953500892X : Archives Privées Henri Fermin

    19963500144X : Fonds privé P. Morgand, Nantes

    19983501071X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 96 J. Fonds Lesage.

Liens web