Logo ={0} - Retour à l'accueil

Quartier de la Rade (Perros-Guirec)

Dossier IA22006171 inclus dans Ville (Perros-Guirec) réalisé en 1999

Fiche

Œuvres contenues

Appellationsdit de la Rade
Parties constituantes non étudiéeshôtel de voyageurs, magasin de commerce, poste, débit de boissons, gare, bassin de port
Dénominationsquartier
Aire d'étude et cantonCôte de Granit Rose - Perros-Guirec
AdresseCommune : Perros-Guirec
Lieu-dit : la Rade

Le quartier de la Rade s'étend depuis Pont-Couennec, à l'entrée de la commune, jusqu'à Traou-Perros. C'est une zone plate en contrebas du centre-ville de Perros-Guirec, où est rassemblée une grande partie de la population locale, en raison de la présence du port, réaménagé à partir de 1845 (construction de la jetée du Linkin et d'un éperon lui faisant face). En 1874, les quais de l'actuel boulevard Anatole-Le-Bras sont construits, ainsi que des quais bas pour le chargement des bateaux de goémon. Entre 1874 et 1879 est construite une retenue, formant l'actuel bassin du Linkin, chargée de refouler la vase du bassin d'échouage. Jusqu'au début des années 1930, ce quartier est le centre administratif de la commune : on y trouve la poste aménagée en 1906, la gendarmerie et les douanes. A la fin du 19e siècle, des hôtels de voyageurs succèdent aux anciennes auberges et leur nombre croît avec l'arrivée du train en 1906. Quelques magasins de commerce (épicerie, pharmacie, bazar) accueillent les premiers touristes arrivés de Lannion. Le quartier, habité par des marins en exercice ou à la retraite, est qualifié de "populeux". Autour du bassin du Linkin sont construites de nombreuses maisons par des Perrosiens qui peuvent louer tout ou partie de leur habitation en été. La route de la corniche, qui emprunte les quais, passe sur la chaussée du bassin de retenue et atteint le bord de mer qu' il a fallu remblayer et contreforter jusqu' à Trestrignel. Après 1945, le train ne s' arrête plus à Perros-Guirec, les activités maritimes sont en baisse. Les hôtels de voyageurs, devenus anciens et fortement concurrencés par ceux implantés près des plages doivent fermer et sont parfois détruits (hôtel Bellevue). A partir de 1954 est établi un lotissement d'Habitations à Loyer Modéré (HLM) entre Pont-Couennec et le port, une chapelle est construite en 1960. Le port, qui n'accueille plus de bateaux de pêche, est transformé en port de plaisance en 1969, date à laquelle est construit l'actuel bassin à flot. L'actuelle Esplanade de la Douane, ancienne grève baignée par les flots, est remblayée en 1972.

Période(s)Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Dates1906, daté par travaux historiques, daté par source
1960, daté par source

Parcelles de petite taille, les constructions sont le plus souvent implantées à l'aplomb de la rue (rues Ernest-Renan, Anatole-Le-Braz, du Maréchal-Joffre) ou en limite de parcelle (Traou-Perros, Le Linkin). Bâti dense.

Statut de la propriétépropriété publique (?)

Annexes

  • Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .

  • 19992200199X : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi.

    19992200201X : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi.

    19992200198X : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi.

    19992200273X : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi.

    19992200216X : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi.