Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Quartier balnéaire du Portzic (Crozon)

Dossier IA29004108 inclus dans Station balnéaire de Morgat (Crozon) réalisé en 2006
Précision dénomination quartier balnéaire
Parties constituantes non étudiées maison, demeure
Dénominations quartier
Aire d'étude et canton Bretagne - Crozon
Adresse Commune : Crozon

La Société Richard et Compagnie (fondée en 1883) et son instigateur Armand Peugeot ont eu une réflexion originale et pionnière pour l´époque concernant l´organisation géographique de leur station balnéaire, qui est fondée non sur une centralité rayonnante de type de celle de Cabourg par exemple, non sur un quadrillage du type de La Baule par exemple, mais sur le fractionnement de l´espace sur la base des fonctions dévolus à ces espaces : zone d´accès et d´accueil, zone résidentielle de la famille fondatrice et de ses amis, zone de spéculation. Ainsi la société Richard et Compagnie a fractionné son lotissement en trois parties : le quartier balnéaire des hôtels (zone d´accès et d´accueil) qui se trouve à l´entrée du lotissement, le quartier balnéaire de Morgat (zone résidentielle de la famille Peugeot et de ses amis) qui est situé à l´Ouest, en direction du village de Morgat, et le quartier balnéaire du Portzic (zone de spéculation) qui est situé à l´Est, au-dessus de la plage du même nom, à proximité du hameau de Lesquiffinec. Le quartier du Portzic n´a donc qu´un rôle de complément dans l´entreprise globale de lotissement. La société, Armand Peugeot et ses proches y construisent plusieurs villas surnommées les « Petites gares », car elles étaient destinées à la location pour la saison. La majeure partie des parcelles sont d´une taille à peu près identique, contrairement au quartier balnéaire de Morgat. D´ailleurs, les personnes qui investissent dans ce quartier balnéaire ne partagent pas la même plage que la famille Peugeot qui fréquente la grande plage de Morgat, située de l´autre côté de la pointe de Rulianec, à proximité des hôtels et des cabines de bains. Occuper cet espace du Portzic, à l´arrière de la plage du Portzic où se déroulaient les premiers bains de mer à Morgat (police de bains datée de 1869), est une manière de ne pas être concurrencé par un éventuel deuxième lotissement balnéaire. L´éloignement du lotissement du Portzic entrave le succès du lotissement. En 1913, si on excepte les villas situées à proximité de Toul-an-Trez qui doivent leur implantation au particularisme du quartier des hôtels, on ne compte, sur le plan dressé par l´architecte Gaston Chabal, que 9 villas. Le quartier du Portzic sera loti, lentement, après la Première guerre mondiale, après que la famille Peugeot désintéressée de la valeur locative de l´ensemble, ait vendu ses villas, ne conservant que la villa Les Roches. En 1919, Gaston Chabal rappelle d´ailleurs à Léonide Peugeot, fille d´Armand, qu´il vaut mieux vendre une parcelle au Portzic qu´une parcelle à Morgat, cette dernière étant appelée à garder sa valeur dans le futur. Néanmoins, ce n´est qu´après la Seconde guerre mondiale que le quartier se densifie au sud du hameau rural de Lesquiffinec, qui fut également autrefois habité par des pêcheurs, dépassant même le cadre originel du lotissement.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Auteur(s) Personnalité : Peugeot Armand, commanditaire, attribution par travaux historiques

Le quartier balnéaire du Portzic conserve une certaine unité. Les routes n´y sont pas importantes et la forme géométrique des parcelles permet de reconnaître aisément l´espace qui était dévolu à la balnéarisation du secteur, aujourd´hui rattrapé par l´urbanisation. Les villas y sont généralement plus modestes que dans le quartier balnéaire de Morgat et ont été majoritairement construites dans les années de l´après-guerre. Ce quartier renferme néanmoins de belles villas, telles Les Grottes (anciennement Le Clair-Logis) ou La Roseraie, et offre encore un paysage de pavillons soignés au sein de leur jardin.

Données complémentaires architecture PATMAR

REFC CRO82
THPA Activité balnéaire de loisirs et de santé
INGP intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire
PING Espace arboré près de la plage du Portzic, ce quartier balnéaire possède de belles villas, dont certaines dans un style breton, à proximité de la plage. Demeurent toujours en héritage les « petites gares », en grande partie transformées, qui sont liées à la première époque du lotissement, et surtout l'empreinte du lotissement dans le parcellaire.
RECO Le quartier balnéaire du Portzic est de moindre intérêt par rapport au quartier balnéaire résidentiel de Morgat. Il n´est protégé par les abords de la villa Ker Ar Bruck, Monument Historique classé (périmètre de 500 mètres autour de ce monument) que marginalement, dans son extrémité occidentale. La municipalité souhaite renforcer cette protection par l´établissement d´un PPM (Périmètre de Protection Modifié) qui se substituerait au précédent périmètre et permettrait de protéger l´ensemble du quartier balnéaire du Portzic. Une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager pourrait également éventuellement être créée. Actuellement, le plus grand risque qui pèse sur ce lotissement dont certaines villas possèdent un fort intérêt patrimonial est la densification du bâti par constructions interstitielles. La tentation est forte de réaliser des bénéfices en vendant des terrains constructibles. Elle est, pour l´instant, partiellement contrée par un récent décret municipal qui a abaissé le coefficient d´occupation des sols. Pour éviter une banalisation des lieux, il serait aussi souhaitable qu´à l´instar de l´ancien cahier de charge du lotissement Peugeot, une véritable charte d´urbanisme soit élaborée par la commune pour le secteur de Morgat : évolution du lotissement, constructions et rénovation du bâti. Cette charte traiterait en même temps des aménagements fonctionnels indispensables (voierie, circulation, signalisation, panneaux publicitaires) et de la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine maritime.

Annexes

  • 20082908351NUCB : Archives départementales du Finistère, 2 Fl 42/258.

    20082908379NUCB : Archives départementales du Finistère, 2 Fl 42/6.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales de Brest. 7 S 368. Lettre de Gaston Chabal à Léonide Peugeot, du 2 septembre 1919.

Bibliographie
  • CALVEZ, Louis. La Presqu´île de Crozon, histoire, art, nature. Paris : Nouvelle librairie de France, 1975.

    469 p
  • PEUGEOT, Blandine. Étude sur la famille Peugeot : des origines à la fin de la Première Guerre mondiale. Aspects sociologiques, religieux et économiques. Université de Paris IV : Thèse de 3e cycle, 1977.

  • KERSPERN, Michèle, LE COUËDIC, Daniel. « Le mode balnéaire : Gaston Chabal à Morgat » Modernité et régionalisme en Bretagne (1918-1945) . Liège/Bruxelles : Pierre Mardaga éditeur, 1986.

    p. 89-99
  • LE COUËDIC, Daniel. Les Architectes et l´idée bretonne, 1904-1945 ; Contribution à l´étude de l´influence des courants d´idée et des sujétions corporatives sur l´architecture et les arts appliqués. Université de Bretagne-Occidentale : Thèse de Doctorat Lettres et Sciences Humaines, 1992.

    1668 p