Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la Côte de Granit Rose

Dossier IA22000342 réalisé en 1999

La Côte de Granit Rose est située à l'ouest du département des Côtes-d'Armor, et dépend de l'arrondissement de Lannion. Elle comprend les communes littorales de Perros-Guirec (chef-lieu de canton), Trégastel, et Trébeurden, toutes trois stations balnéaires, ainsi que Pleumeur-Bodou et Lannion, centre géographique et historique. Entité touristique, la Côte a néanmoins une certaine réalité géographique : elle forme une presqu'île à partir de Lannion, isolée par la rivière du Léguer au sud et le ruisseau de Kerduel à l'ouest. Le littoral présente des paysages différents au sein de chaque commune, tant du point de vue de la topographie que la végétation : falaises, longues grèves, criques, marais maritimes ou d'eau douce, landes, pelouses littorales, bois.

Aires d'études Côte de Granit Rose

Conditions de restitution de l´enquête : L´enquête d´inventaire thématique du patrimoine de la villégiature de la Côte de Granit Rose a été conduite en 1999, dans le cadre d´une thèse de doctorat en histoire de l´art, engagée par Elisabeth Justome en partenariat avec le Service régional de l´Inventaire et l´Université Rennes 2 Haute-Bretagne. Ce travail s´insère alors dans un programme de recherche national que dirigent conjointement le Ministère de la Culture et le Centre National de la Recherche Scientifique (C.N.R.S) et succède aux études balnéaires déjà réalisées des côtes, normande, landaise et basque et de la Côte-d´Azur. L´aire d´étude concernée est circonscrite au territoire littoral de la Côte de Granit Rose, en pays du Trégor, au nord de Lannion et traite des communes de Perros-Guirec (avec ses villages de La Clarté et Ploumanac´h), Trébeurden, Trégastel et Pleumeur-Bodou. En 2002, les données sont versées sous forme de notices sommaires dans les bases de données nationales du Ministère de la Culture (155 notices d´architecture dans Mérimée et 21 notices de mobilier du domaine public dans Palissy) et ainsi rendues consultables en ligne, en parallèle des dossiers originaux archivés et communiqués au Centre de documentation du service de l´Inventaire Bretagne. Entre 2004 et 2007, plusieurs opérations documentaires se succèdent, avec pour objectif la mise en ligne de l´intégralité des données produites : -entre 2004 et 2005, numérisation des dossiers papier et de leur contenu textuel, graphique, photographique -entre 2006 et 2007, numérisation des clichés argentiques professionnels et conversion des notices informatisées en dossiers électroniques. Cette étude thématique et donc sélective vient aujourd´hui de s´enrichir d´une enquête dite d´inventaire préliminaire du patrimoine des communes littorales des Côtes-d´Armor menée en partenariat avec le Conseil général sur le territoire de ces mêmes communes, et également consultable en ligne. Enfin, un remerciement particulier est à adresser aux relecteurs de cette base, Odile Canneva-Tétu (conservateur régional de l´Inventaire) et Pascale Delmotte (chargée d´études documentaires), à Bernard Bègne (photographe) pour la retouche d´images, à Danièle Garand (technicien de recherche) pour la saisie photographique, et à Alain Jenouvrier (administrateur des bases de données) pour la gestion du dossier électronique. L'enquête thématique : En 1900 est créé le Syndicat d' Initiative de Lannion et ses Plages, dont les initiateurs sont des notables lannionnais, certains hôteliers et quelques estivants influents. Il vise à développer le tourisme de la ville de Lannion, et surtout celui des communes de la côte -Perros-Guirec, Trébeurden et Trégastel- qui possèdent des plages alors considérées comme des dépendances de la ville commerçante. L' entité touristique ainsi créée est nommée "Côte de Granit" durant la 1ere moitié du 20e siècle. En 1926 paraît un journal local nommé "Granit Rose" et à la veille de la Seconde Guerre mondiale, les guides commencent à parler de "Côte de Granit Rose", appellation qui sera généralisée après 1945. En 1921, Trébeurden et Trégastel sont classées stations touristiques, Perros-Guirec station climatique. Elles se dotent de leur propre syndicat d' initiative (Perros-Guirec en 1926, Trébeurden en 1929, Trégastel en 1930) mais Lannion centralise encore de nos jours l' activité touristique grâce à l' Office de tourisme de la Côte de Granit Rose. L' inventaire thématique du patrimoine de la villégiature a été mené sur le terrain en 1998 et 1999, les visites d' édifices durant les étés 1999 et 2000. Seules les zones côtières des stations balnéaires, propices à la villégiature, ont fait l' objet d' un repérage intensif du patrimoine allant de 1881 à 1961, le reste du territoire a été étudié de manière extensive (Pleumeur-Bodou et quartiers périphériques des stations). A Perros-Guirec, une ZPPAUP a été approuvée par arrêté préfectoral du 6 octobre 1998. Sites protégés à Trégastel : rochers de l' Île-Renote (classé en partie en 1912, 1946, et en totalité en 1977), rochers du littoral (classé 1927), étang et moulin à mer des Grands-Traouiéros (inscrit 1931, 1945), îlot de Costaérès (inscrit 1946), rochers de Ty-Néouis (inscrit 1946), Crech-Caouet (inscrit 1946), pointe Ar Boudoullou (inscrit 1946). Sites protégés à Trébeurden : Les Roches-Blanches (classé 1935), pointe de Bihit (classé 1950).

Annexes

  • Dossier papier de l'enquête de 1999 :
  • 20042200109XA : - Mairie de Perros-Guirrec

    20022200028X : - AD Côtes-d'Armor - 16 Fi.

    20022200029X : - AD Côtes-d'Armor - 16 Fi.

    20022200027X : - AD Côtes-d'Armor - 16 Fi.

    20032200042XAB : - Mairie de Trégastel