Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Servon-sur-Vilaine

Dossier IA35031869 réalisé en 2004

Fiche

Œuvres contenues

Présentation de l'opération d'Inventaire Préliminaire :

La présente enquête a été réalisée en février-mars 2004. Elle comprend 295 dossiers et 792 photographies relatifs à des bâtiments antérieurs au milieu du 20e siècle. Ces dossiers n'ont pas la prétention d'être exhaustifs, cependant, ils contiennent différents types d'informations : description, datation, historique, renseignements sur les matériaux, photographies du bâtiment, localisation cartographique de ce dernier, etc. Sur les 295 bâtiments, 23 ont été sélectionnés en vue d'une étude approfondie future. D'autre part, un certain nombre de bâtiments antérieurs au milieu du 20e siècle ont simplement été recensés, c'est-à-dire qu'ils sont localisables grâce au système d'information géographique Géo Viewer [voir le mode d'emploi d'installation dans le menu du démarrage]. Cependant, des transformations importantes ne permettant pas d'interpréter ces bâtiments, ils n'ont pas fait l'objet d'un dossier individuel.

Présentation générale de la commune :

La paroisse de Servon existait dès le début du 11e siècle, où elle fut donnée en partie par Alain III et la duchesse Havoise, sa mère, à l'Abbaye de Marmoutiers.

La commune fait partie du canton de Châteaugiron depuis le début du 19e siècle. Le territoire de la commune a été augmenté de la section du Gué de Servon comprenant les secteurs du Gué, de Vionay et de Tatoux, distraite de Noyal-sur-Vilaine par la loi du 17 avril 1867. Cet accroissement du territoire de la commune a été réalisé grâce à un maire de Servon : Monsieur Gaudiche. D'autre part, Servon est devenu Servon sur Vilaine par décret du 20 août 1920.

Le bourg se trouve au centre du territoire de la commune, près de l'intersection de deux importantes voies romaines : celle d'Avranches à Nantes et celle de Rennes au Mans. D'autres groupes importants d'habitations se trouvent au nord et au sud du bourg, c'est le cas de la Guinonnière et de la Bilouyère au nord et de la Goronnière au sud.

Cette commune s'étend sur une surface de 1500 hectares environ, elle est située à l'est de Rennes, à 17 kilomètres de cette dernière. Le territoire de cette commune est traversé, d'est en ouest, par la Vilaine. Un autre cours d'eau existe à l'est du bourg, il s'agit du ruisseau de la Maison Neuve. Plusieurs autres petits ruisseaux coulent sur le territoire de la commune, notamment dans le secteur de Tatoux ou de la Colline. La forêt de Chevré jouxte le territoire de la commune au nord. Il n'existe d'ailleurs pas de bois ou de forêt sur le territoire de cette commune. Il existait une carrière importante au lieu dit "la Pampille", il s'agissait d'une carrière de schiste.

D'autre part, le sud de la commune est traversé, d'est en ouest, par des voies de communication importantes. En effet, la voie rapide entre Vitré et Rennes et la voie ferrée parcourent le territoire de cette commune.

D'après une carte de la commune réalisée à la fin du 19e siècle et conservée en mairie, à cette époque, les principales récoltes à Servon étaient composées de froment, d'avoine, de blé noir, d'orge et de trèfle.

Par ailleurs, le cadastre "napoléonien" de 1809 rend compte des natures de cultures. Il nous apprend que, dans le nord-est du territoire de la commune, il existait des parcelles de chanvre. Ainsi, des tisserands habitaient vraisemblablement les maisons de ces secteurs : le Champ Hervelin, le Gros Chêne, la Rousselière, la Cognadière, la Bédazière. Ces tisserands fabriquaient vriasemblablement des "noyales", c'est-à-dire des toiles de chanvre.

Les matériaux :

Le matériau le plus utilisé dans la construction des bâtiments anciens de cette commune est, sans conteste, le schiste. En effet, le sous-sol de cette commune est composé de ce matériau, il existait d'ailleurs une carrière importante à la Pampille qui a été comblée par les déchets de la fonderie. Cette carrière existait encore lors de la réalisation du cadastre de 1849, ce document nous apprend également qu'il existait des carrières à proximité de certains écarts. En effet, ces carrières étaient exploitées pour la construction des bâtiments de l'écart, la règle étant d'utiliser les matériaux locaux. Ce type de carrière existait à l'est de la Gambas et au sud-ouest de la Chapelle notamment. Le schiste que l'on trouve dans le sous sol de Servon sur Vilaine est un schiste bleu-verdâtre qui constitue un matériau de construction se débitant en plaquettes. Il s'agit parfois de schiste ardoisier. D'autre part, il existe également dans cette commune, comme dans tout le bassin de Rennes, des constructions en bauge, c'est-à-dire en levées successives de terre. Le matériau de construction utilisé dans cette commune montre encore une fois qu'il existe un lien important entre la nature du sous-sol et les matériaux de construction utilisés.

Les matériaux de gros oeuvre sont donc majoritairement le schiste et la terre pour le bâti le plus ancien, cependant, à partir du début du 20e siècle, un nouveau type de pierre est utilisé dans la construction des bâtiments de Servon, il s'agit d'un grès schisteux provenant des carrières de la Bouexière, une commune limitrophe au nord. Ce changement de matériau de gros oeuvre correspond vraisemblablement à la fin de l'exploitation de la carrière de schiste de la Pampille.

Les matériaux utilisés pour les encadrements de baies et les corniches sont majoritairement le bois et la brique, cependant, sur certains bâtiments plus soignés, comme le château, il existe des encadrements et des chaînages d'angle en tufeau.

Enfin, dans cette commune, le matériau de couverture principal est l'ardoise.

Implantation des bâtiments :

Les bâtiments recensés sont majoritairement implantés dans des écarts. En effet, à Servon sur Vilaine, il existe assez peu de maisons ou de fermes isolées. La ferme d'Olivet est une des rares fermes isolées de la commune. Ainsi, la majorité des constructions est située dans des hameaux, plus ou moins importants, il en existe d'ailleurs une trentaine sur le territoire de la commune. En effet, il existe des hameaux conséquents tels que Tatoux, Lebretin ou bien encore la Guinonnière.

Le bâti est implanté de manière relativement uniforme sur le territoire de la commune. Il n'existe pas de zones vierges de construction, pourtant dans certains secteurs, les constructions sont moins denses qu'ailleurs, c'est le cas dans le nord-ouest de la commune (secteur de Tatoux ou du Vionay) ou bien à l'est du bourg également (secteur de la Richardière). Les zones où les constructions sont les plus denses sont situées à proximité du bourg et dans le sud de la commune.

En ce qui concerne les fermes, la majorité des bâtiments rencontrés sont des logis à fonctions combinées, c'est-à-dire que le logis et les dépendances sont construits dans le même alignement. Le second cas le plus fréquent est celui où le logis est situé dans un bâtiment et où chaque dépendance est installée dans un bâtiment indépendant sans réelle organisation. Enfin, dans de nombreux cas, il existe une dépendance en alignement avec le logis, souvent l'étable, et les autres sont éclatées autour du logis.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Servon-sur-Vilaine

Annexes

  • Liste des chronogrammes de la commune :

    Campagne :

    Tatoux : 1748

    Tatoux : 1891

    Croix (la) : 1906

    Bertrie (la) : 1857

    Village :

    Monument aux morts : 1922

    Croix de cimetière : 1898

    La Croix Texier : 1884

    Pasteur (rue) 1 : 1913

    Laennec (rue) 8 : 1930.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Annuaire rationnel d'Ille-et-Vilaine. (A.D. Ille-et-Vilaine, 2 per 139), 1924.

  • Annuaire technique régional. Bretagne : Ille-et-Vilaine. (A.D. Ille-et-Vilaine, 3 per 2740), 1971.

  • Fonds de la fonderie Brisou de Servon-sur-Vilaine. (A.D. Ille-et-Vilaine, 88 J).

  • Chômage. Rapport sur la situation du marché du travail. (A.M. Rennes, 3 F 19), 1927-1949.

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics, Monuments et établissements publics. Mairie (1894) : 2 0 329/14.

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics, Monuments et établissements publics. Halle (An XIII) : 2 0 329/15.

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics, Monuments et établissements publics. Halle et bureau de poste (1879-1903) : 2 0 329/16.

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics, Monuments et établissements publics. Postes (1937) : 2 0 329/17.

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics, Monuments et établissements publics. Ecole (1878-1909) : 2 0 329/24.

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics, Monuments et établissements publics. Cimetière (1850-1895) : 2 0 329/23.

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune de Servon sur Vilaine, canton de Châteaugiron, Arrondissement de Rennes, Département d'Ille-et-Vilaine. Terminé sur le terrain le 29 octobre 1849, sous l'administration de M. de C.

  • Servon sur Vilaine. Section A1 de la Bilouyère. En 2 feuilles, 1ère feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé le 1er octobre 1849, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Servon sur Vilaine. Section A2 de la Bilouyère. En 2 feuilles, 2me feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé le 1er octobre 1849, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Servon sur Vilaine. Section B1 de la Croix. En 2 feuilles, 1ère feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé le 1er octobre 1849, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Servon sur Vilaine. Section B2 de la Croix. En 2 feuilles, 2me feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé le 1er octobre 1849, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Servon sur Vilaine. Section C1 du Bourg. En 2 feuilles, 1ère feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé le 1er octobre 1849, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Servon sur Vilaine. Section C2 du Bourg. En 2 feuilles, 2me feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé le 1er octobre 1849, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Servon sur Vilaine. Section D1 du Mortier. En une seule feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé le 1er octobre 1849, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Servon sur Vilaine. Section E1 du Vionay. En 5 feuilles, 1ère feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé en 1850, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Servon sur Vilaine. Section E2 du Vionay. En 5 feuilles, 2me feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé en 1850, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Servon sur Vilaine. Section E3 du Vionay. En 5 feuilles, 3me feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé en 1850, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Servon sur Vilaine. Section E4 du Vionay. En 5 feuilles, 4me feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé en 1850, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Servon sur Vilaine. Section E5 du Vionay. En 5 feuilles, 5me feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé en 1850, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Servon sur Vilaine. Section F1 des Malleries. En 1 feuille, 1ère feuille, par M. Magille, Géomètre de 2me classe, terminé en 1850, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Tableau d'assemblage de la commune de Servon. Echelle 1/10 000 e., 1808-1810, (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Portion de la section A, dite du Nord. 1e feuille, échelle 1/1150 e., 1808-1810, (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Portion de la section A, dite du Nord. 2e feuille, échelle 1/1150 e., 1808-1810, (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Portion de la section B, dite du bourg. 1e feuille, échelle 1/1150 e., 1808-1810, (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Portion de la section B, dite du bourg. 2e feuille, échelle 1/1150 e., 1808-1810, (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Portion de la section C, dite du Sud. 1e feuille, échelle 1/1150 e., 1808-1810, (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Portion de la section C, dite du Sud. 2e feuille, échelle 1/1150 e., 1808-1810, (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Usine de Servon, photographie, Etablissements Brisou, Servon-sur-Vilaine 1822-1925. L'illustration économique et financière, Paris, n°spécial Ille-et-Vilaine, 1925.

  • Grand hall de fonderie, photographie : vue intérieure, Etablissements Brisou, Servon-sur-Vilaine 1822-1925. L'illustration économique et financière, Paris, n°spécial Ille-et-Vilaine, 1925.

  • La cité ouvrière du Coq Rouge et ses jardins, photographie, Etablissements Brisou, Servon-sur-Vilaine 1822-1925. L'illustration économique et financière, Paris, n°spécial Ille-et-Vilaine, 1925.

  • Le château de Servon. Dessin de Huguet, d'après une lithographie de Landais et Oberthür, iconographie du Musée de Bretagne.

  • Dessin issu du guide de l'Ille-et-Vilaine de Henri FROTIER DE LA MESSELIERE.

  • Servon-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine). Ancien château du Gué. Carte postale, [s.d.] (A. D. d'Ille-et-Vilaine, 6 Fi Servon-sur-Vilaine).

  • Servon-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine). L'église et la chapelle. Carte postale par A. Lamiré, Editeur, Rennes, [s.d.] (A. D. d'Ille-et-Vilaine, 6 Fi Servon-sur-Vilaine).

  • Servon-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine). Intérieur de l'Eglise. Carte postale, [s.d.] (A. D. d'Ille-et-Vilaine, 6 Fi Servon-sur-Vilaine).

  • Servon-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine). Paysages d'Ille-et-Vilaine. Un moulin sur la Vilaine aux environs de Rennes. Bretagne (collection E. Harmonic), [s.d.] (A. D. d'Ille-et-Vilaine, 6 Fi Servon-sur-Vilaine).

  • Servon-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine). La Mairie. Carte postale éditée par E. Mary-Rousselière, Rennes, [s.d.] (A. D. d'Ille-et-Vilaine, 6 Fi Servon-sur-Vilaine).

  • Fonderies de Servon (Ille-et-Vilaine). R. et C. Brisou et Cie. Carte postale, Photos Industrielles, Ray DELVERT, Villeneuve-sur-Lot, [s.d.] (A. D. d'Ille-et-Vilaine, 6 Fi Servon-sur-Vilaine).

  • Servon-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine). Le château du Gué. Carte postale par E. Mary-Rousselière, Rennes, vers 1904 (Fonds Lagrée).

  • Servon-sur-Vilaine (Ille-et-Vilaine). Château du Gué. Carte postale, vers 1908 (Fonds Lagrée).

Bibliographie
  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • Les mottes féodales d'Ille-et-Vilaine. Conseil Général d'Ille-et-Vilaine, Direction générale des services départementaux, Direction de l'Aménagement et de l'Environnement.

  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècle). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute-Bretagne : 2001.

  • GASNIER, Marina, INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE, Comission régionale Bretagne. Patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine. Editions du Patrimoine, 2002, (Indicateurs du patrimoine).

  • MAUGER, M., GIBERT, S., OLLIVIER, G. Images du patrimoine industriel et commercial. En-têtes d'Ille-et-Vilaine, XIXe-Xxe siècle. Service éducatif des Archives Départementales d'Ille-et-Vilaine, Rennes : Cloitre imprimeur, 1997.

  • VEILLARD, J. Y. Rennes industriel et monumental en 1897. In Archéologie industrielle en Bretagne. Rennes : PUR, 1991.

  • RACINEUX, A. Histoire d'Acigné et des environs. Rennes, 1999.

  • Châteaux et manoirs. Publication de l'Association historique du pays de Châteaugiron, décembre 1993, (Mémoires, n°1).

  • Le patrimoine religieux. Publication de l'Association historique du pays de Châteaugiron, Passerelle Impressions, Juin 2000, (Mémoires, n°3).

Périodiques
  • Etablissements Brisou, Servon-sur-Vilaine 1822-1925. L'illustration économique et financière, Paris, n°spécial Ille-et-Vilaine, 1925.