Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Saint-Rivoal

Dossier IA29003321 réalisé en 2008

Fiche

Œuvres contenues

L'ENQUETE

L´inventaire topographique du patrimoine architectural de la commune de Saint-Rivoal a été réalisé entre février 2008 et avril 2008. Il intègre, en partie, un pré-inventaire du patrimoine rural réalisé en 1969.

L´opération s´inscrit dans le cadre du recensement du patrimoine architectural du Parc Naturel Régional d´Armorique, structure à laquelle adhère la commune.

Cet inventaire a pour finalité d´identifier, de localiser et de documenter les éléments appartenant ou susceptibles d´appartenir au patrimoine architectural et de présenter un état des lieux raisonné du patrimoine bâti. Les limites chronologiques sont fixées entre l´an 400 après J. C., et le milieu du 20e siècle. Ce cadre exclut le domaine de la fouille archéologique - toutefois traité ici dans un dossier de synthèse - mais n´écarte pas des formes d´architecture en élévation exceptionnelles, comme, par exemple, les mégalithes ou les oeuvres originales d´architectes contemporains. Par ailleurs, l´inventaire ne rend compte du patrimoine ethnologique ou du patrimoine naturel que dans la mesure où il informe le bâti. C´est pourquoi une approche paysagère succincte ainsi qu´une analyse des sites et de l´implantation du bâti ont été jointes au dossier collectif « maisons, fermes et hameaux ». L´inventaire a porté sur l'ensemble des édifices bâtis avant 1950. Les dossiers qui suivent sont classés du général ou du thématique (dossiers collectifs), au particulier. Les édifices uniques ou au contraire représentatifs, à valeur patrimoniale intrinsèque et revêtant un intérêt à l'échelon communal, sont traités dans un dossier individuel. La restitution des données découle de la méthode d'analyse. A chaque élément sélectionné correspond une notice. Cependant, pour appréhender les familles d'édifices représentés en grand nombre (maisons, fours à pain, croix, ponts, par exemple), il a été procédé à une sélection raisonnée d'unités à étudier, les caractères communs à chaque famille étant restitués dans le dossier collectif.

Parmi l´ensemble des éléments bâtis recensés (toutes catégories confondues), 25 sont documentés individuellement, et environ 85 collectivement, c´est-à-dire mentionnés et illustrés dans un dossier collectif.

377 illustrations dont 12 schémas et 19 références documentaires accompagnent les dossiers.

Aires d'études Parc Naturel Régional d'Armorique
Adresse Commune : Saint-Rivoal

Ancienne trêve de Brasparts, Saint-Rivoal ne devient paroisse qu´en 1837, puis commune en 1925. La présence de l´homme est attestée dès le Néolithique (menhir de Roquinarc´h). Sous l´Ancien Régime, la quasi totalité des terres, régies par la "quévaise", sont des possessions ecclésiastiques appartenant à l´abbaye cistercienne du Relec en Plounéour-Ménez (secteurs du bourg avec le moulin abbatial, de Kernévez, Linguez et Roquinarc´h, de Pen-ar-Goarimic et Ty Béron et de Bodenna), soit aux hospitaliers de l´ordre de Saint-Jean de Jérusalem basés à La Feuillée (secteur de Bodingar), soit aux moines augustins de l´abbaye de Daoulas (secteur de "montagne" compris entre Bodenna et le mont Saint-Michel). Après la Révolution, les terres des "montagnes" exploitées en lande sont divisées en de vastes zones en tant que propriétés collectives des villages. L´essor économique, conséquence de la première révolution agricole des années 1850 (défrichements, élevage), est à l´origine d´un dynamisme patrimonial qui se manifeste à travers la reconstruction de l´architecture rurale. Située dans la partie centrale du Parc Naturel Régional d´Armorique, la commune de Saint-Rivoal (arrondissement de Châteaulin, canton de Pleyben, pays du Centre-Ouest-Bretagne, communauté de communes du Yeun Elez), à caractère rural, couvre une superficie de 1910 hectares et comptait au dernier recensement 164 habitants. Elle présente deux parties géographiques nettement distinctes : l´est dominé par la lande et le mont Saint-Michel de Brasparts (ou Ménez-Mikel), et le reste de la commune au relief souvent accidenté et aux sols plus propices à l´agriculture, surtout à l´élevage. Le bourg demeure, avec la maison Cornec, l´église paroissiale et les autres constructions en schiste et en grès, un site patrimonial important. Le mont Saint-Michel de Brasparts et l'emblématique chapelle Saint-Michel qui ont résisté aux agressions du 20e siècle (occupation allemande durant la seconde guerre mondiale, projets de carrières, projet de chapelle commémorative de l'architecte Charles Chaussepied) reste un site majeur à l'échelle régionale. La qualité et la variété des sites naturels, des chemins et des panoramas favorisent les activités liées au tourisme rural.

Sites de proctection site inscrit, site classé

Annexes

  • 20052904562NUCB : - Archives départementales du Finistère - 3 P 319.

    20052904570NUCB : - Archives départementales du Finistère - 2 Fi 16.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Finistère, 2 Fi 16. Cartes postales.

  • A. D. Finistère, 3 P 319. Tableau d´assemblage de 1813.

Bibliographie
  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988.

    p. 398 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. II.

    p. 926-927
  • OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. 1ère édition 1778-1780. Nouvelle édition, revue et augmentée par MM. A. Marteville, et P. Varin, avec la collaboration principale de MM. De Blois, Ducrest de Villeneuve, Guépin de Nantes et Lehuérou. Rennes, 1843, p. 103.

  • PENVEN, Michel, FRABOLOT, Jean-Pierre. Saint-Rivoal. Association « Sur les traces de François Joncour », 1995.

  • TANGUY, Bernard. Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. Douarnenez : Ar-Men - Le Chasse-Marée, 1990.

    p. 204-205
  • VALLAUX, Camille. La nature et l´homme en montagne d´Arrée. Brasparts et Saint-Rivoal. Dans Bulletin de la Société archéologique du Finistère, Quimper, 1908, p. 96-133.