Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Saint-Judoce

Dossier IA22017279 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

La conduite de l'inventaire

La commune de Saint-Judoce a fait l´objet en 2010 d´un inventaire de son patrimoine bâti. Cette enquête menée par le service de l´Inventaire du patrimoine culturel de la Région Bretagne a pour but d´identifier, de localiser et d´évaluer le potentiel patrimonial de la commune au sein du territoire de projet, le parc régional Rance Côte d´Emeraude. Le recensement exhaustif du bâti ancien de la commune s´est accompagné d´une étude des éléments remarquables ou représentatifs du patrimoine, choisis à partir de critères raisonnés portant sur l´authenticité, l´intérêt de l´oeuvre et la bonne conservation des abords immédiats.

Sur les 144 oeuvres recensées, 08 ont fait l´objet d´un dossier documentaire plus complet illustré par des images couleur et noir et blanc dont certaines proviennent d´une enquête antérieure réalisée en 1984 par Jean-Pierre Ducouret.

Plusieurs oeuvres et ensembles étudiés viennent alimenter des thématiques d'études transversales, dont le thème des faluns, qui sont listées dans le dossier de présentation du projet de parc Rance Côte d'Emeraude.

La paroisse et le territoire communal

Ancienne enclave dans l´évêché de Saint-Malo, Saint-Judoce est un démembrement de l´ancienne paroisse de Plesder qui relevait de l´évêché de Dol. Elle fut donnée au 12e siècle comme prieuré-cure à l´abbaye de Léhon près de Dinan par l´archevêque de Dol Juhel. L´ancien bourg de Saint-Judoce est essentiellement composé des vestiges de l´église paroissiale (12e, 14e, 15e, 17e et 18e siècle) entourée de son enclos, de l´ancien presbytère construit en 1719 et de quelques maisons anciennes. Il est installé à la limite des prairies inondables qui bordaient avant le milieu du 19e siècle la vallée du Linon, affluent de la Rance. Jusqu´en 1840, date du percement à cet endroit du canal de jonction entre l´Ille et la Rance, une partie de la commune se trouvait encore au nord du Linon, elle comprenait les villages du Bout du Pont juste après le bourg d´Evran, de la Chapelle, de la Ricollais et de la Ville-Main. Partant de là, le site de l´ancien bourg de Saint-Judoce et son église est à associer à celui de la Chapelle, actuellement en Evran, site où subsistent les vestiges d´un ancien bâtiment du 14e siècle avec quelques pierres en remploi de l´époque romane. La création du canal d´Ille et Rance en 1840, a entraîné un nouveau découpage communal : la limite nord de la commune de Saint-Judoce est depuis lors marquée par le cours du Linon. Depuis cette date, l´ancien bourg s´est trouvé totalement excentré, situation qui a entraîné vers les années 1920 la création d´un nouveau bourg plus au sud, près du village de Cabrac.

Les lieux nobles

Les réformations des lieux nobles de la paroisse de 1513 mentionne les anciens manoirs suivants (les noms en italiques correspondent à des édifices ou des vestiges encore en place) : le Pont-Harouard, la Corbinaye, le Fournel (aujourd´hui le Fournet), le Margat, la Ricollais, Louasellaye, la Villemeres (aujourd´hui la Ville-es-Mieres), la Fontaine, la Villemain, le Portail, la Motte Evesque et Champsavoy ainsi que le Bas et le Haut Breil, la Garde et le Portail de la Chapelle et de l´Hôpital (aujourd´hui en Evran).

Cette liste fait également apparaître qu´une branche de la famille de Beaumanoir du Besso détenait alors les seigneuries de la Villemeres, du Haut et du Bas Breil et de la Fontaine, mention à mettre en relation avec la tradition historique selon laquelle le bras sud de l´ancienne église de Saint-Judoce était appelé chapelle du Besso.

Aires d'études Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Saint-Judoce

Annexes

  • Sainct-Judoce. Réformation de 1513 A

    Raport faict par Thomas le Seneschal, Thomas Paigné et Jehan Gleroaye, élus et choisis de laditte paroisse, touchant les exempts.

    Nobles :

    Antoine Levesque, sieur de Pontharouart.

    Gilles du Fournel, Louys du Fournel.

    Jean le Charpentier, Morice Troussier.

    Florent Briand,

    Julien Bily

    Raoul Bily

    Damoiselle Catherine de Lhopital

    Bonabes de Lesquen, sieur de la Sansonnaye.

    Louys de Guangan, sr de Quénart.

    Thomas du Breil.

    Sainct-Judoce. Réformation de 1513 B

    Déclaration des maisons nobles de laditte paroisse :

    Antoine Levesque, sieur de Pontharouart et de la Corbinaye.

    Gilles du Fournel [4], sieur dudit lieu du Haut-Fournel.

    Louis du Fournel, sieur du Fail.

    Jean Le Charpentier, sieur du Margat.

    Morice Troussier, sieur de la Ricollaye.

    Floury Briand, noble homme.

    Raoul Bily, sieur de Louaselaye.

    Julien Bily qui se dit noble.

    Charles de Beaumanoir, sieur du Besso, de la Villemeres, du Bas-Breix et le Haut-Breix, de la Fontaine.

    Le sire de Chasteaubriant, tient le manoir de Villemain.

    Noble demoiselle de L´Hôpital tient le manoir du Portal-la-Chapelle.

    Ponce de l´Hôpital tient le manoir du Portal.

    Bonabes de Lesquen, tient le manoir de la Garde.

    Louys de Quanquan, sieur de Quénart, tient le manoir de la Motte-Evesque.

    Bertrand Ferron, fils de noble homme Raoul, possède terres qui furent en rôtures.

    Jean Grignard, sieur de Champsavoy.

  • Les chronogrammes du recensement  :

    Lieu - dénomination - Dates portées

    Chardonnais (la) - ferme - 1650

    Village (le) - ferme - 1668

    Vieux Bourg (le) - ferme - 1686

    Champs Brunet (les) - ferme - 1713

    Vieux Bourg (le) - presbytère - 1719

    Pont - Teniac (le) - manoir - 1725

    Village (le) - ferme - 1726

    Fournet (le) - manoir - 1734

    Courtil - Melot - ferme - 1736

    Vieux Bourg (le) - ferme - 1784

    Vieux Bourg (le) - ferme - 1791

    Rue (la) - ferme - 1800

    Village (le) - fermes en alignement - 1800

    Garenne (la) - ferme - 1820

    Pont Teniac (le) - ferme - 1826

    Fournet (le) - ferme - 1832

    Portail (le) - ferme - 1854

    Cour aux moines (la) - ferme - 1855

    Fournet (le) - maison - 1861

    Village (le) - ferme - 1863

    Vieux Bourg (le) - école de filles - 1873

    Masse du Moulin - croix de chemin - 1893

    Tramel - Ferme - 1897

    Croix Bodin (la) - ferme - 1900

    Haut - Champsavoy - maison de maître - 1902

    bourg (le) - église paroissiale - 1923

    Bâtiment (le) - ferme - 1924

    Bourg (le) - maison avec boutique - 1925.

  • 19802202950ZMI : - Archives départementales des Côtes-d'Armor

    19802202951ZMI : - Archives départementales des Côtes-d'Armor