Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Saint-Gonlay

Dossier IA35029147 réalisé en 2003

Fiche

Œuvres contenues

La commune de Saint-Gonlay se trouve à la lisière du pays de Montfort-sur-Meu et du pays de Plélan-le-Grand, dont elle subit les influences croisées. Le relief a suscité des implantations privilégiées le long des cours d'eau ("rivière" de Comper et ruisseau de Boutavent) où sont implantés les plus belles maisons, et les deux manoirs cités par Paul Banéat. Face au manoir de la Changée, les buttes désertes de Lorinou gardent sans doute les vestiges d'implantations médiévales, voire de l'antiquité. Ce vaste espace, inoccupé aujourd'hui, coupe les communications entre la partie sud et la partie centrale de la commune, qui appartiennent en réalité à un même ensemble patrimonial. L'habitat y est dispersé, et les rares hameaux sont constitués par la juxtaposition de deux ou trois grosses fermes. Le bourg répondait aussi à cette définition jusqu'au 19ème siècle.

Au nord de la route menant du bourg à Bléruais, on trouve un relief plus important et moins irrigué, où l'habitat est systématiquement regroupé en hameau, dont certains comprennent des logis extrêmement modestes. Le point culminant de la commune (91 mètres) est au village du Châtel, dont l'implantation doit aussi remonter à l'antiquité. La voie romaine passerait à proximité...

Le paysage de la commune conserve de nombreuses traces des activités humaines passées, encore relativement préservées. Les anciennes carrières de l'Épinay et du Bois Durand dessinent le long de la rivière de Comper un parcours tout à fait insolite qu'il conviendrait de valoriser. Les monceaux de déchets de taille se sont lentement couverts de végétation, et abritent sans doute aujourd'hui une flore et une faune spécifique. On trouve le même phénomène aux carrières de Lorinou. Mais les ponctions de "tout venant" dans les monticules menacent ces milieux fragiles, accrochés à une mince couche d'humus. L'intérêt des quelques sillons gagnés pour les cultures sur ces anciennes carrières laisse perplexe...

Il en va de même pour le bocage, qui reste assez bien préservé sur la commune, à l'exception de secteurs fortement remembrés, comme entre la Jossais et la Rousselais, ou autour du Vauroulet. Les anciens chemins communaux présentent des tronçons en parfait état, et d'autres où la limite entre les parcelles et le chemin est difficile à repérer... La bonne volonté des associations qui tentent de préserver ce patrimoine devrait être récompensée par une évolution des mentalités, dans une commune où les atteintes au paysage sont encore loin d'être irréversibles.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Saint-Gonlay

Annexes

  • 20033514218NUC : - Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20033514217NUC : - Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Ille-et-Vilaine. Série S. Fonds préfecture. Service hydraulique, moulins et usines : règlementation, prises d'eau, travaux, an VIII-1940. Saint-Gonlay : 7 S 49 (1839-1938).

  • A.D. Ille-et-Vilaine. Série M. Subsistance et ravitaillement, minoterie : contrôle des moulins. Moulins, production, catégorie et capacité des moulins (1933), contestation des mesures (fermetures et réquisitions) ; fermetures et réquisitions : 6 M 928 (19.

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune de Saint-Gonlay. Dessin, Demay, géomètre, 5 novembre 1842, échelle 1/10000e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Carte de France, plan de César-François Cassini de Thury, levée vers 1783, échelle 1/86 400.

Bibliographie
  • BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine... Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929, 4 vol, t. 3.

    p. 416-417
  • FROTIER DE LA MESSELIÈRE, Henri. Le Guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : s.e., 1994.

    p. 204.
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nouvelle édition [1778-1780] rev. et augm. par A. Marteville et P. Varin, Rennes : Molliex, 1843-1853, 2 vol..

    p. 758.
  • GUILLOTIN DE CORSON, Abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886, 6 vol..

    t. 6, p. 61, t. 2, p. 661-662, t. 3, p. 594
  • BLANCHON, Marie-Laure. Catalogue de l'architecte rennais Jean-Marie LALOY : 1851-1927. Mémoire de maîtrise : Histoire : Rennes 2, université de Haute-Bretagne, 1979.

    t. 1, p. 252, 256
  • GOVEN, Yann. Brocéliande, un pays né de la Forêt Rennes : éditions Ouest France.