Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Plessix-Balisson

Dossier IA22017354 réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Aires d'études Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Plessix-Balisson

Si la Carte archéologique de la Gaule ne fait mention d'aucune trace matérielle mise au jour sur le territoire du Plessix-Balisson, les éléments retrouvés aux abords immédiats de la commune permettent d'attester une présence humaine très ancienne à cet endroit. Un souterrain daté du second Age du fer, composé d'une salle sub-rectangulaire avec couloir vertical d'accès, fut en effet découvert en 1981 suite à l'effondrement du sol au passage d'un tracteur. Les origines de la commune se confondent avec celle d'un site castral qui fut le siège d'une vaste châtellenie démembrée de la vicomté de Poudouvre. Son nom d'origine féodale, mentionné sous la forme " Plessiacus Juhelli " à la fin du 12ème siècle, puis sous la forme " Le Plessiz Baluczon " en 1387, est issu du vieux-français " plaisseis " ou " plesseis " désignant un endroit clos d'une " plesse " ou clôture constituée de branches entrelacées. A la fin du 12ème siècle, le lieu était la possession de Geffroy Baluçon, seigneur éponyme du lieu, qui, d'après un acte de 1184, était fils d'Alain et petit-fils de Brient, vicomtes de Poudouvre. Paroisse au diocèse de Saint-Malo dès le début du 15ème siècle, comme l'indique la mention d'un recteur en 1405, Le Plessix-Balisson procéda à l'élection de sa première municipalité en 1790. La famille et la seigneurie du Plessix-Balisson avaient pour armes " de gueules à deux léopards d'or ".

Annexes

  • Superficie : 8 hectares

    Evolution démographique :

    203 habitants (1854), 169 habitants (1946),

    152 habitants (1968), 136 habitants (1975),

    108 habitants (1982), 94 habitants (1990),

    83 habitants (1999), 92 habitants (2007).

    Indice bâti INSEE 1946 : 58 ; Indice bâti INSEE 1999 : 74

    Oeuvres recensées : 68

    Oeuvres sélectionnées pour étude : 4

    La commune du Plessix-Balisson a fait l'objet d'un inventaire du patrimoine bâti au début de l'année 2010 (février). Cette enquête menée conjointement par le service du patrimoine historique et contemporain du Conseil général des Côtes-d'Armor et par le service de l'Inventaire du patrimoine culturel de la Région Bretagne a pour but d'identifier, de localiser et d'évaluer le potentiel patrimonial de la commune au sein du territoire de projet, le parc régional Rance Côte d'Emeraude.

    Ce recensement exhaustif du bâti de la commune antérieur au milieu du 20ème siècle s'est accompagné d'une étude des éléments remarquables ou représentatifs du patrimoine, choisis à partir de critères raisonnés portant sur l'authenticité, l'intérêt architectural et l'état de bonne conservation des abords immédiats des édifices. Sur les 68 oeuvres recensées, 4 ont ainsi fait l'objet d'une attention particulière.

    Les oeuvres étudiées viennent alimenter les dossiers thématiques listés en bas de page dans la rubrique Voir. Ces entrées thématiques servent aussi pour le dossier électronique de dossiers classeurs pour les oeuvres étudiées de l'ensemble de la communauté de communes Côte d'Emeraude, laquelle regroupe 9 communes localisées dans le département des Côtes-d'Armor (Lancieux, Ploubalay, le Plessix-Balisson, Trégon) et dans le département d'Ille-et-Vilaine (Minihic-sur-Rance, Pleurtuit, la Richardais, Saint-Briac, Saint-Lunaire).

  • Recensement, liste des chronogrammes :

    Bourg, 1656, 1724, 1726, 1832, 1877.

  • Recensement, datation du bâti, campagnes principales :

    Moyen Age : 02

    16e siècle : 01

    17e siècle : 07

    18e siècle : 06

    19e siècle : 40

    1ère moitié 20e siècle : 12.

  • Recensement, état sanitaire du bâti :

    Bon : 61

    Moyen : 7

    Mauvais : 0.

  • Recensement, authenticité du bâti :

    Bon : 36

    Moyen : 21

    Faible : 11.

  • Recensement, environnement du bâti :

    Bon : 68

    Moyen : 0

    Mauvais : 0.

  • 20102211957A0A : Extrait du cadastre de 1827 - Archives départementales des Côtes-d'Armor - 4 num 1/6, Numplan 1.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/6, plans cadastraux parcellaires de 1827, section et feuille uniques par M. Beuscher, géomètre du cadastre.

Bibliographie
  • BIZIEN-JAGLIN, Catherine, GALLIOU, Patrick, KEREBEL, Hervé. Carte archéologique de la Gaule : pré-inventaire archéologique de la France - 22. Côtes-d'Armor. Paris : Académie des Inscriptions et Belles Lettres / Ministère de l´Education Nationale / Ministère de la Recherche / Ministère de la Culture et de la Communication / Maison des Sciences de l´Homme, Carte archéologique de la Gaule, 2002.

    p. 240
  • COUFFON, René. Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1939.

    p. 107
  • FLOHIC EDITIONS. Le patrimoine des communes des Côtes-d'Armor. Charenton-le-Pont : Flohic éditions, 1998, 2.

    p. 1015-1017
  • GOURBIL, Jean. Vieilles croix du Pays de Dinan, Pornichet : éditions Jean-Marie Pierre, 1991.

    p. 113
  • JOLLIVET, Benjamin. Les Côtes-du-Nord, histoire et géographie de toutes les villes et communes du département. Guingamp : B. Jollivet, 1854, II.

  • LE SAULNIER DE SAINT-JOUAN, Régis. Dictionnaire des communes du département des Côtes-d'Armor : éléments d'histoire et d'archéologie. Saint-Brieuc : Conseil Général des Côtes-d´Armor, 1990.

    p. 462-463
  • TANGUY, Bernard. Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor : origine et signification. Douarnenez : Ar Men-Le Chasse Marée, 1992.

    p. 189-190