Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Mouazé

Dossier IA35036390 réalisé en 2005

Fiche

Œuvres contenues

Canton : Saint-Aubin-d'Aubigné

Superficie : 839ha

Population en 1999 : 917 hab.

Insee en 1946 : 123 bâtiments

cours d'eau : Illet

Historique

Cinq cités gauloises se répartissent le territoire breton. Mouazé appartient à la cité des Riedones qui a pour capitale Condate (Rennes). Après la conquête romaine, des voies de communication sont mises en place. Elles partent de Condate. Mouazé est traversée par la voie Rennes / Avranches dont certaines pierres étaient encore visibles au début du 20e siècle dans les cours du Chêne des Plaids, de la Haute et la Basse Rabotière et du Chemin Chaussé. Cette voie a servi de limite communale à l'est et sur toute la longueur du territoire.

Selon Ogée, la paroisse daterait du 9e ou 10e siècle.

L'incendie de l'église, au 11e siècle, oblige les seigneurs privés à qui appartenaient l'église à la léguer aux moines de l'abbaye Saint-Melaine de Rennes. L'église est placée sous le patronyme de Saint-Melaine et située derrière le lieu-dit La Hailée près de la fontaine Saint-Melaine.

Aux 11e et 12e siècles, les défrichements conduisent à de nouvelles exploitations reconnaissables à leur nom finissant en ière ou erie.

En 1157, l'abbé de Saint-Melaine cède l'église, la dîme et une partie d'un moulin à eau à l'abbesse de Saint-Sulpice-la-Forêt et aux frères condonats. Elle y fonde un prieuré qu'elle conserve jusqu'à la Révolution. Elle aura droit de basse, de moyenne et de haute justice. Aux 14e et 15e siècles apparaissent les seigneuries de la Piglais, les manoirs du Bois Corbin, du Gahil Martin, de Champrond, du Chêne des Plaids et de Vieuville Pépin. La querelle entre les seigneurs voisins et les religieuses prend fin au 17e siècle. A cette période, les noms des lieux-dits se terminent en ais précédé du nom du fondateur. La population au 15e siècle n'est que d'environ cent habitants.

A la veille de la Révolution, environ huit cents âmes vivaient à Mouazé.

Dans la seconde moitié du 19e siècle, le bourg de Mouazé change de visage par l'aménagement de chemins vicinaux, la construction d'une église, d'un presbytère et d'une mairie-école. De là, de nombreuses constructions s'implantent.

Géomorphologie

Le territoire de Mouazé est traversé par l'Illet, un affluent de l'Ille. Le sous-sol se compose de schiste et de grès briovériens, de sables pliocènes tertiaires, de limons quaternaires et d'alluvions quaternaires.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Mouazé

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série 4 J : Fonds Joseph des Bouillons. (A. D. Ille-et-Vilaine, 4J 197).

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage du plan parcellaire de la commune de Mouazé. Canton de Saint-Aubin-d'Aubigné, arrondissement de Rennes, département d'Ille-et-Vilaine. Terminée sur le terrain le 9 août 1828 sous l'administration de Mr le Vte de Curzay, préfet, Mr Bidard, maire, et sous la direction de Mr D'Astis directeur des contributions, Mr Naylies. Échelle 1/10000e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    p. 487-490 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • CHEVREL, Alain. Mouazé de la découverte aux racines. Imprimerie Juette, s.l., 1998.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    p. 318-323 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).

    p. 1373-1376
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.