Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Lohéac

Dossier IA35007895 réalisé en 2000

Fiche

Du point de vue architectural, la commune présente un caractère spécifiquement urbain, compte tenu de l'importance de son ancien bourg marchand constitué au pied d'un ensemble fortifié, siège de l'importante baronnie de Lohéac depuis le 11e siècle. Cet ensemble succède probablement à un oppidum sur la voie romaine d'Angers à Carhaix.

La paroisse d'abord enclavée dans celle de Guipry ne fut créée qu'à partir du 12e siècle à la suite de la fondation du prieuré Saint-Sauveur sur l'une des buttes de la forteresse. Au nord du territoire communal actuel, l'ancienne paroisse, puis commune de Saint-Germain-des-Prés, érigée durant le 16e siècle, est rattachée à Lohéac depuis 1845.

L'habitat principalement aggloméré au bourg présente quelques intéressantes demeures, hôtels particuliers ou auberges datant des 16e siècle et 17e siècle. A Saint-Germain, l'architecture dispersée est essentiellement vernaculaire et pour l'essentiel remaniée. Les manoirs de Baron, de Saint-André ou de la Cour Neuve ont été détruits ou transformés au 19e siècle en ferme ou en demeure bourgeoise. La Cour Neuve abrite aujourd'hui le Musée du manoir de l'automobile réunissant une remarquable collection.

Parmi les édifices agricoles, la ferme du Clos d'A-Haut mérite un signalement particulier. Construit quasi essentiellement en terre, l'ouvrage est probablement, hors du bassin rennais, l'un des plus vastes de son type.

Parmi les églises ou chapelles, l'église paroissiale Saint-André est reconstruite à la fin du 19e siècle par Arthur Regnault au centre du bourg, l'ancienne église paroissiale Saint-Germain n'est conservée qu'à l'état de ruines. Au lieu-dit l'Abbaye ou la Vallée, l'ancienne chapelle transformée en grange du prieuré Saint-Nicolas mérite d'être signalée.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Lohéac

Références documentaires

Documents figurés
  • Carte de la France, feuille 129, par César-François Cassini de Thury, fin 18e siècle, échelle 1/86.400. Institut Géographique National.

  • Carte géologique détaillée de la France, feuille de Redon levée par les Officiers du Corps d'Etat-Major Moisy, Blanchard et Giroux et publiée par le Dépot de la Guerre en 1855, révisée en 1928. 3e réédition par le service de la Carte géologique de la France du ministère de l'Industrie. Offset-Levallois (Seine), 1964. 1/80000e.

  • Tableau d'assemblage du cadastre de Saint-Germain-des-Prés, échelle 1/10.000, 1830 (Mairie de Lohéac).

Bibliographie
  • GUILLOTIN DE CORSON. Pipriac et ses environs. Paris : Res Universis, 1990.

    p. 42-53
  • GUILLOTIN DE CORSON. Les grandes seigneureries de Haute-Bretagne ; les baronnies, marquisats, comtés et vicomtés compris dans le territoire d´Ille-et-Vilaine. Paris : Le Livre d´histoire, 1999.

    p. 230-238
  • BOURDE DE LA ROGERIE, Henri. Artistes en Bretagne. Fichier Henri Bourde de la Rogerie. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1998.

    notices 03013, 07134, 07350
  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Saint-Malo : Les Dossiers du Ce.R.A.A. 1990.

  • GUILLOTIN DE CORSON. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886, 6 vol.

    tome V, p. 85-91 ; tome II, p. 197-201
  • BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine... Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929, 4 vol.

    tome II, p. 294-299
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

    p. 516-517