Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de la Chapelle-aux-Filtzméens

Dossier IA35042258 réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

La Chapelle-aux-Filtzméens

Canton de Tinténiac

Arrondissement de Saint-Malo

Superficie : 636 ha

Population 1999 : 382 hab.

Cours d´eau : le canal d´Ille-et-Rance, le Linon

Nombre total de dossiers architecture : 113

Nombre total de dossiers à sélectionner ou méritant une étude souhaitable : 20

Les conditions de l´enquête

Cet inventaire préliminaire a été effectué en mai 2006. Il intègre la documentation réalisée sur la commune en 1970 par M. Barguil et M. Le Bihan. Les photos en noir et blanc prises à cette période ont pour beaucoup d´entre elles une valeur documentaire importante. Certains logis n´ont pas été retrouvés, d´autres ont été remaniés ou restaurés. L´aspect évolutif de l´habitat rural a été maintes fois constaté au cours de l´enquête. Les modifications de distribution des logis sont fréquentes sans toutefois altérées l´habitation dans son ensemble. Le patrimoine rural de la commune et plus largement du canton demeure toutefois encore en place et en cours de restauration.

Le contexte historique

Les origines de la commune demeurent encore mal connues. Selon certaines sources, elles sont attribuées à la fondation d´un prieuré qui était situé au Sud du territoire, proche du canal d´Ille-et-Rance. L´étymologie du nom fait supposer, en effet, que les moines de Saint Méen fondèrent les premiers un établissement religieux qui passa ensuite entre les mains des chanoines réguliers de Montfort avant d´être uni à la cure. Tout d´abord, simple trève de la paroisse voisine de Meillac, la Chapelle-aux-Filzméens est érigée en 1630 en paroisse indépendante, sous l´égide de l´évêque de Dol, Mgr Hector d´Ouvrier et de Jean de Francheville, seigneur du lieu.

Le cadre géographique

Le territoire de la commune, en forme de botte est très peu étendu, 636 ha et se situe à l´extrémité orientale du canton. Le paysage vallonné est encore bocagé. Des axes routiers à partir du bourg traversent la commune en étoile. Le canal d´Ille-et-Rance situé au Sud forme une voie d´eau exceptionnelle qui allie les plaisirs de la plaisance, de la promenade et du patrimoine. En dehors du bourg, quelques principaux lieux-dits, Tréfumel, Trémabon, le Village, regroupent un habitat ancien construit majoritairement en granite. Un affleurement de roche est perceptible notamment dans les cours des fermes de Trémabon. La mise en oeuvre de murs en terre s'est principalement étendue au 19e siècle.

Le patrimoine de la commune

L´église paroissiale

Bien que l´église ait conservé son enclos et son cimetière, elle ne se détache pas de l´extérieur du corpus des nombreuses églises rurales d'Ille-et-Vilaine. Son aménagement intérieur de style néo classique mérite toutefois d´être remarqué. Celui-ci a été réalisé, en 1838, au début de la carrière de Jean Gabriel Frangeul, qui ne possède pas alors le titre d'architecte. L´abbé Pocquet-du-Haut-Jussé, dans son ouvrage sur le mobilier religieux au 19e siècle rend hommage à cet architecte talentueux et signale le décor de la Chapelle-aux-Filtzméens dont il a retrouvé le marché.

Le château

Le château du logis est le joyau architectural de la commune. Il a fait l'objet d'une inscription à l'Inventaire des Monuments Historiques en 1976. Outre ses façades des 16e et 17e siècles, il a conservé son décor intérieur. Les appartements ont été décorés au 18e siècle de belles boiseries, dans les salons du rez-de-chaussée mais également dans les chambres de l´étage. L´environnement extérieur, allée, douves, jardins, colombier et métairie, complète cet ensemble de qualité.

Le regroupement de l´habitat, Trémabon, les puits de rouissage

Parmi les lieux-dits de la commune, le village de Trémabon retient à plusieurs titres notre attention. Le patrimoine ancien qui remonte au 17e siècle a été maintenu jusqu´à nos jours. S´y perçoit également une organisation communautaire bien structurée. Des puits, ou bassins de rouissage, témoins d´anciennes activités liées à culture du lin et du chanvre sont encore en partie en place. Selon la mémoire orale chaque famille possédait un puits de décantation. Ceux-ci seraient à restaurer en raison de leur rareté sur ce territoire.

Le canal d´Ille-et-Rance et ses abords, un atout majeur

La portion du canal qui traverse la commune est de toute beauté. Une anse de retournement anime la régularité du lit qui est bordé de chemins de halage. Un quai de débarquement de marchandises y a été aménagé vers 1872 pour désenclaver le secteur et notamment la ville de Combourg privée de voie navigable. Quelques péniches y trouvent toujours un ancrage et les nombreuses bornes d´amarrage rappellent la grande activité commerciale d´antan basée sur le transport de marnes et de calcaire pour l'amendement des terres. Ce lieu enchanteur invite aujourd´hui à la promenade et mérite d´être également signalé.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Chapelle-aux-Filtzméens (La)

Annexes

  • Liste des chronogrammes

    Trévereuc, 1612

    Réal, 1632

    Basse Blochetière (la), 1664

    Tréfumel, 1689

    Valet (le), 1736

    Petite Massue (la), 1854

    École communale des filles, 1865

    Maison dite Creis Ker, 1877

    Village (le), 1878

    Pré Henry (le), 1889

    Trévereuc, 1894

    Tréfumel, 1898.

  • 19883500125XB : Fonds Lagrée - Carte postale ancienne - La Chapelle-aux-Filtzméens (I.-et-V.) - Château du Logis - Archives départementales d'Ille-et-Vilaine - 8Fi.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série 2O 57 : Administration et comptabilité communales, édifices publics, commune de la Chapelle-aux-Filtzméens.

  • A. D Ille-et-Vilaine : Série 3 S280, Fonds Ponts-et-Chaussés. Navigation intérieure. Fleuves, lacs, canaux.

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage et sections cadastrales de la commune de la Chapelle-aux-Filtzméens, canton de Tinténiac, arrondisement de Saint-Malo, terminé sur le terrain le 1er octobre 1834, par M. Lesné, géomètre en chef, M. Clément, géomètre du cadastre. (A.D.Ille-et-Vilaine : série P).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    p. 333-334 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

    p. 56
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).

    p. 1641
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    p.321-323 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • POCQUET DU HAUT-JUSSÉ, Bertrand. Le mobilier religieux du XIXe siècle en Ille-et-Vilaine. Bannalec : Imprimerie Régionale, 1985.

    p. 27-30 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)