Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Clohars-Carnoët

Dossier IA29000582 réalisé en 2001

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Aires d'études Quimperlé
Adresse Commune : Clohars-Carnoët

La plus grande commune du canton de Quimperlé possède un patrimoine naturel et bâti très varié, à l´image de son territoire de 3963 hectares qui s´étend entre l´ancienne forêt ducale, puis royale, et le littoral atlantique aux côtes rocheuses entrecoupées de plages et de criques. La limite orientale de la commune se confond avec la vallée légèrement encaissée de la rivière de la Laïta qui forme aussi la frontière administrative avec le département du Morbihan. Mais la parenté des patrimoines recensés de part et d´autre de la Laïta montre que celle-ci n´a jamais constitué un obstacle à la circulation des hommes et des manières de faire ; en témoignent les nombreux gués et passages attestés depuis au moins l´époque médiévale et dont ceux de Saint-Maurice et du Pouldu étaient les plus fréquentés. La paroisse, attestée dès le milieu du 11e siècle (plebs Cluthgual, Croezgal Carnoet, Clouhal, Kloar), est issue des défrichements de la forêt occupant une grande partie nord ce qui explique la concentration de l´habitat dans le sud, en zone côtière. Abondantes, les traces de l´occupation humaine vont de mégalithes, sépultures et retranchements médiévaux, étudiés par les archéologues, aux quartiers balnéaires de la Belle Époque chers aux peintres et estivants, en passant par le site monastique de Saint-Maurice (site inscrit en 1964) et des témoins notables de l´architecture seigneuriale, scolaire ou portuaire. Le patrimoine porte la marque d´influences et d´attirances multiples ; le rayonnement des ateliers cornouaillais des 15e et 16e siècles fut grand avant qu´ils ne soient éclipsés par le prestige de Port-Louis et de Lorient.

Le renouveau de l´agriculture s´amorce dans les années 1850 et atteint son apogée vers 1900, réalité dont témoigne l´architecture agricole. A la même période, l´essor d´une zone balnéaire à l´ouest du Pouldu empiète, d´abord d´une manière diffuse, sur l´espace rural avant de faire place, depuis les années 1930, à une urbanisation de plus en plus dense. Depuis les années 1960, hameaux et paysages ruraux de la zone littorale sont progressivement intégrés dans des lotissements à usage saisonnier.

Le service régional de l'Inventaire de Bretagne, soutenu par le Conseil général du Finistère et la communauté des communes du pays de Quimperlé (mise à disposition du cadastre vectorisé), a conduit entre 2000 et 2002 l'inventaire du patrimoine architectural et mobilier du canton de Quimperlé. L´opération, menée selon une approche territoriale (inventaire topographique), a été effectuée par un chercheur, ingénieur d´études à plein temps, ponctuellement aidé par un conservateur du patrimoine. Les prises de vue ont été assurées pour moitié par un photographe du service, pour un tiers par un photographe privé sous contrat et pour un tiers par le chercheur. Les recherches documentaires, les enquêtes, les études et la mise en forme des données électroniques, restituées à la commune sous forme de cédérom, ont été assurées par le chercheur responsable de l´aire d´étude.

La restitution des données découle de la méthode d'analyse. A chaque élément recensé correspond une notice. Cependant, pour appréhender les familles d'édifices représentés en grand nombre (les maisons par exemple), il a été procédé à une sélection raisonnée d'unités à étudier, les caractères communs à chaque famille étant restitués dans un dossier collectif. En ce qui concerne les objets produits en série, ils ont été simplement mentionnés dans des listes supplémentaires. A l´échelle nationale, l´accès aux données est possible via les bases de données Mérimée (architecture) et Palissy (objets mobiliers) du ministère de la Culture (http : //www.culture.gouv.fr/documentation/merimee/accueil.htm).

Sites de proctection site inscrit

Annexes

  • 20022903144NUCAB : - Archives nationales - N4 1, Finistère, Quimperlé.

    20022901226NUCA : - Archives départementales du Finistère - 3 P 101.

    20002900408X : - Archives départementales du Finistère - 1Fi.

    20022901229NUCA : - Service hydrographique et océanographique de la Marine, Brest - F20-PH20.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.N. N 4 1, Finistère, Quimperlé. Plan géométrique de la forêt de Carnoët, par J.-B. Robert, géomètre, 1731.

  • A.D. Finistère (3 P 101). Tableau d'assemblage de 1823 , échelle 1/10 000. De Foresta, préfet, Andouy, maire, Dessaux et Azémar, géomètres.

  • A. P. Le Thoër, Clohars-Carnoët.

Bibliographie
  • OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. 1ère édition 1778-1780. Nouvelle édition, revue et augmentée par MM. A. Marteville, et P. Varin, avec la collaboration principale de MM. De Blois, Ducrest de Villeneuve, Guépin de Nantes et Lehuérou. Rennes, 1843, p. 188-189.

  • DU CHATELLIER, Jacques. Les époques préhistoriques et gauloises dans le Finistère. Rennes, 1907.

  • PEYRON, Paul, ABGRALL, Jean-Marie. Clohars-Carnoët. Diocèse de Quimper et de Léon. Notices sur les paroisses. Quimper, 1906-1919.

    p. 227-241
  • CASTEL, Yves-Pascal. Atlas des croix et calvaires du Finistère. Société archéologique du Finistère, 1980, Quimper, p. 51-53.

  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988.

    p. 63-65 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • TANGUY, Bernard. Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. Douarnenez : Ar-Men-Le Chasse-Marée, 1990.

    p. 52-53
  • BELLANCOURT, Yves. Préhistoire au pays de Quimperlé. Collège de La Villemarqué, Quimperlé, 1991.

  • BOURDE DE LA ROGERIE, Henri. Artistes, artisans, ingénieurs en Bretagne. A.P.I.B. (Association pour l´Inventaire de Bretagne), Bruz, 1998.

  • Le Patrimoine des communes du Finistère (Collection Le Patrimoine des Communes de France). Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998, t. I.

    p.1331-1338
  • BRIARD, Jacques. Les tumulus d'Armorique. Paris, 1984. Repris dans : Bulletin de la société d'histoire de Kemperlé, Quimperlé, 1983-2001.

  • QUAGHEBEUR, Joëlle. La Cornouaille du 9e au 12e siècle. Mémoire, pouvoirs, noblesse. Société archéologique du Finistère, Quimper, 2001, p. 329-340.

  • INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Quimperlé et son canton. Images du Patrimoine , n° 217, Rennes, 2002.

    p. 3-17, 21-38