Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Clayes

Dossier IA35028719 réalisé en 2003

Fiche

Œuvres contenues

L'enquête

Le recensement préliminaire à l'étude du patrimoine mobilier et architectural de la commune de Clayes a été réalisé, concernant l'architecture, durant le mois de novembre 2003 ; il a porté sur l'ensemble des oeuvres bâties avant le milieu du 20e siècle. Les dossiers qui suivent sont classés du général, ou du thématique, au particulier. Près de la moitié des 67 immeubles de l'architecture domestique ou agricole recensés par l'Insee en 1946 est documenté individuellement, l'autre collectivement.

Certaines oeuvres uniques ou au contraire représentatives portant la mention 'oeuvre sélectionnée' ou 'étude souhaitable' dans les observations revêtent un intérêt supplémentaire à l'échelon communal avant qu'une étude comparative à une échelle plus large vienne étayer ce choix. Cependant leur sélection qui découle d'une logique documentaire spécifique à l'inventaire ne réunit pas tous les critères propres à constituer une valeur patrimoniale intrinsèque ; des oeuvres simplement recensées, souvent transformées, peu ou pas commentées ici, peuvent revêtir des intérêts singuliers notamment en termes d'identité et de mémoire.

Note de synthèse

Citée dès le XIIe siècle l'église de Clayes dépendait du diocèse de Saint-Malo ; elle appartenait à l'abbaye Saint-Melaine de Rennes. Érigée en succursale en 1803, la paroisse fut supprimée et rattachée à Parthenay en 1814 puis reconstituée en 1826.

D'une superficie réduite à 416 hectares, situé au nord-est du canton de Montfort-sur-Meu, le territoire communal repose sur les schistes primaires tendres constituant pour l'essentiel la base des terrains du bassin de Rennes. Cette caractéristique explique que l'essentiel des constructions vernaculaires sont en terre.

Ouvrages insignes dans la localité, les oeuvres monumentales les plus anciennes sont toutefois construites en schiste comme l'église paroissiale datant de la période médiévale ou le château de Clayes Palys du XVIIIe siècle.

Quelques édifices, à l'instar d'une très ancienne maison remontant au XVIe siècle à la Busardais sont des constructions associant terre et schiste en maçonnerie ; une ancienne ferme à la Rue témoigne pour le XVIIIe siècle de la qualité des mises en oeuvre en terre suivant la technique de la bauge. Cette technique va prédominer dans la période moderne jusqu'au milieu du XXe siècle ; l'ancienne maison commerciale de Bel Air, à l'écart du bourg, en bordure de la départementale D21 est à ce titre un témoin digne de considération.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Clayes

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune de Clayes, plan levé en 1843 par le géomètre Ferré, échelle 1/10000e (A. D. d'Ille-et-Vilaine : 3 P 5312).

Bibliographie
  • Le Patrimoine des Communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le Patrimoine des Communes de France).

    tome II, p. 976-975 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD, Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Editions Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine, histoire, archéologie, monuments Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929, 4 vol.

    tome I, p.419-421
  • GUILLOTIN DE CORSON. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886, 6 vol.

    tome IV, p. 440-444