Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Chasné-sur-Illet

Dossier IA35010912 réalisé en 2001

Fiche

Œuvres contenues

La commune de Chasné-sur-Illet s'étend sur 947 hectares. Située au nord ouest du canton de Liffré, en lisière de la forêt de Rennes, c'est une commune à caractère exclusivement rural où dominaient les bois au 18e siècle (Ogée). Le sol constitué de schistes briovériens, très tendres, peu propices à la réalisation architecturale, détermina le choix de la terre pour l'essentiel des constructions domestiques et agricoles. L'habitat est organisé en fermes isolées ou en écarts ne réunissant, souvent, pas plus de quatre logements, à l'exception de quelques villages comme la Mettrie, du Bouessay, de la Chênaie aux Butteaux ou de Janson.

La paroisse de Chasné existe depuis la première moitié du 11e siècle. L'église d'abord offerte, ainsi que ses dépendances, aux moines de Saint-Florent-de-Saumur devint un prieuré-cure dépendant de l'abbaye de Saint-Sulpice-la-Forêt en 1330.

René de Montbourcher marquis du Bordage, commune limitrophe de Ercé-près-Liffré, possédait les droits de haute justice en un château situé à proximité de l'église. En 1680, le château est décrit comme suit : "les manoir, maison, cour, jardin, mottes[3], douves, fossés, bois, estang, colombier et garennes de Channé, près lesquels sont l'église et cimetière dudit Channé, dont le seigneur (du lieu) est fondateur" (Guillotin de Corson). L'ensemble a, aujourd'hui, complètement disparu, il ne reste aucune trace en élévation, pas même les fossés encore assez bien conservés au milieu du 19e siècle.

Outre l'église paroissiale Saint-Martin-de-Tours entièrement remaniée depuis l'époque romane, la commune ne compte guère d'ouvrage monumental. L'architecture nobiliaire a presque entièrement disparu à l'exception du manoir de la Porte Pilet ou de vestiges à la Roualle. La maison de l'ancienne chapellenie de Launay Blanchet est encore heureusement conservée. Les fermes et les maisons les plus anciennes des 18e siècle et 19e siècle sont pour la plupart remaniées ou reconstruites quasi essentiellement en terre au 19e siècle. Le bourg concentre quelques constructions de la limite du 19e siècle et du 20e siècle d'intérêt local avant les nouveaux développements sous forme de lotissements à la fin du 20e siècle.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Chasné-sur-Illet

Annexes

  • 20013506463NUC : - Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Ille-et-Vilaine. Série Q : 1 Q 354. 5 Procès verbaux de vente correspondant aux 5 lots de la métairie de la Salle.

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage de la commune de Chasné-sur-Illet. Levée par Lebreton, géomètre, 1826, échelle 1/2500e. (A.D. Ille-et-Vilaine : 3 P 5298).

Bibliographie
  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927.

    t. 1, p. 356-359 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886.

    p. 368-375 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

    t. 1, p. 164
  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat, 1994.

    p. 59
  • Le Patrimoine des Communes d'Ille-et-Vilaine, Paris : Flohic Editions, 2000. (Le Patrimoine des Communes de France).

    t. 1, p. 789-792