Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Bourgbarré

Dossier IA35046918 réalisé en 2007

Fiche

Œuvres contenues

L'enquête :

Le recensement préliminaire à l'étude du patrimoine mobilier et architectural de la commune de Bourgbarré a été réalisé, concernant l'architecture, durant les mois de novembre 2007 à janvier 2008. Cette enquête comprend 200 dossiers et 632 photographies. Les dossiers qui suivent sont classés du général, ou du thématique, au particulier. Plus de la moitié des immeubles de l'architecture domestique ou agricole recensés par l'Insee en 1946 est documentée individuellement. Ces dossiers n'ont pas la prétention d'être exhaustifs, cependant, ils contiennent différents types d'informations : description, datation, historique, renseignements sur les matériaux, photographies du bâtiment, localisation cartographique de ce dernier, etc. 20 bâtiments ont été sélectionnés en vue d'une étude approfondie future. D'autre part, un certain nombre de bâtiments antérieurs à 1940 a simplement été recensé, c'est-à-dire qu'ils sont localisables grâce au système d'information géographique. Souvent transformés de façon importante ce qui ne permet pas de les interpréter, ils n'ont pas fait l'objet d'un dossier individuel.

Présentation de la commune :

La commune de Bourgbarré est située dans le bassin rennais, à 15 kilomètres au sud-ouest de Rennes, et s'étend sur 1420 hectares. Bourgbarré est traversé par la rivière l'Ise, affluent de la Seiche qui, elle-même se jette dans la Seiche. Le territoire se rétrécit vers la Houssais et se poursuit vers l'ouest par une poche englobant une dizaine de villages dont Sept Fours, qui se trouve à 5 kilomètres du bourg. Cette partie du territoire est appelée les "colonies" par les habitants de Bourgbarré.

Bourgbarré existait en tant que paroisse dès le XIIe, mais les origines exactes du bourg sont inconnues. Il semble avoir été appelé autrefois "la Ville Rouge", nom qui indique en général une création gallo-romaine. Des traces d'habitation datant de cette époque, relevées sur l'ensemble de la commune confirment l'existence d'un village. On a même identifié récemment un site préhistorique, proche du bourg.

Le nom actuel de la commune, qui signifie simplement bourg fortifié, est dû à la motte féodale située à l'intersection des routes d'Orgères et de Saint-Erblon. Ces mottes, châteaux-forts primitifs, sont apparues à la fin du 10e siècle ou au 11e siècle. Elles sont formées d'une colline artificielle sur laquelle était dressé un donjon de bois. Le tout était entouré de fortifications, douve et talus avec palissade de bois, et protégeait une cour attenante, elle-même fortifiée, où venait se réfugier la population en cas d'attaque. Ces mottes sont nombreuses dans la région et représentent apparemment une ligne de défense marquant la zone frontière entre Francs et Bretons.

Le bourg s'est développé au pied de ce château et sous sa protection. Quatre maisons anciennes sur la place de l'église, bien que transformées au cours des âges, représentent encore les derniers vestiges de ce bourg médiéval. L'une d'elles renfermait "l'Auditoire" et la prison de la châtellenie de Bourgbarré. L'église actuelle a été achevée en 1610, mais elle a remplacé une plus ancienne, datant du 11e ou 12e siècle.

Aujourd'hui très délabré, le manoir de la Vayrie, moins rustique que le château féodal, fut construit au 13e siècle à 1 km du bourg par les seigneurs de Bourgbarré, "Voyers", c´est-à-dire justiciers de la châtellenie. C'est là qu'habitait Gabriel Ier de Montgommery, fils de Jacques Ier de Lorges, comte de Montgommery. En 1559, il fut le vainqueur malheureux d'un tournoi qui l'opposait au roi de France Henri II, lors duquel il le blessa à l'œil. Celui-ci mourut quelques jours plus tard dans d'atroces souffrances et à la demande de Catherine de Médicis, Gabriel de Montgommery eut la tête tranchée en place de Grève à Paris, le 26 juin 1574.

Dix autres manoirs ont été recensés dans la commune, dont cinq attestés au 15e siècle et deux au 17e siècle. Ils ont disparu pour la plupart, mais on peut encore voir celui de Mesneuf daté du 15e siècle, bien conservé malgré quelques transformations, et le presbytère, du 17e siècle. Cette abondance témoigne d'une période de prospérité au 15e siècle, mais les plus anciennes fermes conservées ne datent que du début du 17e siècle. On ne devait trouver dans la campagne, auparavant, que des habitations construites en motte de gazon et en bois.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Bourgbarré

Annexes

  • Liste des chronogrammes de la commune :

    Maison, La Jubrais : 1621

    Croix monumentale, Mesneuf : 1622

    Ferme, Fayelle : 1624

    Ferme, La Rue Robin : 1639

    Presbytère, L'Epinais : 1663

    Ferme, Moc Souris : 1669

    Ferme, L'Auriais : 1832

    Maison, rue de l'Ancienne Mairie : 1838

    Château, Le Teilleul : 1845

    Ferme, Launay Garnier : 1878

    Mairie-Ecole, rue de l'Ancienne Mairie : 1885

    Maison, rue d'Orgères : 1889

    Croix de chemin, rue de l'Ise : 1896

    Grange, Le Cormier : 1942

    Croix de chemin, rue des Sports : 1943

    Oratoire, rue de l'Ancienne Mairie : 1952.

  • 20073509098NUCA : - Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20073510915NUCB : Carte postale - Mairie de Bourgbarré

    20073510916NUCB : Carte postale - Mairie de Bourgbarré

    20073510917NUCB : Carte postale - Mairie de Bourgbarré

    20073510918NUCB : Carte postale - Mairie de Bourgbarré

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administartion et comptabilité communales. Edifices publics. Monuments et établissements publics. Biens communaux (An XI-1931) : 2 O 33/6.

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administartion et comptabilité communales. Edifices publics. Monuments et établissements publics. Eglise (1857-1931) : 2 O 33/7.

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administartion et comptabilité communales. Edifices publics. Monuments et établissements publics. Presbytère (An XI-1911) : 2 O 33/8.

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administartion et comptabilité communales. Edifices publics. Monuments et établissements publics. Cimetière, concessions (1853-1933) : 2 O 33/9.

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administartion et comptabilité communales. Edifices publics. Monuments et établissements publics. Ecoles (1853-1925) : 2 O 33/10.

  • A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administartion et comptabilité communales. Edifices publics. Monuments et établissements publics. Monument de la guerre 14-18 (1920-1921) : 2 O 33/12.

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune de Bourgbarré. Canton de Rennes. Département d'Ille-et-Vilaine sud-ouest. Arrondissement de Rennes. Département d'Ille-et-Vilaine.. Dessin, Monsieur Brelet, géomètre du cadastre, octobre 1812, échelle 1/10000e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Bourgbarré. Section A de Château Logé en 3 feuilles, 1ère feuille Par Monsieur Brelet (1812), échelle 1/2500e (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • Bourgbarré. Section A de Château Logé en 3 feuilles, 2e feuille Par Monsieur Brelet (1812), échelle 1/2500e (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • Bourgbarré. Section A de Château Logé en 3 feuilles, 3e feuille Par Monsieur Brelet (1812), échelle 1/2500e (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • Bourgbarré. Section B du Rocher en 2 feuilles, 1ère feuille Par Monsieur Brelet (1812), échelle 1/2500e (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • Bourgbarré. Section B du Rocher en 2 feuilles, 2e feuille Par Monsieur Brelet (1812), échelle 1/2500e (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • Bourgbarré. Section C du Bourg en 3 feuilles, 1ère feuille Par Monsieur Brelet (1812), échelle 1/2500e (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • Bourgbarré. Section C du Bourg en 3 feuilles, 2e feuille Par Monsieur Brelet (1812), échelle 1/2500e (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • Bourgbarré. Section C du Bourg en 3 feuilles, 3e feuille Par Monsieur Brelet (1812), échelle 1/2500e (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • Bourgbarré. Section D de Sept Fours en 3 feuilles, 1ère feuille Par Monsieur Brelet (1812), échelle 1/2500e (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • Bourgbarré. Section D de Sept Fours en 3 feuilles, 2e feuille Par Monsieur Brelet (1812), échelle 1/2500e (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • Bourgbarré. Section D de Sept Fours en 3 feuilles, 3e feuille Par Monsieur Brelet (1812), échelle 1/2500e (A. D. Ille-et-Vilaine).

  • 409. Bourg-Barré (I.-et-V.) - Vue Générale. E. Mary-Rousselière, Rennes. (s.d.).

  • 4596. Bourgbarré (I.-et-V.) - L'Arrivée route de Rennes. E. Mary-Rousselière édit., Rennes. (s.d.).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Editions Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, Rennes, 2002.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. GP Impressions-Kervaux, Plouagat, 1994.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. P. Dubois Libraire-éditeur, Rennes, 1884.

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Itinéraire du patrimoine, n°34, Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Collection : Le patrimoine des communes de France. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes.

  • Bourgbarré, une histoire partagée. Ville de Bourgbarré, 2006.