Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Baguer-Morvan

Dossier IA35001179 réalisé en 1997

Fiche

Œuvres contenues

Ancienne paroisse connue depuis le 6e siècle, Baguer-Morvan est une commune du canton de Dol-de-Bretagne. Située au sud de ce dernier, elle est éloignée de la mer contrairement à la plupart des localités du canton. Ainsi son nom, du breton "Bagad mor wan" qui signifie "gens de mer", semble plutôt curieux d´un premier abord. Pourtant, il exprime une réalité de ce type de commune. Nécessaires au développement économique du front de mer, elles jouaient le rôle important d'arrière-pays (hinterland). Elles fournissaient la matière première des échanges maritimes, depuis le Vivier-sur-Mer (le port le plus proche) jusqu'à Cancale et Saint-Malo ; elles procuraient une main d´oeuvre saisonnière (activité du pêcheur-agriculteur) qui, dans les pays de Dol et du Clos-Poulet (dans lesquels s'inscrit Baguer-Morvan), travaillait par exemple sur les bisquines à la saison du dragage des huîtres.

Les manoirs mentionnés par Paul Banéat sont au nombre de onze : Beauregard, la Hirlais, Vaudoré, Launay Blot, Bois Hamon, la Hellandais, Assis, Touraude, la Guédinais, Vauroux, les Salles. Selon l´auteur, il en existait encore trois à la fin des années 1920 : Beauregard, Launay Blot et Assis. On peut dire, aujourd´hui, que ce compte n´a pas changé même si en réalité les constructions de Launay Blot et d´Assis n´ont plus grand-chose à voir avec l´architecture manoriale (la première fut remplacée par une malouinière, la seconde par une demeure bourgeoise du 19e siècle). Beauregard reste sans nul doute la plus belle oeuvre de ce type encore visible sur la commune.

Le manoir de la Hirlais ne subsiste que par quelques vestiges : les traces de son moulin à eau (bassin de retenue, chaussée), un vestige de cheminée. Au Vaudoré, au Bois Hamon, à la Hellandais, à la Guédinais, au Vauroux et aux Salles, il ne reste plus rien si ce n'est quelques vestiges pour certains. On peut citer enfin les châteaux de Halouze et de la Haute Dibois dont ne parle pas Paul Banéat.

La commune de Baguer-Morvan semble prendre son essor tardivement. Jean-Baptiste Ogée rapporte une production agricole importante à la fin du 18e siècle mais le repérage fait apparaître une majorité d'ouvrages de la seconde moitié du 19e siècle. La construction de la voie de chemin de fer Saint-Malo-Rennes dans les années 1860 n'y est sans doute pas étrangère. Elle traverse la commune du sud-ouest au nord-est en passant par les domaines proches de Launay Blot et de la Hirlais.

Les Annuaires d'Ille-et-Vilaine, mentionnent très peu d´industries sur la commune. Trois scieries y furent installées entre 1924 et 1939. Une usine de guano est signalée en 1904 au Vaudoré. Il n'existe aujourd'hui aucune trace de ces établissements.

Quelques ouvrages dénaturés mais néanmoins datés ont été recensés : "1808" à la Touche, "1822" à la Basse Roche, "1838" au Grand Clos, "1733" à la Nyaubry, "1877" à la Basse Dibois, "1852" à la Dibois, "1793" à la Roche Guillaume. Quelques vestiges enfin : 16e siècle à la Sageais, au Bois Hamon, à Château Baguer ; 15e/16e siècle à la Morinais, la Basse Roche, la Quéhannière.

Les constructions antérieures à la seconde moitié du 19e siècle ont très souvent subi des modifications en vue d'une modernisation. Ainsi beaucoup d'ouvertures ont été remaniées. On pourra noter à ce propos deux bons exemples de cette modernisation sur les dépendances agricoles de la Hellandais et celles de la Salle.

Matériaux

La carte géologique de la région montre que la commune est coupée en deux. Au nord d'une ligne passant par la Ville Arthur et la Haute Roche, on se situe sur un sol schisteux alors qu'au sud de cette ligne il s'agit d'un sol granitique. On retrouve, ces deux roches dans les constructions de la commune. Elles sont parfois mêlées dans le parement mais le granite est utilisé seul dans la grande majorité des cas. Nous avons repéré d'anciennes carrières à la Basse Roche, aux Saudrais et dans les Landes de Dol au sud du Bois Gautier. Elles sont toutes abandonnées aujourd'hui.

Les couvertures sont généralement en ardoise. Nous n'avons repéré l'utilisation du chaume que dans trois endroits : à Beauregard, à la Haute Roche et à la Saule où est conservé un bel exemple de chaumière.

Nous avons repéré l'utilisation de la terre dans les écarts suivants : la Cours ès Lassés, la Cocherie, la Péhollière (resserre), le Frèche (fournil), la Hellandais (fournil), la Petite Lande Martin (étable - ancien logis du 18e siècle), la Haute Ville, les Petites Cours (fournil), la Gaudinière (logis fin 18e siècle), la Lande Martin (dépendance). On notera qu'il s'agit essentiellement de dépendances agricoles sauf au Clos Fresnais, à la sortie du bourg, où il s´agit d´un ancien logis du 18e siècle.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Baguer-Morvan

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Ille-et-Vilaine. Série 4 N. Délibérations du Conseil Local des Bâtiments Civils : 4 N 3.

  • A.P. S.N.C.F., Rennes. Ligne 441 Anciens dessins.

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien, commune de Baguer-Morvan, section A dite du bourg, 1/2500e, 1812. (A.D. Ille-et-Vilaine : 3 P 5242).

  • Plan cadastral napoléonien, commune de Baguer-Morvan, section B dite de la Touche, feuille 1, 1/2500e, 1812. (A.D. Ille-et-Vilaine : 3 P 5242).

  • Collection des cartes et plans Féart, 1/10000e1858-1864. (A.D. Ille-et-Vilaine : 10 Fi (10 Fb 35).

  • Plan cadastral napoléonien, commune de Baguer-Morvan, section G dite des Landes, feuille 2, 1/2500e, 1812. (A.D. Ille-et-Vilaine : 3 P 5242).

  • Plan cadastral napoléonien, commune de Baguer-Morvan, section C dite de Vaudoré, feuille 1, 1/2500e, 1812. (A.D. Ille-et-Vilaine : 3 P 5242).

  • Plan cadastral napoléonien, commune de Baguer-Morvan, section C dite de Vaudoré, feuille 2, 1/2500e, 1812. (A.D. Ille-et-Vilaine : 3 P 5242).

  • Plan cadastral napoléonien, commune de Baguer-Morvan, section F dite des Bois, feuille 2, 1/2500e, 1812 (A.D. Ille-et-Vilaine : 3 P 5242).

  • Plan cadastral napoléonien, commune de Baguer-Morvan, section F dite des Bois, feuille 1, 1/2500e, 1812. (A.D. Ille-et-Vilaine : 3 P 5242).

  • Plan cadastral napoléonien, commune de Baguer-Morvan, section F dite des Bois, feuille 3, 1/2500e, 1812 (A.D. Ille-et-Vilaine : 3 P 5242).

  • Baguer-Morvan. Le bureau de tabac. Carte postale (Mairie de Baguer-Morvan).

Bibliographie
  • BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine. Histoire - Archéologie - Monuments. Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929.

    t. 1, p. 64-66
  • GUILLOTIN DE CORSON, Abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886.

    t. 1, p. 55-61 ; t. 3, p. 619
  • FROTTIER DE LA MESSELIÈRE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat, 1994.

    p. 22-23
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

    p. 64
  • Annuaire rationnel d'Ille-et-Vilaine. Rennes : s.e., 1924.

  • Annuaire officiel d'Ille-et-Vilaine : administratif, industriel et commercial. Rennes : s.e., 1939.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque de l'Ille-et-Vilaine... Rennes : P. Dubois Libraire-Editeur, 1884.

    p. 87