Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Presbytère, avenue de Bretagne (Dompierre-du-Chemin fusionnée en Luitré-Dompierre en 2019)

Dossier IA00006856 inclus dans Le village de Dompierre-du-Chemin (Dompierre-du-Chemin fusionnée en Luitré-Dompierre en 2019) réalisé en 1969

Fiche

Dénominations presbytère
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Fougères Sud
Adresse Commune : Luitré-Dompierre
Lieu-dit : Dompierre-du-Chemin
Adresse : avenue de Bretagne , A 50 m à l'est de l'église.
Cadastre : 1936 A1 177
Précisions commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Dompierre-du-Chemin

La construction du presbytère n'est pas datée. Le caractère exclusif d'habitation est marqué par l'absence de surcroît, et par la présence de deux salles par niveau, avec escalier en tourelle à la jonction.

Le presbytère est cité en 1537. Une description précise est donnée dans un inventaire des biens nationaux (1794). La partie la plus ancienne peut remonter au 16e siècle. Le refend à gauche de la cuisine indique que la salle et le couloir sont des adjonctions. Le type de grandes fenêtres et le lambrissage des murs et de la cheminée indiquent le 18e siècle.

Période(s) Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 18e siècle

Le presbytère est situé à l'est de l'église paroissiale, à l'extrémité du bourg. La maison d'habitation occupe le côté nord d'une cour fermée à l'ouest et à l'est par des dépendances et au sud par un mur de pierres. L'accès au presbytère se fait par l'angle sud de la cour. Au nord se trouve un jardin carré entouré de murs avec un fossé profond d'environ un mètre contre la façade postérieure.

Le bâtiment est construit en petit appareil irrégulier de schiste. Les encadrements des ouvertures sont en granite, les linteaux sont en ciment exceptées les fenêtres de la travée ouest de la façade antérieure. Le presbytère est aspecté au sud, il est de plan rectangulaire divisé en deux par un mur de refend transversal sur toute la hauteur du bâtiment. Il comprend un rez-de-chaussée, un étage sous comble à deux versants. Une tourelle d'escalier demi-hors-oeuvre se trouve en façade postérieure, elle est de plan semi-circulaire. Il y a deux salles par niveau, la tourelle d'escalier est à la jonction.

La façade principale sud a deux niveaux d'ouvertures. La partie ouest se compose de deux travées sur deux niveaux. La travée ouest comprend deux fenêtres appareillées en granite, à linteau monolithe, et arc de décharge au premier niveau. La partie est a des ouvertures de taille et de niveau différents, ainsi au rez-de-chaussée une porte et deux fenêtres, à l'étage deux fenêtres. La façade postérieure nord a des ouvertures remaniées dont les linteaux sont en ciment et des bâtiments en appentis dans la partie est.

Le toit à deux versants est couvert en ardoise, la pente est brisée par un coyau. Il y a trois souches de cheminées : une sur chaque pignon et une sur le mur de refend. La tourelle est couverte en poivrière. Un passage couvert d'un petit toit à deux versants relie les deux toits, formant des noues avec eux et perpendiculaire au versant principal. L'escalier est à vis et en bois.

Murs granite
schiste
appareil mixte
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
toit conique
pignon couvert
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis sans jour
Statut de la propriété propriété privée