Logo ={0} - Retour à l'accueil

Presbytère (Chauvigné)

Dossier IA35049566 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

Dénominationspresbytère
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Antrain
AdresseCommune : Chauvigné
Cadastre : 1937 D2 714

Au début du 17e siècle, le presbytère de Chauvigné relevait du seigneur de Bonnefontaine. Ce dernier bénéficiait à Chauvigné de nombreux privilèges hérités des anciens droits des seigneurs d'Aubigné. Au 20e siècle, cet ancien presbytère fut transformé en logement et en garderie pour enfants. La régularité sur les façades et les arcs segmentaires apparaissent dès le milieu du 18e siècle. L'escalier rampe sur rampe ainsi que la mise en place de cheminées de petite dimension sont également caractéristiques de cette période. Ainsi, la date 1768, inscrite en façade, semble bien correspondre à l´année de construction du presbytère. Toutefois, certains éléments tels que les baies chanfreinées sur la façade postérieure et la présence d'une grande cheminée en granite aux corbeaux à double ressaut sont typiques de la première moitié du 17e siècle. Il est donc possible que le presbytère ait été construit à la place d´un édifice plus ancien, dont on aurait gardé des éléments.

Période(s)Principale : 3e quart 18e siècle
Dates1768, porte la date

Dans le bourg, le presbytère se distingue par ses caractéristiques architecturales. Il est composé de trois niveaux : rez-de-chaussée, premier étage et combles. Ce bâtiment possède un plan en T ; il est situé à proximité de l'église et bénéficie de sa propre cour clôturée de murs et d'une dépendance en pierre de granite. Cette disposition est une référence à la fonction religieuse du presbytère. L'édifice est bâti en moyen et grand appareil régulier de granite et en moellon de granite sur ses différentes façades. La façade principale présente une élévation ordonnancée à trois travées. La porte et les cinq fenêtres sont surmontées d´un arc segmentaire. Deux baies en granite aux contours chanfreinés sont visibles à l'arrière du bâtiment. L'étage des combles est percé de trois lucarnes engagées. Un jour est également percé sur le versant sud de la toiture. Le toit à longs pans est couvert en ardoise. Les pignons débordent de la toiture. L'intérieur a subi de nombreux remaniements mais conserve des éléments d'origine, du 18e siècle. L'une des cheminées a notamment conservé ses corbeaux et son manteau en pierre de granite. Les pièces du rez-de-chaussée sont séparées par des cloisons qui délimitent l´espace réservé à l'escalier rampe sur rampe, la salle et la chambre. L'accès à l'étage se fait par un escalier droit, tournant, situé au centre du presbytère. L'étage a été réaménagé afin d'accueillir un logement et les cheminées ont toutes été rebouchées. Enfin, l'étage des combles a conservé sa charpente à chevron formant ferme.

Mursgranite
Toitardoise
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
pignon découvert
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour
Statut de la propriétépropriété de la commune