Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Porte de Locmaria, enceinte urbaine (Le Palais)

Dossier IA56132092 inclus dans Courtine 18, enceinte urbaine (Le Palais) réalisé en 1973

Fiche

Á rapprocher de

Appellations Porte de Locmaria, Porte de Ramonet
Parties constituantes non étudiées fossé, mur défensif, pont mobile
Dénominations porte de ville, poterne
Aire d'étude et canton Bretagne Sud - Belle-Ile-en-Mer
Adresse Commune : Palais (Le)
Adresse : Intra muros
Cadastre : AC 65

Une poterne percée dans la courtine 18-19 à sa jonction avec le bastion 19 est prévue dès le début de réalisation de cet ouvrage en 1840. Une première porte est aménagée avec un accès en tranchée à ciel ouvert lors des travaux de 1840-1845. Suite à la reconstruction de l'ensemble de l'escarpe de la courtine 18-19 à partir de 1846, elle est achevée sous la forme d'un passage voûté en 1849-1850.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , porte la date, daté par source, daté par travaux historiques
Dates 1849, porte la date
1850, porte la date
Auteur(s) Auteur : Génie

La porte de Locmaria est une poterne permettant de communiquer entre l'intérieur du corps de place et la campagne au sud-est du Palais, vers Port Halan et la pointe de Ramonette.

Elle est constituée d'un passage voûté long de 26 mètres pratiqué à la jonction entre la courtine 18-19 et l'arrière du bastion 19, dont la masse l'abrite des vues. Un créneau de pied flanque l'angle mort du fossé à la jonction entre la courtine et le bastion. Côté campagne, une première porte était précédée d'une passerelle amovible. Ce premier passage d'environ quatre mètres de long débouche dans une petite cour à ciel ouvert barrée par une seconde porte. Cette cour surmontée d'un parapet en mur à bahut est un dispositif de défense fonctionnant selon le principe de l'assommoir. La deuxième partie du passage voûté débouche sur une rampe.

La date "1849" est inscrite au dessus de la porte côté campagne. La date "1850" est inscrite au dessus du débouché du passage voûté côté ville, ainsi que sur l'arc du créneau de pied flanquant.

Murs schiste moellon
granite pierre de taille
Toit terre en couverture
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété de la commune
Sites de protection site classé
Protections classé MH, 2004/11/03
Précisions sur la protection

Classement de l'ensemble de l'enceinte urbaine du Palais

Références documentaires

Bibliographie
  • LE POURHIET-SALAT, Nicole, La défense des îles bretonnes de l´Atlantique, des origines à 1860, Vincennes, Service Historique de la Marine, 1983, 2 vol. : XLV-375 p. XXV pl.

  • PORTIER, Carlette, POUTORD, Jacques, Belle-Île-en-Mer. L'enceinte urbaine de Palais, Locmaria, Société historique de Belle-Île-en-Mer, 1998.

  • FAUCHERRE, Nicolas, PROST, Philippe, CHAZETTE, Alain (sous la dir. de), Les Fortifications du littoral, La Bretagne Sud, Chauray-Niort, 1998, 279 p., collection : les fortifications du littoral. ISBN 2-910137-24-4.

Périodiques
  • CHAURIS, Louis, Nature et provenance des pierres mises en œuvre dans les ouvrages défensifs à Belle-Île (Morbihan), Bulletin de l'association bretonne, 2011, CXX, p. 285-302.