Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Pont de Lessard (Saint-Samson-sur-Rance, La Vicomté-sur-Rance)

Dossier IA22132212 réalisé en 2014

Fiche

Le viaduc ferroviaire de Lessard construit en 1879 a été modifié suite aux dommages de guerre. Le tablier métallique a été remplacé, en 1950, par une grande arche centrale en béton armé. L'originalité de l'ouvrage provient du maintien des anciennes piles et arches en granite, harmonieusement combinées avec la structure centrale.

Dénominations pont, viaduc
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude - Côtes-d'Armor
Adresse Commune : Saint-Samson-sur-Rance
Lieu-dit :
Adresse Commune : Vicomté-sur-Rance (La)
Lieu-dit : Lessard
Précisions oeuvre située en partie sur la commune La Vicomté-sur-Rance

Le premier pont de Lessard fut construit en 1879 par la Compagnie des Chemins de Fer de l'Ouest, cherchant à mettre en place une ligne stratégique qui relierait Brest à Cherbourg, la Bretagne à la Normandie. Cette ligne était à l'époque considérée par beaucoup comme un atout économique majeur : de nombreuses communes voulaient voir passer le train à leur porte. Mais après de nombreux débats et discussions, un tracé définitif fut mis en place, tracé qui devait finalement traverser la petite commune de St Samson. En conséquence de cette décision, un grand pont fut créé à proximité du château du Châtelier, enjambant la Rance et reliant par le train les deux régions.

En juin 1944, dans les jours qui suivirent le débarquement en Normandie, le pont fut le sujet de deux séries de bombardements par les Alliés. Ceux-ci cherchaient à empêcher les allemands installés en Bretagne de remonter vers le front normand et de porter assistance à leurs troupes. Les bombardements, cependant, furent un échec, et ce sont finalement les allemands qui détruisirent le pont le 2 août 1944, ralentissant ainsi l'avancée des Alliés.

Après la guerre, un deuxième pont fut créé dans les années 1950. Celui-ci permettait de rejoindre de nouveau les deux rives, et de remettre en place une ligne de chemin de fer.

Le Musée du Rail conserve un fragment du pont explosé par l'armée allemande.

Période(s) Principale : milieu 20e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle , (détruit)

Le pont de Lessart est composé de grandes piles en granite, encadrant une immense arche en béton qui soutient le tablier. Les piles sont constituées dans leur structure d'une maçonnerie en moellons dressées de forme polygonale, avec des chaînages d'angle en pierre de taille. La portée principale est de 98m, la hauteur de 32m et la longueur totale de 196m.

Murs granite
béton

Références documentaires

Bibliographie
  • GICQUEL R., AUFFRET M., BERTHIER E., La rance de rives en îles, de cales en port, Rennes, Editions Ouest-France, 2003 (Coll. Itinéraires de découvertes).

  • Montecot, Charles. La Fontaine-des-Eaux minérales de Dinan. La féerie de l'Argentel. E : La Griffe du temps, temps, Dinan, 2011.

Liens web