Logo ={0} - Retour à l'accueil

Oratoire de Notre-Dame du Châtelet (Langrolay-sur-Rance)

Dossier IA22132342 réalisé en 2015

Fiche

Témoin de la dévotion mariale des marins, dont la plupart étaient d'anciens terre-neuvas, cet oratoire de la fin du 19e siècle a été représenté par une œuvre de l'artiste Yvonne Jean-Haffen.

VocablesNotre-Dame
Destinationsoratoire
Dénominationsoratoire
Aire d'étude et cantonProjet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude - Ploubalay
AdresseCommune : Langrolay-sur-Rance
Lieu-dit : Pointe du Châtelet Grève de Morlet

Élevé en 1874, à la pointe du Châtelet, sur la Grève de Morlet, cet oratoire fait face à la Rance. Il fut béni la même année par monsieur Boulou, vicaire à Plouër. Témoin de la piété des marins, il est dédié au culte marial de Notre-Dame du Châtelet. Selon la coutume, chaque année une procession part de l'église paroissiale du bourg et aboutit à l'oratoire.

Selon une tradition locale, "Notre-Dame du Châtelet" était le nom d’un voilier parti de la Rochelle le 15 mai 1941,vers le Groëland, pour mener une campagne de pêche autorisée par les autorités allemandes. Le navire fut coulé par un sous-marin allemand au nord-ouest du cap Finistère.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle , daté par travaux historiques
Dates1874, daté par travaux historiques

Construit au pied de la falaise, l'oratoire se présente sous la forme de trois niches reposant sur un soubassement. Une grande niche centrale fermée par un grillage et encadrée par l'inscription « Notre-Dame du Châtelet, priez pour nos marins », abrite la statue de la Vierge, de Lourdes, en plâtre polychrome. Également closes par un grillage, deux petites niches latérales entourent la niche centrale. Elles sont constituées chacune en partie haute d'un arc brisé surélevé et reposent sur un soubassement légèrement concave. Une croix à simple traverse surplombe actuellement la niche centrale.

D'anciennes cartes postales montrent la présence d’une croix au-dessus de chacune des niches de l'oratoire.

Le ciment est le matériau principal de mise en œuvre de ce monument. Il est recouvert sur toute sa surface par un enduit de couleur blanc crème. Cet enduit est davantage travaillé au niveau du soubassement des trois niches puisqu’il imite parfaitement un faux appareillage de pierre. Pour accéder à cet oratoire, un escalier droit ainsi qu'une rampe, tous deux en ciment, ont été édifiés.

Mursciment enduit
Couvrements
Escaliersescalier droit
États conservationsbon état

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan parcellaire de 1827, AD 22

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 3P 108/1
  • Archives départementales des Côtes-d'Armor : 16 FI 2001
Bibliographie
  • Le patrimoine des Communes des Côtes d'Armor. Paris : Flohic éditions, 1998.

    1009-1010
Périodiques
  • Revue de l'association Le Carrouge, Plouër-sur-Rance.

    vol.3, p.25 Archives départementales d'Ille-et-Vilaine : Delta 295

Liens web