Logo ={0} - Retour à l'accueil

Musée de l'Ecole Rurale en Bretagne, Kergroas (Trégarvan)

Dossier IA29004559 réalisé en 2010

Fiche

Destinationsmusée
Dénominationsécole
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Châteaulin
AdresseCommune : Trégarvan
Lieu-dit : Kergroas

La population rurale de Trégarvan atteint son niveau le plus élevé à la fin du 19e siècle. Placée à l'écart du bourg, en pleine campagne, l'école primaire publique pour 80 enfants a été construite entre 1905 et 1907 par l´entrepreneur Yves Cornec, de Châteaulin, d´après les plans de l'architecte et l'ingénieur civil A. Marie, de Brest. Les premières classes ouvrent en 1907, la dernière ferme ses portes en 1974. Propriété départementale gérée par une association, le site est reconverti, en 1978, en musée de l'école rurale en Bretagne (musée contrôlé par l'Etat, aujourd'hui Musée de France), lieu de mémoire, d'échange, de recherche et de projets sur le thème de la scolarité rurale.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1907, daté par source
Auteur(s)Auteur : Marie A. ingénieur civil, architecte attribution par source
Auteur : Cornec Yves entrepreneur attribution par source

Edifice à un étage carré abritant deux classes au rez-de-chaussée séparées par un couloir central et deux logements de fonction de quatre pièces chacun à l'étage. Entrée principale au nord. Cour de filles et cour de garçons séparées par un mur au sud auquel s'adossent les latrines.

Mursenduit
moellon
Toitardoise
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier tournant en charpente

De l´architecte A. Marie, on connaît dans le Parc Naturel Régional d'Armorique, l´ancienne mairie-école de Rumengol (commune du Faou), édifice plus modeste qui présente toutefois certaines analogies avec l´école de Trégarvan, notamment les cours séparées pour garçons et filles marquées par des entrées individualisées et les logements pour instituteurs, configurations conformes aux règles nationales appliquées, sous la Troisième République, à l'architecture scolaire. Pierre Morisset, alors inspecteur de l´Education Nationale, est à l´origine de la création du musée, démarche pionnière fédérant les énergies et s´enrichissant de l´expertise active de Jean-Pierre Gestin, responsable du Parc Naturel Régional d´Armorique et figure-clé des écomusées et musées de société en Bretagne. Le rayonnement de ce site muséographique dépasse aujourd'hui le cadre départemental. Le ravalement des élévations extérieures est à souhaiter.

Statut de la propriétépropriété du département

Annexes

  • Le Musée de l'École rurale en Bretagne .

    Présentation générale de l'établissement : une structure caractéristique de l'architecture scolaire rurale de la fin du XIXème siècle au début du XXème siècle.

    Un article du 'Dictionnaire de pédagogie' de Ferdinand Buisson fait apparaître qu'en 1880, dans le Finistère, l'alphabétisation des enfants reste à faire pour environ la moitié d'entre eux ; les écoles communales rurales sont presque toutes à construire ou reconstruire et les maîtres à former.

    Celle de Trégarvan fut construite en 1907, une vingtaine d'années après le vote des lois scolaires qui marquèrent la naissance de la Troisième République. Implantée au centre géographique de la commune, au pied du Ménez-Hom, elle est demeurée pratiquement inchangée dans sa constitution et sa présentation : un corps de bâtiment massif rassemblant deux écoles à une classe (une école de filles, une école de garçons), deux logements, un potager, deux cours de récréation plantées de tilleuls avec, pour chacune, préau et cabinets, le tout enceint de hauts murs.

    Un état de scolarisation

    Profitant de l'expérience accumulée alentour dans les années précédentes, Trégarvan accepta de fixer son école communale en un lieu de son territoire plus central que le bourg. Elle fut donc construite au carrefour de deux routes, isolée certes, mais plus proche de la majorité des élèves. II n'existe pas de situation de ce type dans les cantons voisins pour une école à caractère communal. Le bâtiment proprement dit rend compte des règles fondamentales de construction des écoles édictées par la Troisième République : épaisseur des murs, niveau du sol, forme et hauteur des fenêtres, répartition des espaces ...Conçue pour quatre-vingts élèves, soit quarante par classe, l'école en accueillit plus de cent vers 1910, mais n'en comptait plus que cinq en 1974 lorsqu'elle fut fermée.

    De l'école au musée

    Confié au Parc Naturel Régional d'Armorique en 1979 à fin d'installation d'un musée de l'école, le bâtiment est aujourd'hui propriété départementale. Les collections, constituées depuis 1972, à partir d'un certain nombre de fonds publics et privés des cantons de la région ne cessent depuis de s'enrichir grâce à des dons réguliers de toute provenance.

    Organisée autour de quatre thèmes principaux reliés par les idées dominantes de la réforme scolaire de la Troisième République, l'exposition permanente présente le milieu rural en Bretagne, expose le problème du bilinguisme, aborde à la querelle scolaire, et fait voyager dans le monde de l'écolier et de ses maîtres.

    Diverses scénographies, reconstitutions (outre la salle de classe, le logement de l'institutrice) et mises en ambiance autour d'espaces, d'objets, de textes et photographies permettent une approche à la fois instructive et didactique de la vie à l'école rurale d'autrefois face aux intentions du législateur.

    Parallèlement, depuis le début des années 1990, le musée développe une importante politique d'expositions temporaires. La dernière en date (Le Temps de l'écolier) invite à une (re) découverte des rythmes et rites scolaires sous la Troisième République.

    (Extrait de : http://www.ac-grenoble.fr/patrimoine-education/repertoire/eco_bretagne.htm).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. 2 O 2030. Écoles, groupe scolaire (1879-1929).

Bibliographie
  • GESTIN, Françoise. Le musée de l´école rurale en Bretagne. Dans : Les Cahiers de l´Iroise, n° 160. Brest, 1993, p. 45-49.

  • MORISSET, Pierre. L´école rurale en Bretagne au musée de Trégarvan. Ed. Ouest-France, Rennes, 1991.

  • ROGÉ, Monique. L´école de Trégarvan ou l´aventure de la scolarisation des campagnes bretonnes. Dans : Avel Gornog. Histoire, nature et vie en presqu´île de Crozon. N° 17, juillet 2009, p. 54-63.

  • ROGÉ, Monique. Le musée de l´École rurale en Bretagne, Trégarvan, Finistère. Dans : Le patrimoine de l´Éducation Nationale. Charenton-le-Pont : Flohic Éditions, 1999, p. 971.

  • Site du Musée de l'Ecole Rurale en Bretagne : http://www.musee-ecole.fr/.