Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin, Moulin de Mohot (Locunolé)

Dossier IA29002002 réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinationsdemeure
Parties constituantes non étudiéeslogement, déversoir de fond, rigole d'alimentation
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonArzano - Arzano
Hydrographiesl' Ellé
AdresseCommune : Locunolé
Lieu-dit : Moulin de Mohot
Cadastre : 1989 E 376-377

Le moulin de Mohot, également connu sous l´appellation « moulin de Tymeur » ou « moulin Brûlé », dépendait sous l´Ancien Régime du manoir de Grannec (disparu). Ruiné en 1650, il est restauré par son propriétaire, Jacques de Muzillac, seigneur de Tymeur en Arzano, à la fin du 17e siècle. Le bâtiment abritant le moulin et le logis, par ses volumes, la distribution et les cheminées en place, date globalement de cette époque. Un linteau daté 1661a été remployé comme seuil de porte. Un acte de 1717 mentionne, outre le moulin dit « moulin Brullé », une chaussée et une pêcherie dont les maçonneries seront ultérieurement utilisées à porter des tabliers en bois d´un pont liant Guilligomarc´h à Locunolé. Les logements au sud, peut-être partiellement du 16e siècle, ont été remaniés en 1737 (date portée). Le moulin a été restauré à plusieurs reprises et notamment en 1839 (date portée). Une rigole d'alimentation (ou canal de dérivation) projetée en 1894 ne semble pas avoir été mise en place. L´activité s´est arrêtée vers 1960.

Période(s)Principale : 4e quart 17e siècle
Secondaire : 16e siècle
Secondaire : 2e quart 18e siècle
Secondaire : 2e quart 19e siècle
Dates1661, porte la date
1737, porte la date
1839, porte la date

Chaume en couverture disparu.

Mursgranite
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
Énergiesénergie hydraulique

Malgré l´hétérogénéité des bâtiments et de nombreux remaniements, le moulin de Mohot conserve la lisibilité d'une grande partie de ses structures d´origine ; situé dans un site enchanteur, il était associé, comme d´autres moulins de la commune, à des pêcheries dont les piles maçonnées ont servi de support au tablier d'un pont.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Annexes

  • 20042905069NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 201.

    20042905070NUCA : Archives départementales du Finistère, 7 S 25.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, 3 P 201. Cadastre de 1828, section E 2.

  • A.D. Finistère, 7 S 25. Moulin de Mohot. Aménagement des cours d'eau, 1894.

Bibliographie
  • MAZINGUE, Bernard. Les cahiers de Locunolé et de Querrien. Cahiers Généalogiques n°1. Locunolé, 2001.

    p. 4-6
  • Le Patrimoine des Communes, le Finistère, Paris : Flohic Editions, 1998. (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. I.

    p. 47