Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à papier, puis moulin à farine, dit moulin du Buzo (Vannes)

Dossier IA56004915 réalisé en 2000

Fiche

Ce serait le plus ancien moulin à papier de Bretagne. Il aurait été fondé, sur le Lizec, entre 1413 et 1455, par Robin de Maigné, dans la paroisse Saint Patern, à Vannes. Le moulin, établi sur les terres du Grador, dépend de la seigneurie de Boismourault. Le Rentier de Vannes, rédigé entre 1455 et 1458, semble indiquer que le moulin fondé par Robin de Maigné soit celui qui existe au XVIIème siècle au Buzo. Un document d'archive le situe à la queue de l'Etang du Duc, dans l'ancienne propriété de l'abbaye de Bilaire. Le plan établi le 6 juillet 1859 indique que le moulin du Buzo est alimenté par une dérivation du ruisseau de Plaisance, qui est également nommé ailleurs La Marle ou de St Nolff.

Jean-Pierre Leguay, dans son Etude topographique urbaine de Vannes au XVème siècle, indique la présence de moulins à parche (à papier), tout en nommant ensuite les moulins à fouler. L'examen d'archives nous indique qu'Alain de Kermeno est propriétaire du Buzo en 1624. Les actes liés au fermage ou sous-fermage qui le concernent sont conservés depuis 1654 aux Archives Départementales du Morbihan.

Deux aveux au roi de la seigneurie de Bois Mourault, l'un par Arthur de Loyon en 1483, l'autre de 1518 et 1525 par François de Loyon, citent le moulin à papier du Buzo. La fabrication de papier au Buzo se poursuit également dans la seconde moitié du XVIIème, jusqu'entre 1674 et 1678, période où Jacques Foulon quitte le moulin. A partir de cette période, aucun repère ne permet d'attester que l'on fabriquait encore du papier au moulin de Buzo.

En 1719, Olivier de Lourme achète le moulin du Buzo et, grâce à ses descendants, les familles Duclos Bossard et de Margadel, il reste dans la famille jusqu'en 1845, puis, il est racheté par la Congrégation des sœurs de la Retraite. Lors des enquêtes sur les papeteries de 1772 et 1776, le moulin du Buzo n'est pas mentionné. Au XVIIIème siécle, il est situé à peu de distance du Moulin neuf, sur une dérivation du Liziec. Ces deux moulins subissent une inondation en 1855, puis en 1861. Ils appartiennent alors, successivement aux Dames de la Retraite et à M. Miaux aîné. Celui-ci fait, avant 1897, d'importants travaux.

MM Carré et Bouler l'ont ensuite complètement transformé et lui ont donné l'aspect qu'il a, au début du XXème siècle. Jean Guyomarc'h, pionnier de l'alimentation alimentaire animale, naît au Buzo dans les années 1920. Il y crée, en 1954, la Société Guyomarch, il y établit son siège, agrandit les locaux et en surélève la partie Sud.

Au fil du Queffleuth et de la Penzé – enquête thématique régionale « Les moulins à papier et papeteries industrielles en Bretagne » 2014-2015

AppellationsMoulin du Buzo, moulin à foulon
Parties constituantes non étudiéesmaison, garage
Dénominationsmoulin à papier, moulin à foulon
Aire d'étude et cantonVannes
Hydrographiesruisseau de Liziec le
AdresseCommune : Vannes
Lieu-dit : le Buzo
Cadastre : 1809 B2 240, 241 ; 1844 B2 207, 208, 209 ; 1980 AX 177

Moulin à papier attesté à partir de la seconde moitié du 17e siècle et à fouler en 1665. Il dépendait à une époque comme le moulin Neuf en amont des dames de la Retraite au Grador. Il figure sur le plan de 1844 et adopte un simple plan rectangulaire avec roues (deux en 1844) sur le ruisseau au sud établie sur la dérivation du ruisseau. Son règlement est adopté en 1857. On sait par une pétition des habitants du quartier que son propriétaire Miaux aîné a fait des travaux importants avant 1897, mais c'est plutôt aux propriétaires suivants Carré et Bouler "qui l'ont complètement transformé" que l'ont doit la reconstruction du moulin actuel. Il devient après-guerre le départ et siège de la société Guyomarc'h, qui l'agrandit et le surélève dans sa partie sud. Il est aujourd'hui abandonné et en ruines et il ne reste que la maison du meunier et propriétaire, qui date de la fin du 19e siècle (elle figure sur le plan Léchard de 1897). Elle est agrandie de deux pavillons vers la première Guerre mondiale.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle

Le moulin, après avoir été désaffecté, est en ruine en 2006. Le propriétaire de cette époque ne peut engager une réhabilitation. Le moulin du Buzo a aujourd'hui disparu, seule une rue en impasse, l'allée du Buzo, en rappelle le souvenir.

Il était décrit ainsi en 2000 : "L'état actuel du moulin ne facilite pas sa compréhension, la plupart des pièces de mécanisme, y compris les arbres ayant disparu. Le bâtiment est encadré sur trois côtés par l'eau, le ruisseau de Liziec, aujourd'hui couvert, passant au nord, la dérivation passant à l'est et au sud du bâtiment. Un déversoir aujourd'hui asséché partait vers le sud-ouest. Le bâtiment adopte un plan en croix. Sa façade principale est aspectée au nord. Il se compose d'un sous-sol, deux étages carrés et d'un comble. Une aile sans étage prolonge le bâtiment principal vers l'ouest. Le logis du meunier profite de la forte pente de terrain pour dégager un étage de soubassement au niveau du sol au sud, alors que le seul niveau habitable se situe au niveau du sol au nord. Il se compose d'un corps central simple en profondeur, complété de deux pavillons couverts d'un toit brisé à croupes."

Mursgranite
enduit
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Étagessous-sol, étage de soubassement, 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans brisés
toit à longs pans
noue
croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit en charpente
Énergiesénergie hydraulique
États conservationsvestiges, mauvais état, établissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Pétition au préfet des riverains du ruisseau de Liziec, 1897

    AD Morbihan Série S. Moulins usines, règlements d´eau. S 1154. Vannes, 1889-1919.

    19 juillet 1897. Pétition au préfet des riverains du ruisseau de Liziec

    Les soussignés ont l´honneur de vous exposer qu´ils sont soit propriétaires, soit fermiers de plusieurs immeubles sis à Liziec, Plaisance et à Kervallet Etc.. dans les communes de Vannes et Saint-Avé, bordant le ruisseau dit de la Marle ou de Saint-Nolff.

    Qu´en 1855, ils ont du (...) s´adresser à l´autorité préfectorale pour lui signaler le grave préjudice qui résultait de l´état de submersion presque constant de la vallée de Plaisance.

    Qu´il fut alors reconnu que cette situation résultait de l´absence de règlement du Moulin Neuf établi en 1828 sur la dérivation de Liziec.

    Qu´un arrêté préfectoral intervient à la date du 12 octobre 1859, portant règlement dudit « moulin Neuf » et aussi du barrage du Liziec.

    Que les dames de la Retraite propriétaires du Moulin Neuf ayant refusé d´exécuter les travaux prescrits, la mise au chômage du moulin fut ordonnée par arrêté préfectoral du 7 juin 1861.

    Qu´enfin, par une renonciation du 9 juillet 1861, les Dames de la Retraite consentirent à démolir leur usine.

    Que l´inondation s´arrêta alors, que tout au moins la situation s´améliora sensiblement, mais qu´aujourd´hui, le mal reparaît comme en 1855.

    Que les soussignés n´hésitent pas à attribuer l´inondation dont ils souffrent au défaut de règlement d´un autre moulin situé sur la dérivation de Liziec comme l´ancien Moulin Neuf et à très peu de distance de ce dernier

    Que ce moulin dit «moulin du Buzo » a successivement appartenu aux Dames de la Retraite et à M. Miaux Aîné, qu´il est aujourd´hui la propriété de MM. Carré et Bouler, que ceux-ci l´ont complètement transformé ; qu´ils ont modifié le système moteur et élevé le niveau de la retenue ;

    Qu´à cette première cause vient également s´en ajouter une autre : divers arrêtés préfectoraux ont imposé au meunier du Moulin Neuf, puis à M. Miaux aîné les manœuvres des vannes du pont de Liziec ; que par suite de leur acquisition du moulin du Buzo, MM. Carré et Bouler se sont trouvés substitués à M. Miaux aîné ; que cependant, pour conserver à leur usine le plus d´eau possible, ils n´exécutent pas les obligations qui leur incombent ; que diverses plaintes ont été portées à ce sujet soit aux agents des Ponts-et-Chaussées, soit aux agents de la police municipale.

    Pourquoi les soussignés prient M. le préfet de bien vouloir ordonner qu´il soit procéder au règlement du moulin du Buzo, ety prendre les mesures nécessaires pour imposer régulièrement à MM. Carré et Bouler l´obligation d´exécuter les manoeuvres des vannes du pont de Liziec, si mieux vous n´aimez pas confier aux soussignés la charge de ces manoeuvres.

  • 19985600341XA : Archives municipales de Vannes, 21 Fi.

    20045606154NUCA : Archives départementales du Morbihan, S 1153.

    20045606153NUCA : Archives départementales du Morbihan, S 1153.

    20045606378NUCA : Archives départementales du Morbihan, S 1153.

    20045606305NUCA : Archives départementales du Morbihan, S 1153.

    20055600648NUCA : Archives municipales de Vannes, 9 Fi.

    20015604225NUCA : Archives départementales du Morbihan, 1Fi 381/3.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan : 6E 840 : 23 octobre 1654 : Acte de sous-ferme passé entre Jean Anthoine Me papetier demeurant au moulin à papier de Buzo paroisse St Patern et Martin Buesdon aussi Me papetier demeurant au village de la Villejagu paroisse de Pleumieu le moulin à papier à trois pille du lieu et maison noble du Grédic paroisse de Plaudren. 6E 846 : 3 mars 1660 : Bail de 5 ans passé entre messire Jean-Baptiste Douart seigneur de Villeport et du Grado à Estienne Jeho papetier demeurant au moulin à papier du bois du fer appartenant à la dame de Brehal paroisse de Ploudivy, évêché de Léon et à Michel Veniar aussi papetier au moulin à papier de Trédion appartenant au seigneur du Broutay paroisse de Plumelec, savoir est la jouissance du moulin à papier du Buzo proche la maison du Grado. 6E 846 : 9 mai 1660 : Résiliation de l´acte du 3 mars 1660 du moulin à papier du Buzo et bail passé entre le Sr de Villeport et Etienne Jeho papetier et Charles Dani demeurant au moulin neuf à papier de la maison de Lesquinioux paroisse de Plébert Christ évêché de Léon pour la jouissance du moulin du Buzo. 6E 840 : 9 février 1661 : Acte passé entre Jean Poulain marchand mercier et Charles Dany demeurant au moulin à papier du Buzo de fournir 31 hances de papier. 6E 840 : 14 septembre 1661 : Bail de 4 ans entre messire Jean-Baptiste Douart de Villeport et Jacques Le Foullon papetier demeurant au moulin à papier de Vauhamon évêché de Saint-Brieuc en Plesselac, la jouissance du moulin à papier du Buzo.

  • A. D. Morbihan : 6E 851 : 25 Mars 1665 : Quittance du renable du moulin à fouler du Buzo donné par Pierre Brissot à Jean Luco. 6E 852 : 3 juin 1666 : Marché passé entre Pierre Brisso Me sargier et fermier du moulin à fouler du Buzo et Christophe Nabonné sergier demeurant au moulin du Buzo où ce dernier promet de rester au service du dit Brisso.

  • A. D. Morbihan. Série S. Vannes. S 1153. Moulins usines, règlements d´eau. An XI-1883. Règlement d´eau du moulin neuf sur le ruisseau de Liziec, demande Eudes, de Parcieux et consorts. 15 Juillet 1859. Plan, 6 juillet 1859. Ce moulin ainsi que celui du Buzo est alimenté par une dérivation du ruisseau de Plaisance, qui part au sud-est.

  • A. D. Morbihan. Série S. Vannes. S 1153. Moulins usines, règlements d´eau. An XI-1883. Pétition concernant le moulin du Buzo. Plan, 1897.

Bibliographie
  • CAROFF Jean. Moulins à papier et familles papetières de Bretagne du XVè siècle à nos jours. Les éditions du CGF et du Queffleuth. Saint-Thonan, 2015. 364 p. ISBN 978-2-9552574-0-1

  • KEMENER, Yann-Ber. Moulins à papier de Bretagne. Skol Vreizh. Morlaix, 1989. 84p. ISBN 2.903313-22-9

  • BOURDE DE LA ROGERIE, Henri. Contribution à l'histoire de la papeterie en France. [8], les Papeteries de la région de Morlaix depuis le XVIe siècle jusqu'au commencement du XIXe siècle. Editions de l'Industrie Papetière. Grenoble, 1941. 61p.; 23cm.