Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à papier, le Pont aux Ânes (Lécousse)

Dossier IA35131138 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations moulin à papier
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Fougères Sud
Adresse Commune : Lécousse
Lieu-dit : Le Pont aux Anes

Ce moulin se situe sur la rive droite du Nançon. Il est cité dans la réponse du subdélégué Blanchouin de Villecourte à l'enquête de 1772, et bien que son nom n'apparaisse pas dans l'enquête de 1729, il est évident qu'il constituait à cette date l'un des quatre moulins proches de la ville de Fougères. En effet, divers documents indiquent qu'il fonctionnait déjà au début du 17e siècle ; les registres paroissiaux de Lécousse signalent que Gilles Legrain était maître-papetier au moulin du Pont-aux-Asnes, en 1639, jusqu'à son décès en janvier 1654. Par la suite, nous y trouvons Jean Le Jeune, également maître-papetier, avec son épouse Louise Pinay, mais il n'a pas la possibilité d'assurer une longue production puisqu'il décède dès 1656. C'est à cette date que nous voyons la première apparition d'un Georget en pays de Fougères, Richard Georget et son épouse Catherine Delaunay y passant quelques années avant de rejoindre le moulin à papier de la Fresnais, en La Bazouge-du-Désert. Christophe Gastebois prend la succession avec sa femme Marguerite Georget, mais nous ne pouvons préciser jusqu'à quelle date, en raison d'années manquantes dans les registres. C'est un membre d'une des plus anciennes familles de papetiers de la région, Antoine Fouillard, qui vient travailler dans ce moulin et y décède à son tour en 1677. En 1682, le papetier exploitant est Michel Bruneau. Il y décède en 1692 âgé de 56 ans. Dans les dernières années du siècle, c'est Julien Noché qui en est le fermier et qui le reste jusqu'en 1716. A cette époque, le moulin est propriété de la famille Baston de la Gesmerais. En effet, un bail de six ans est accordé, en avril 1718, à Gilles Durand. Ce dernier laisse le moulin en mauvais état. Gilles Le Mardelé, papetier normand originaire de Bayeux devient ensuite exploitant du moulin à papier du Pont-aux-Anes jusqu'à sa mort en 1783.

Le récapitulatif de 1776 présente le moulin comme un moulin à une cuve et quatre piles à maillets, produisant 1 500 rames de papiers par an.

A partir de la période révolutionnaire, le fabricant est Toussaint-Julien Hus, autre papetier normand, ce dernier décède au moulin en 1809. Les matrices cadastrales de Lécousse indiquent que le propriétaire du moulin est, en 1825, Théodore Levannier, celui-ci est depuis 1808 devenu maire de Lécousse.

Le moulin va fonctionner jusqu'au milieu du 19e siècle. En ruine, le moulin de Pont-aux-Ânes est acheté en 1976 et entièrement restauré. L'ensemble se compose de deux bâtiments : un appentis, qui conserve les traces d'une cheminée, et le lieu d'habitation, dans lequel se trouve toujours l'axe de la roue de l'ancien moulin à papier. Dans le salon, subsiste également un grand bac en granite de 1,5 mètre de diamètre.

Période(s) Principale : 17e siècle , daté par source
Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1806, porte la date

Le moulin se compose aujourd'hui d'une maison d'habitation, d'une dépendance et d'un puits sur lequel se trouve la date de 1806.

Les bâtiments sont construits en moellon de granite. Les encadrements d'ouvertures du logis sont en pierre de taille de granite ainsi que les chaînages d'angle.

Le toit à longs pans est couvert en ardoise.

Murs granite moellon
Toit ardoise

Annexes

  • Bail à Gilles Durand. ADIV 4 E 9818, minute Joseph Lemoine, 17 avril 1718

    "entretiendront lesdits preneurs les maisons dudit moulin en bon état de réparation de couverture. (...) Au regard des merrains et ustancilles dudit moulin, lesdits preneurs reconnoissent qu'ils sont en bon etat pour jouir dudit moulin, fors la jambe, le vie de la presse seche, les queues, maillets, un petit tremiage, une grande goutiere et la cuve à papier, qui sont presque usés, lesquels ustanciles et merrains lesdits preneurs s'obligent de faire faire neufs (...) reconnoissant aussy avoir la chaudière d'arain propre à cuire la colle maçonnée sur son fourneau au coin de la maison ou ils demeurent, un pistolet d'arain attaché à la cuve, un lisseux à lisser du papier fait de trois carreaux, et trante et quatre carreaux dans les greniers et sechouer (...) reconnoissent que le portage dudit moulin estoit en bon et suffisant etat de réparation (...) au surplus laditte demoiselle bailleure s'oblige d'entretenir l'arbre, la pille, et la roue dudit moulin."

  • Minu et déclaration établi en 1746 par Jean Guérin Besnaruais. ADIV 4 E 9830, minute Julien Delaunay, 3 février 1746

    "Une maison manable composée d'une salle ou est le fermier (...) autre maison au bout et joignant ou est le moulin à papier avec ses ustencilles nommé le moulin du pont-aux-asnes, autre maison à l'autre bout ou sont les cuves et etraintes et autres ustencilles egallement propres auquel moulin le tout aussi construit de maçonnail et doublé de plancher de carreaux et couvert d'essentes sous même faite cour au devant du tout jardin à coté et au bout, autre maison aussi au devant composée d'une salle (...) et aussi avec cheminée, autre jardin au bout et une mazière de four (...) une pièce de terre à l'autre bout de laquelle première maison avec un petit bois taillis au bout d'icelle et une bruere ou lande au joignant le tout contenant deux journeaux ou environ et situé audit lieu du pont aux asnes paroisse de Lecousse relevant prochement et noblement de Sa majesté (...) et lesquelles choses affermées a Miche Dupré papetiere la somme de cent dix livres par an et sont en indigence de toute réparation".

Références documentaires

Bibliographie
  • CAROFF Jean. Moulins à papier et familles papetières de Bretagne du XVè siècle à nos jours. Les éditions du CGF et du Queffleuth. Saint-Thonan, 2015. 364 p. ISBN 978-2-9552574-0-1

  • KEMENER, Yann-Ber. Moulins à papier de Bretagne. Skol Vreizh. Morlaix, 1989. 84p. ISBN 2.903313-22-9

  • CHASSAIN, Maurice. Moulins de Bretagne. Keltia Graphics. Spézet, 1993.

  • BOURDE DE LA ROGERIE, Henri. Contribution à l'histoire de la papeterie en France. [8], les Papeteries de la région de Morlaix depuis le XVIe siècle jusqu'au commencement du XIXe siècle. Editions de l'Industrie Papetière. Grenoble, 1941. 61p.; 23cm.

  • DUVAL, Jacques. Les moulins à papier de Bretagne du XVIe au XIXe siècle - les papetiers et leurs filigranes en Pays de Fougères. L'harmattan. Paris, 2006. 314p.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 2001.