Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à marée de Mordreuc (Pleudihen-sur-Rance)

Dossier IA22001356 inclus dans Ecart, le port de Mordreuc (Pleudihen-sur-Rance) réalisé en 2002

Fiche

Le moulin de Mordreuc, sur la rive droite de la Rance a été reconstruit en 1898 par l'architecte Jousseaume à l'emplacement d'un ancien moulin à marée, nommé le "Grand Moulin". Il en subsiste des vestiges, tel que la digue qui barrait l'estuaire. Cette retenue d'eau a servi aussi d'élevage pour les moules.

Précision dénomination moulin à marée
Appellations moulin de Mordreuc
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées atelier de fabrication, bâtiment d'eau, bassin de retenue
Dénominations moulin
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Hydrographies Rance la
Adresse Commune : Pleudihen-sur-Rance
Lieu-dit : Mordreuc
Cadastre : 1844 N 54 ; 1998 J1 78

L'existence du moulin à marée de Mordreuc est attestée au début du 16e siècle (il est mentionné en 1506). Il appartient avant la Révolution à Etienne Auguste Baude. En 1799, il est vendu comme bien national à François Damal pour la somme de 12 600 livres. En octobre 1888, Jean Marion, le nouveau propriétaire, est autorisé à réparer la digue en pierres sèches de l'usine. Dix ans plus tard, en 1898, il fait reconstruire le moulin à marée sur ses anciennes fondations. Il profite de cette reconstruction pour élever d'un étage le bâtiment qui ne comportait qu'un rez-de-chaussée surélevé placé au-dessus du niveau des grandes marées. Le moulin mesure alors 16 m de longueur sur 7, 08 m de largeur. A partir de 1927, il est exploité par la famille Crespel. En 1936, sa capacité d'écrasement journalier est de 60 q. En 1939, alimentée uniquement par l'énergie marémotrice, la minoterie Crespel fonctionne 14 h sur 24 h et huit jours sur quinze. Elle cesse de fonctionner en 1955. D'abord transformé en crêperie, le bâtiment abrite actuellement une maison. En 1936, la force motrice est obtenue par une roue à aubes qui développe 25 ch. A cette date, le matériel de mouture se compose de quatre broyeurs, trois convertisseurs, une bluterie ronde, deux bluteries centrifuges et cinq bluteries hexagonales. En 1939, le moulin de Mordreuc emploie un salarié.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates 1888, daté par source
1898, daté par travaux historiques

Le moulin de Mordreuc, édifié en moellons de granite, compte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et deux étages carrés couverts d'un toit à longs pans en ardoises. Ses façades est et ouest sont rythmées par trois travées de baies rectangulaires encadrées de pierres de taille. Les deux premiers niveaux sont régulièrement ponctués de tirants métalliques en forme de croix grecque. L'étage de soubassement, dans lequel se situait la roue hydraulique, a conservé en état le coursier doté d'un arc en plein cintre. La digue, qui permettait de retenir les eaux du bassin, a malheureusement quasiment disparu ; il en subsiste simplement quelques traces éparses.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
Plans plan rectangulaire régulier
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Énergies énergie hydraulique
produite sur place
Typologies minoterie dite à l'américaine, de plan allongé, comptant au moins deux étages carrés et trois travées (type D1)
États conservations établissement industriel désaffecté, restauré
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20022216671NUCB : Mairie de Pleudihen-sur-Rance, Non coté.

    20022216680NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 10 S 5 (8) IV.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 835. Administration générale et économie (an VIII-1940). Statistiques : enquête sur les moulins en vue de préparer leur contingentement, 1936.

  • AD Côtes d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 838. Administration générale et économie (an VIII-1940). Statistiques : état des moulins et minoteries, 1939.

  • AD Côtes d'Armor. Série Q ; sous-série 1 Q 2 (36). Domaines nationaux, enregistrements, hypothèques : Saint-Hélen, an VII.

  • AD Côtes d'Armor. Série Q ; sous-série 1 Q 2 (42). Domaines nationaux, enregistrements, hypothèques : Pleudihen, an II.

  • AD Côtes d'Armor. Série S ; sous-série 10 S : 10 S 5 (8) IV. Ponts et chaussées : voies navigables, intérieures et maritimes. Canal d'Ille-et-Rance et Rance maritime. Pleudihen, concessions et réglementations de prises d'eau, 1888-1898.

Bibliographie
  • RAULT, Didier. Les moulins à marée sur les bords de Rance. Le Babillard : Bulletin de l'association le moulin du Prat, août 1995, n°1.

    p. 6-11
  • RAULT, Didier. Un moulin à marée Le Prat : la Vicomté-sur-Rance. Le Babillard : Bulletin de l'association le moulin du Prat, 1995.

    p. 16-26
  • Vieux Moulins du pays de Dinan. Cahiers de l'Université du Temps Libre, mai 1987, n° 2.

    p. 18 ; 35
  • BRUNEAU-CHOTARD M., Les moulins à marée de la Rance, Annales de la Société d'Histoire et d'Archéologie de l'arrondissement de Saint-Malo, 1983, p. 261-273.

  • BRANDILY Daniel. L'affaire Boudrot de Pleudihen à Dinan. L'histoire d'un héritage en 1805. Combourg : imprimerie Atimco, Avril 2017

Liens web