Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à eau, aujourd'hui maison, l'Ethier (Saint-Gravé)

Dossier IA56008051 réalisé en 2012

Fiche

Malgré la disparition du moulin, la conservation de ce logis de 1658, peut-être contemporain du moulin, est intéressante car elle met en évidence la transformation d'un logis simple en logis-étable au 19e siècle, époque à laquelle le moulin fonctionne encore.

Précision dénomination moulin à eau
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées logis, étable, dépendance, four à pain
Dénominations moulin
Aire d'étude et canton Bretagne - Rochefort-en-Terre
Hydrographies Arz l'
Adresse Commune : Saint-Gravé
Lieu-dit : le Moulin de l'Ethier

Le moulin du Léthier dépendait sous l'ancien régime du manoir de Cancouët : il est signalé dans la réformation de 1666.

Du moulin, rien ne subsiste sauf la chaussée servant de pont entre Saint-Gravé et Malansac, ainsi que les passages d'eau le long du massif du moulin. Les ponts de la chaussée sont réparés par l'entrepreneur Tabary de Rochefort-en-Terre en novembre 1913.

Le logis du meunier au nord du moulin est édifié en 1658, date portée sur la cheminée. Il a été agrandi d'une partie étable vers l'est après 1840, puis doté en alignement d'une écurie en appentis, et d'une soue isolée à l'est. Lors de sa restauration à la fin du 20e siècle, ses deux fenêtres ont été un peu agrandies.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle
Principale : 19e siècle
Dates 1658, porte la date

Il ne subsiste que des vestiges (soubassement) du moulin proprement dit établi sur l'Arz, ainsi que des épis de séparation de l'eau. Le logis du meunier au nord du moulin, abritait un logis contigu à une étable dont le sol est constitué de moellons de schiste posés de champ. Chaque partie possédait sa propre porte et communiquait entre elles par un passage nord dans l'ancien mur pignon. La cheminée de la salle engagée sur le mur ouest a linteau et consoles schiste. Face à la cheminée, dans l'ancien mur pignon est creusée une armoire murale à étagère en schiste. L'escalier qui mène au comble est établi dans la partie étable, le long du mur de séparation. La charpente est de type uppercruck.

Murs granite
moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit ardoise
Étages comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier en équerre, en charpente
Énergies énergie hydraulique
Typologies logis à fonctions multiples juxrtaposées
États conservations vestiges, désaffecté, restauré
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Morbihan. Série P. 3P 260. Plan cadastral 1840. Tableau d'assemblage et feuilles par sections.

    Archives départementales du Morbihan : 3P 260
  • AD Morbihan. 2O. Dossiers d’administration communale. 2O218/1811. Saint-Gravé. Travaux communaux

    Archives départementales du Morbihan : 2O218/1811
  • A. D. Morbihan. Série J : 2 J 43. Tableau par paroisse des terres nobles du diocèse de Vannes d'après la réformation de 1666 par Louis GALLES.

    Archives départementales du Morbihan : 2 J 43